Logo ={0} - Retour à l'accueil

port civil

Dossier IA50001337 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationport civil
Dénominationsport
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Cadastre : 1823 B2 ; 1826 D ; 2008 AW ; 2008 BN

La présence à Cherbourg d’'un port civil à vocation commerciale, établi dans l’'embouchure de la Divette, est attesté depuis le Moyen Age. Simple port naturel, où les navires venus accoster subissent à marée basse l’'épreuve de l’'échouage, ce dernier est décrit par Vauban en 1686, lors de sa tournée d’'inspection dans la Manche, comme en piteux état, occupé à l’'ouest, le long du faubourg, par un « méchant quai de pierres sèches ». La transformation de cette installation en un port artificiel, capable d’'offrir aux frégates et navires de commerce un abri sûr, débute en 1738 lorsque Louis XV et le comte de Maurepas, secrétaire d’'Etat à la Marine, confient à Hüe de Caligny, directeur des fortifications de Normandie, et Pierre de Caux, ingénieur du Génie, le soin d’'aménager un bassin à flot, précédé par un avant-port et un chenal. Achevé en 1743 le dispositif orienté nord-sud, doté en sus d'’une écluse surmontée par un pont-tournant, est ruiné par les Anglais en 1758. Sa reconstruction débute en 1769 sous l’'égide de l'’intendant Trudaine et de l'ingénieur des Ponts et Chaussées Armand-Bernardin Lefebvre (1754-1807). Ce dernier, outre la restauration de l’'écluse en 1773 et du pont-tournant en 1775, entreprend de détourner les eaux de la Divette et du Trottebec dans un vaste bassin de retenue à l’'est, équipé au nord d'’une écluse de chasse, dont l’'ouverture régulière des vannes permet d'’améliorer le curage de l’'avant-port et du chenal. La construction du port militaire et les projets de fortification de la place par le Génie contrarient cependant, à partir de1779, la poursuite des opérations, au grand dam de l’'ingénieur Lefebvre, auteur d'’ambitieux projets d'’agrandissement. Réclamés à grands cris par le milieu des marins et des négociants, le rétablissement et l'’achèvement du port de commerce, dont le mauvais état des jetées détruites par les Anglais en 1758 complique la navigation dans le port, ne reprend finalement que sous la Restauration. Une première tranche de travaux, conduite par les ingénieurs Louis-Benoît Fouques-Duparc et Paul-Marie (?) Leroux aboutit en 1826 au rétablissement de la jetée de l'’est édifiée en granit, puis en 1831 à l’'agrandissement du bassin à flot, dont les proportions sont portées à leur mesure actuelle. Une seconde campagne commencée en 1839, sous la direction des ingénieurs Félix-Jean-Baptiste Joseph Reibell et Nicolas Virla, aboutit à la reconstruction de la jetée de l’'ouest et l'’aménagement dans l'’avant-port d'’une forme de radoub. En 1924, la création d'’un port en eau profonde par la Chambre de Commerce, capable d’'accueillir désormais les gigantesques paquebots transatlantiques, ouvre une nouvel ère. Conçu par l'’inspecteur général des ponts et chaussées Paul Minard dès 1919, ancien directeur des Travaux hydrauliques, en collaboration avec les ingénieurs Lecocq, Chalos et Raymond Fleury, le projet aboutit, une quinzaine d’'années plus tard, à la création d’'un vaste terrain artificialisé, étendu à l'’est de la ville sur près de 60 hectares, comprenant une darse, encadrée par deux môles, une nouvelle gare maritime, œuvre de l'’architecte Levavasseur, et de vastes terre-pleins réservés à des établissements industriels. La plupart de ces installations sont dynamitées par les allemands entre le 6 juin 1944 et l’'arrivée des Américains le 19 juin 1944. La reconstruction s'’effectue dès 1945 sous l'’égide de l'’armée américaine sous la IVème République grâce au concours de la Chambre de Commerce et d’'Industrie et du Ministère de la Reconstruction.

