Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine textile Manufacture générale de filets, Ets R. L'Honneur et ses fils, puis Filt

Dossier IA14005795 réalisé en 2014

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsManufacture générale de filets, Ets R. L'Honneur et ses fils, Filt
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, chaufferie
Dénominationsusine textile
Aire d'étude et cantonCalvados
AdresseCommune : Caen
Adresse : 55 rue
maréchal Gallieni
Cadastre : 2015 IY 24, 28, 29, 30

Successeur d'Antoinette Toutain, qui organise la fabrication de filets de chasse et de caparaçons dans la commune de Saint-Sylvain en 1860, et de son repreneur Gustave Montambaux, René L'Honneur installe en 1919 une partie de ses ateliers de fabrication dans l'ancien Pavillon des arts de Caen, situé au 23 de la Promenade du Fort. Il diversifie ses activités en intégrant la production de filets à provisions et de garde-jupes. Rejoint par ses fils, Pierre et Roger, il constitue la SARL "Manufacture générale de filets, Ets R. L'Honneur et ses fils" en 1941. La gamme des produits s'élargit avec des filets pour la mytiliculture, la puériculture, les loisirs (jeux, sports, hamacs...). Endommagés par les bombardements du 6 juin 1944, les bâtiments de l'usine sont reconstruits ; ateliers de fabrication, bureaux et logement patronal sont inaugurés le 22 juillet 1948. Cinquante-cinq personnes y sont employées ainsi qu'une centaine d'ouvrières à domicile cette année-là. Le succès du filet tube pour le conditionnement des fruits, lancé vers 1955, oblige la société à investir dans une seconde implantation. Le choix se porte, en 1962, sur les locaux d'une ancienne menuiserie au 55, rue du Maréchal Gallieni à Venoix, construite vers 1953. En parallèle des anciens bâtiments dédiés au traitement du bois, un nouvel atelier de fabrication est édifié. Certaines tâches sont réalisées au sein d'ateliers dans les maisons d'arrêt de la région. Au début des années 1980, l'établissement est repris par son directeur André Decouflet, qui délaisse le site de la Promenade du Fort (détruit dans la première moitié des années 1990). Occupant trente personnes, ce dernier développe la production de filets dans le domaine nautique et opte pour l'enseigne commerciale "Filt-Marine". Passée à Grégory Dufour, puis à Philippe Brotons en 1991, associé à Jean-Philippe Cousin depuis 2003, l'entreprise Filt emploie quinze personnes en 2014. Certaines productions traditionnelles ont été modernisées comme le filet pour moules de bouchot, le filet à provisions (vendu à 8 000 exemplaires en 2009, à 80 000 en 2013) ou les porte-bébés sous les marques Tonga et Fil'Up (Trophée de l'INPI en 2010). Représentant 50% du chiffre d'affaires de la société, l'exportation se fait majoritairement vers les pays asiatiques. La fabrication de mèches à bougies a été introduite en 2006 pour fournir les lampes Berger et la basilique de Lourdes (mèches de couleur bleue). L'établissement a renouvelé son parc de machines, constitué de 35 machines à tresser et de 15 machines à mailler, entre 2003 et 2011. Filt a été reconnue "Entreprise du Patrimoine Vivant" en 2017.

Auteur(s)Personnalité : L'Honneur René propriétaire, commanditaire attribution par source

L'usine se compose de trois bâtiments accolés, en béton enduit en partie bardés d'un essentage de tôle nervurée et couverts de toits à longs pans en ciment amiante. Le premier bâtiment, occupé par les bureaux, est relié à celui de l'atelier de tressage et des séries courtes. En arrière, le bâtiment le plus récent regroupe l'atelier dit de multitraitements et les espaces de stockage des matières premières et des produits finis, situés à ses extrémités. Face à eux se trouve la chaufferie.

Mursbéton enduit
essentage de tôle
Toitciment amiante en couverture
Étagesen rez-de-chaussée
Couvrements
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans pignon découvert
Énergiesénergie électrique achetée
Statut de la propriétépropriété privée, Le site appartient aux héritiers de la famille L'Honneur, la société Filt n'est que locataire.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. 924W 185. Reconstruction. Caen. Ets R. L’Honneur et fils.

  • AD Calvados. 924W 186. Reconstruction. Caen. Ets R. L’Honneur et fils.

  • AD Calvados. 925W 90. Reconstruction. Caen. Ets R. L’Honneur et fils.

  • L'Honneur. Discours d’inauguration de l’usine. 22 juillet 1948.

  • ETS R. L'HONNEUR ET SES FILS. Projet de document pour la vente de l'entreprise adressé à la Société juridique et fiscale de France (Caen). 23 décembre 1974.

  • L'HONNEUR, PIerre. Notes pour l'histoire des caparaçonniers et fabricants de filet de la région de Caen. Exposé présenté lors de la rentrée solennelle du tribunal de commerce de Caen, 8 janvier 1986.

  • Publicité du porte-bébé "Tonga", destinée au marché japonais. [s.d.].

  • CARO DESIGN GRAPHIQUE. Dossier de presse du porte-bébé "Fil'Up". 2014.

Bibliographie
  • FAUTREL, R. Aspects de l'industrie caennaise. Mémoire pour l'obtention du C.F.E.N. de l'Ecole Normale de garçons de Caen, présenté en 1957. Résumé dans : "Annales de Normandie", 9e année, n° 3, oct. 1959, pp. 231-232.

  • Annuaire technique régional – Calvados. Saint-Brieuc : Imprimerie Moderne, 1972.

    B 356 - Etablissements L'Honneur R. et ses fils.
Périodiques
  • DELORME, Guy. Une entreprise centenaire qui se porte bien : avec 4 millions de filets à provision par an les Ets L'Honneur sont le premier fabricant de France. Ouest-France, 1er juin 1967.

  • GASLY, Jacques-Olivier. Filt, une entreprise normande qui innove. Drakkaronline, 14 mai 2014.

  • NORDECK, G. de. Ressuscitée de ses décombres : une manufacture caennaise de filets absorbe trente tonnes de textile. Liberté, 28 juillet 1948.

  • Filt-Marine (Caen) : La maille nouvelle d’une vieille maison. 23 janvier 1986.

  • Le Calvados. L'Illustration économique et financière, n° spécial, supplément au n°8 du 25 juillet 1925. Paris : l'Illustration, 1925. 66 p.

    p. 40 : Établissements R. L'Honneur, fabrique de filets.
  • Les atouts d'un excellent distributeur. CCI International Normandie, n°51, mars-avril 2013.

  • Un bel exemple de résurrection : la maison L’Honneur fête son retour à la production d’avant-guerre. Ouest-France, 29 juillet 1948.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialité : patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.