Période(s)Principale : 1ère moitié 18e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 2e moitié 19e siècle , daté par source
Dates1738, daté par source
Auteur(s)Auteur : Hüe de Caligny Louis Roland
Hüe de Caligny Louis Roland (1677 - 1748)

Source :

Site internet WikiManche, consulté le 30 novembre 2017, URL : https://www.wikimanche.fr/Louis_Roland_H%C3%BCe_de_Caligny.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source
Auteur : Chalos Marcel Maurice Roger
Chalos Marcel Maurice Roger (1895 - 1992)

Né le 8 février 1895 à Le Torpt (Eure), de Jules Pierre Chalos briquetier et de Honorine Parée, et mort le 13 février 1992. 1914 : entrée à l’École Polytechnique.

Sources :

Site internet Bibliothèque Centrale Ecole Polytechnique, base La famille polytechnicienne, consultée le 30 novembre 2017, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/TJ2A4HH9DN2CAEENXR4YE6GCUM5QQ7YPNANJMFVQ3YBSIJ29PC-04387?func=find-b&request=Chalos&find_code=WPE&adjacent=N&x=0&y=0&local_base=bcxc2.

Site internet Bibliothèque numérique patrimoniale de l’École nationale des Ponts et Chaussées, URL : https://patrimoine.enpc.fr/famille_des_ponts?id=836.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Fouques-Duparc Louis-Benoît
Fouques-Duparc Louis-Benoît (1772 - 1838)

Sources :

Archives nationales de France, Ministère des travaux publics, Ingénieurs des Ponts et Chaussées (1748-1932), Inventaire-index , cote F/14/2219/1, site consulté le 6 octobre 2017, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf

Wikimanche, site consulté le 6 octobre 2017, URL : https://www.wikimanche.fr/Louis-Beno%C3%AEt_Fouques-Duparc.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Fleury Raymond Alexandre Auguste
Fleury Raymond Alexandre Auguste (1895 - 1984)

Né le 4 septembre 1895 à Cherbourg, de Alexandre Jean Fleury et de Marie Hortense Gros, et décédé en 1984. 1914 : entrée à l’École Polytechnique. 1920 : admis dans le corps des Ponts et Chaussées. Ingénieur à Cherbourg (1923-1937) puis ingénieur en chef à Saint-Lo (1938-1954), il fut inspecteur général (1954-1965), commissaire du Gouvernement auprès des ports du Havre et de Rouen. Il a exécuté des ouvrages d’extension du port de Commerce de Cherbourg.

Source :

Site internet Bibliothèque Centrale École Polytechnique, base La famille polytechnicienne, consultée le 11 novembre 2017, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/TJ2A4HH9DN2CAEENXR4YE6GCUM5QQ7YPNANJMFVQ3YBSIJ29PC-00574?func=find-b&request=Fleury+Raymond&find_code=WPE&adjacent=N&x=0&y=0&local_base=bcxc2.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Gallien Maurice René Jean
Gallien Maurice René Jean (1907 - 1989)

Né le 24 juin 1907 à Cholet (Maine-et-Loire), de Mélaine Gallien gendarme et de Marie-Madeleine Citoleux, et mort le 5 janvier 1989. 1925 : entrée à l’École Polytechnique. Admis en 1927 dans le corps des Ponts et Chaussées. En service détaché au Service du Ministère des Affaites Étrangères (Haut Commissariat de la République française en Sarre). 1er juillet 1950 : réintégré dans le cadre de l'administration des Travaux Publics et chargé des fonctions d'ingénieur en chef adjoint au département de la Manche, en résidence à Coutances. Référencé en 1973 ingénieur en chef des Ponts et Chaussées à l'Inspection générale de l’Équipement, 7e circonscription de Bretagne en tant que chargé de mission. Ingénieur général des Ponts et Chaussées.

Sources consultées le 30 novembre 2017 :

Site internet Bibliothèque Centrale École Polytechnique, base La famille polytechnicienne, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/7JT846IMTE49H6YXYPIDISF9BCABUQDS7H1DHVCEG6YTGCA693-37678?func=find-b&request=Gallien+Maurice&find_code=WPE&adjacent=N&x=0&y=0&local_base=bcxc2.

Ministère de l'Aménagement du Territoire, de l’Équipement, du Logement et du Tourisme, URL : http://www.histoire-dac.developpement-durable.gouv.fr/structure/pdf/1973.pdf.

Bulletin du P.C.M., septembre 1950, n°9, p. 2, URL : http://www.unipef.org/sites/unipef/files/PCM/avant1973/1950_09_Integrale.pdf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Gayant Antoine-Nicolas
Gayant Antoine-Nicolas (1756 - 1824)

Né le 3 décembre 1756 à Bautor (Aisne), de Antoine Gayant propriétaire de la paroisse de Saint-Quentin et de Marguerite Guille, et mort le 30 décembre 1824.

Sources consultées le 30 novembre 2017 :

François-Pierre-H. Tarbé de Saint-Hardouin, Notices biographiques sur les ingénieurs des ponts et chaussées depuis la création du corps, en 1716, jusqu'à nos jours, Paris : Librairie Polytechnique, 1884, p. 67-68. (numérisé par Google)

Site internet Wikipédia, URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine-Nicolas_Gayant.

Site internet des Archives nationales de France, Inventaire-index des Ingénieurs des Ponts et Chaussées (1748-1932) par Marthe Felletin et Martine Illaire, 1993, 2008, p. 64, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf.

Site internet Ministère de la culture, base Leonore, URL : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=GAYANT&NUMBER=1&GRP=0&REQ=%28%28GAYANT%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Lecocq Aimable Victor
Lecocq Aimable Victor (1874 - 1940)

Né le 15 août 1874 à Saint-Hilaire-Petitville (Manche), de Victor Prudent Amable Lecocq charron et de Rosalie Marie Leconte, et mort le 11 juin 1940.

1er octobre 1895 : engagé volontaire pour 3 ans à la mairie du 5e arrondissement, mis sur la liste de recrutement de la classe de 1894 de la subdivision de Saint-Lô, sous-lieutenant de réserve incorporé au 6e Régiment du Génie pour y accomplir sa 3e année de service. 16 octobre 1895 : entrée à l’École Polytechnique. 1897 : admis dans le corps des Ponts et Chaussées. 1er octobre 1898 : officier de réserve. 5 juin-2 juillet 1900 : Sous-lieutenant du 6e Régiment du Génie. 3 août 1901 : promu lieutenant de réserve. 25 septembre 1905 : promu capitaine de réserve, affecté à l’État Major au 13e C. A. 1è février 1906 : affecté au 9e C. A. 2 mai 1912, passé dans l'armée territoriale, il est affecté à la place de Cherbourg. Durant la Première Guerre mondiale : 3-30 août 1914 : rappelé à l'activité par décret de mobilisation et affecté à la place du Havre ; 28 novembre 1914 : affecté au dépôt du 6e Génie par décret de mobilisation ; 23 décembre 1914 : commandant d'une compagnie de cantonniers au 6e Génie par décret de mobilisation ; 1er septembre 1916 : adjoint au chef de service des routes du 5e corps d'armée ; à ce titre, il a organisé de nombreux chantiers routiers dans les zones fréquemment soumises aux bombardements ennemis ; 1er mai 1917 : promu chef de bataillon de l'armée territoriale par décret et maintenu à l’État Major particulier du Génie aux armées par décret de mobilisation ; 12 avril 1918 : désigné chef du service des routes de la 5e armée. 18 janvier 1919 : envoyé en congé illimité de démobilisation. 16 avril 1921 : affecté à l’État Major particulier du Génie de la 10e région, détaché aux voies navigables. 4 février 1924 : Lieutenant colonel. Septembre 1926 ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. Novembre 1934 : affecté à la 3e région en qualité de lieutenant colonel de réserve du Génie.

29 décembre 1917 : chevalier de la Légion d'honneur. 10 juillet 1934 : officier de la Légion d'honneur.

Sources consultées le 1er décembre 2017 :

Médiathèque de la Cité de la mer, Les gares maritimes transatlantiques de Cherbourg, Cherbourg, dossier thématique, p. 14, URL : https://www.mediathequedelamer.com/wp-content/uploads/gares-maritimes-transatlantiques-de-cherbourg.pdf.

Bibliothèque Centrale École Polytechnique, base La famille polytechnicienne, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/SUPHJHC7NFILH9UD9GSC3979F6IPR6HAYFP91SVCA74X3Q5LGQ-07307?func=full-set-set&set_number=000952&set_entry=000004&format=037.

Site internet du Ministère de la culture, base Leonore, URL : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=LECOCQ&NUMBER=1&GRP=0&REQ=%28%28LECOCQ%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil (?), attribution par source
Auteur : Lefebvre Armand-Bernardin
Lefebvre Armand-Bernardin (1733 - 1807)

Né en 1739 et mort le 12 juillet 1807. Il entre à l'âge de 15 ans dans l'école des ponts. Parallèlement, il suit des cours à l'Académie d'architecture. Brillant élève, il enseigne les mathématiques à ses camarades. Il part également en mission pour lever un plan destiné à l'étude du tracé de la route de Meaux à la Ferté-Milon et réalise des dessins du futur pont d'Orléans. Après avoir échoué au prix de Rome, il décide de voyager en Italie et en Grèce à ses propres frais. A son retour, il est nommé ingénieur en Champagne, où il participe à la construction du pont de Dizy. Il fait construire des ponts assez considérables, réparer ou reconstruire des écluses sur l'Aisne, et surveiller un projet général de navigation de cette rivière et des communications avec la Meuse jusqu'à la fin de l'année 1770. Il devient alors ingénieur dans la généralité de Paris, puis ingénieur en chef de la généralité de Caen en remplacement de Guillaume Viallet (ca. 1728-1772). A ce titre, il rédige des projets pour la rivière d'Orne, pour les passages du Petit et du Grand Vey, pour les ports de Cherbourg et de Granville, et pour l'embellissement de toutes les villes de cette généralité. Passionné, il travaille sur des projets de navigation pendant son temps libre. A la fin de sa vie, il devient inspecteur général et membre permanent au conseil général des Ponts et Chaussées.

Sources consultées le 1er décembre 2017 :

-Site internet ArchiSeine, Site d'archives et de données historiques sur le bassin versant de la Seine, URL : http://archiseine.sisyphe.jussieu.fr/site/fr/taxonomy/term/1171.

-Biographie universelle ancienne et moderne, Paris : L.-G. Michaud éd., 1842, t. 71, p. 142. (numérisé par Google)

-Jacqueline Musset, Un homme injustement oublié : Armand Lefebvre... In Histoire et renouveau : 350e anniversaire de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen. Caen : Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen, 2002, p. 77-90.

-Étienne Faisant, Les neveux de M. Soufflot : Guillaume Viallet et Armand Bernardin Lefebvre, ingénieurs de la généralité de Caen. In GROUPE HISTOIRE, ARCHITECTURE, MENTALITÉS URBAINES (2015 ; Paris). Jacques-Germain Soufflot ou L'architecture régénérée, 1713-1780. Dir. Claire Ollagnier, Daniel Rabreau. Paris : Picard, 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Minard Paul
Minard Paul (1858 - 1941)

Source :

Site internet Académie de marine consulté le 6 octobre 2017, URL : http://www.academiedemarine.com/refondateurs/Minard.php.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Reibell Félix Jean-Baptiste Joseph
Reibell Félix Jean-Baptiste Joseph (1795 - 1867)

Sources :

Archives nationales de France consulté le 6 octobre 2017, Ministère des travaux publics, Ingénieurs des Ponts-et-Chaussées (1748-1932), Inventaire-index, cote : F/14/2310/2, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf.

Site internet Wikipedia consulté le 6 octobre 2017, URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lix_Jean-Baptiste_Joseph_Reibell.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Virla Nicolas
Virla Nicolas (1801 - 1849)

Né le 5 novembre 1801 et mort le 27 octobre 1849.

Source :

Archives nationales de France consulté le 6 octobre 2017, Ministère des travaux publics, Ingénieurs des Ponts-et-Chaussées (1748-1932), Inventaire-index, cote : F/14/2340/2, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Personnalité : Quoniam Camille Théodore
Quoniam Camille Théodore (1875 - 1962)

Né à Cherbourg le 11 avril 1875, mort le 6 décembre 1962.

Sources consultées le 1er décembre 2017 :

Site internet WikiManche, URL : https://www.wikimanche.fr/Camille_Th%C3%A9odore_Quoniam.

Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, tome XXVII, 1969.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Lebrun Albert
Lebrun Albert (1871 - 1950)

Président de la République française (1932-1940).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source
Personnalité : Pinay Antoine
Pinay Antoine (1871 - 1994)

Source consultée le 1er décembre 2017 :

Site internet Le Point, URL : http://www.lepoint.fr/histoire/personnages/pinay-antoine-1891-1994-31-08-2013-1719732_1617.php#.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source
Auteur : Caux de Blacquetot Pierre-jean de
Caux de Blacquetot Pierre-jean de (1720 - 1792)

Source :

Site internet WikiManche consulté le 9 octobre 2017, URL : https://www.wikimanche.fr/Pierre-Jean_de_Caux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur attribution par source
Auteur : Caux PIerre de
Caux PIerre de (16.. - 17..)

Ingénieur ordinaire en 1710, Pierre de Caux est en poste au Havre en 1714, à Hesdin en 1719, à Bergues en 1723, à Douai en 1726. Trois ans plus tard, il est ingénieur en chef à Cherbourg et devient directeur des fortifications de Normandie en 1754. Son fils, Pierre-Jean de Caux, le seconde à Cherbourg.

Sources consultées le 30 novembre 2017 :

Site internet de la BNF, consulté le 30 novembre 2017, URL : http://data.bnf.fr/15302637/pierre_de_caux/.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source
Auteur : Leroux Paul-Marie
Leroux Paul-Marie (1786 - 1853)

Né le 6 octobre 1786 à Aunay (Calvados) de Robert Philippe Victor le Roux, receveur des Domaine et Enregistrement à Cherbourg, et de Marie Jeanne Angélique Mondey Dumoutier. Petit-fils de l'architecte naval Jacques-Noël Sané (1740-1831). 24 octobre 1806-28 juin 1808 : École Polytechnique ; son frère aîné Victor-Arsène en fut également élève (1802). 1808-1810 : élève ingénieur non admis au service des constructions navales du port de Lorient. 1er mars-31 juillet 1810 : élève ingénieur admis, id. 5 août 1810 - 10 janvier 1811 : élève ingénieur au service des constructions navales, Paris. 11 janvier 1811 - 16 février 1813 : secrétaire du Conseil des constructions navales, département de la marine et des colonies, en qualité de sous-ingénieur de 3e classe. 17 février au 31 mars 1813 : sous-ingénieur de 3e classe aux constructions navales du port de Toulon. 1er avril 1813 - 15 juillet 1814 : Commandant capitaine de la 2e compagnie, service militaire de l'arsenal de Toulon (ouvriers militaires de la marine).

Le reste de sa carrière se déroule essentiellement au service des constructions navales à Cherbourg. 16 juillet 1814 - 30 juin 1818 : sous-ingénieur de 2e classe. 1er juillet 1818 - 31 décembre 1825 : sous-ingénieur de 1ère classe, service dans les forêts pour la reconnaissance des bois propres aux constructions navales, direction forestière à Rouen. 4 janvier 1826 - 20 avril 1827 : ingénieur constructeur de la marine de 3e classe. 29 octobre 1826 : chevalier de la Légion d'honneur. 6 septembre 1829 : officier de la Légion d'honneur. 1831 : ingénieur de 2e classe. Par ordonnance royale du 2 décembre 1842 : ingénieur de la marine de 1ère classe, Leroux est nommé directeur des constructions navales. 26 avril 1846 : commandeur de la légion d'honneur.

Sources consultées le 28 novembre 2017 :

3 siècles de génie maritime : la construction navale en France, Paris : Musée national de la Marine, [2011], PDF en ligne sur le site de l'ENSTA ParisTech, URL : geniemaritime.ensta-paristech.fr/images/parcours_genie_maritime.pdf. Mention de l'ingénieur avec ses dates p. 14.

Almanach impérial pour l'année 1813, Paris : Testu et Cie, 1813, p. 242. (numérisé par Google)

Annales maritimes et coloniales, Paris : imprimerie royale, 1818, p. 49 ; 1842, p. 1153. (numérisé par Google)

Annuaire du département de la Manche, 1830-1831, Saint-Lô, 1831, p. 367. (numérisé par Google)

Site internet La Jaune et la Rouge, revue mensuelle de l'association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/YDP27BK6BAYJXMPY4EDC3XNUD47Y3TCXD8TYYT1XP4AUMVB5K9-25269?func=full-set-set&set_number=001859&set_entry=000027&format=999.

Site internet Ministère de la culture, base Léonore, URL : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=LEROUX&NUMBER=45&GRP=1&REQ=%28%28LEROUX%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Personnalité : Louis XV
Louis XV (1710 - 1774)

Fils de Louis de France et de Marie-Adélaïde de Savoie. Roi de France et de Navarre (1715-1774).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre, commanditaire attribution par source
Personnalité : Phélipeaux de Maurepas (comte) Jean-Frédéric
Phélipeaux de Maurepas (comte) Jean-Frédéric (1701 - 1781)

Secrétaire d'État à la Marine de Louis XV de 1723 à 1749.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre, commanditaire attribution par source
Auteur : Trudaine Daniel Charles
Trudaine Daniel Charles (1703 - 1769)

Source :

Site internet Wikipédia, consulté le 1er décembre 2017, URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel-Charles_Trudaine.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Levavasseur René
Levavasseur René (1881 - 1962)

Source :

Site internet Academic consulté le 08/03/2017, URL : http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1425610.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Le port de commerce et le port voyageur forment les deux composantes principales du port civil, auquel s’'ajoute à l’'ouest un port de plaisance conçu dans les années 80. Orienté nord-sud, l’'ancien port est équipé d’'un bassin à flot, d'’un avant-port et d'’un chenal, dont la forme et les dispositions, excepté l'’environnement architectural, n’'ont guère changé depuis la Monarchie de Juillet. Le port voyageur comprend, d’'ouest en est, un môle principal de forme trapézoïdale, sur lequel se trouve l’'ancienne gare maritime transformée depuis 2002 en Cité de la Mer, une darse, un môle secondaire et des terre-pleins occupés aujourd’hui par des hangars. L'ensemble s'’étend sur une superficie de 50755 m2 et communique au nord, par le biais de l’'écluse, avec l’'avant-port. Ce dernier, long de 354 mètres et large de 194 mètres, est bordé à l’'est par le quai du général Lawton, où se situaient autrefois l’'ancien arsenal puis l’'ancienne gare maritime, à l'’ouest par le quai de Caligny, baptisé ainsi en 1865, et l’'ancienne forme de radoub. Le chenal a une longueur de 600 mètres et une largeur de 60 mètres.

Mursgranite
schiste
métal
béton
maçonnerie
pierre de taille
béton armé
Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bains de mer à Cherbourg : inauguration le 15 juin 1864, Cherbourg, A. Mouchel, s.d. (AD Manche).

Périodiques
  • Le port de Cherbourg. Sciences et Industries, numéro hors-série, 1936

  • Le port de Cherbourg. Travaux Publics, novembre 1963.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.