Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulins à blé et à huile dit moulin de Taillebosq, puis laiterie et fromagerie industrielles, actuellement maisons

Dossier IA14000974 réalisé en 1997

Fiche

Appellationsmoulin de Taillebosq
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesbief de dérivation, moulin à blé, logement patronal
Dénominationsmoulin à blé, moulin à huile, laiterie industrielle, fromagerie industrielle
Aire d'étude et cantonCalvados - Tilly-sur-Seulles
Hydrographiesla Seulles
AdresseCommune : Audrieu
Lieu-dit : le Moulin de Taillebosq
Cadastre : 1835 A1 de Hervieu 107, 112, 113 107 = moulin à huile, 112 = moulin à blé. ; 2011 ZL 18, 61

Etabli sur la rive droite d'une dérivation de la Seulles, le moulin à blé de Taillebosq fait l'objet de plusieurs mentions à la fin du 15e siècle. Un moulin à huile, dont la date de construction est inconnue, est attesté en amont, sur la rive gauche, en 1778. Possessions des familles Chastel, puis de Gastebled au cours du 19e siècle, les deux moulins sont mus respectivement par deux et une roues. En 1844, Jules de Gastebled les loue à François Paris. Le moulin à huile ne fonctionne que cinq mois par an et occupe un seul ouvrier. Sa production d'huile d'éclairage, rapportant de 900 à 1 000 francs les bonnes années, est réservée aux habitants d'Audrieu. Les deux moulins sont réglementés par arrêté préfectoral du 10 janvier 1861. Celui à huile est démoli en 1883. Le moulin à blé, livrant quotidiennement 30 quintaux de farine en 1918, cesse de fonctionner dans les années 1920. Emile Thomasse, dernier meunier, le cède en 1924 à Léon Brochand, René Jeanne et Marcel Tabard, qui le convertissent en laiterie, d'abord exploitée sous le nom "Brochand, Jeanne et Compagnie" puis "Brochand et Compagnie". A compter de la dissolution de la société en septembre 1927, Tabard devient l'unique propriétaire de l'établissement. Au début des années 1930, selon des sources orales, René Jacquet (directeur) convertit le moulin à blé en cantine, fait construire un logement patronal à l'entrée de l'usine et édifie un ensemble bureaux-logements pour célibataires, par la suite réaménagé en atelier pour la production de poudre de lait. L'entreprise Tabard possède également une laiterie-porcherie à Tournay-sur-Odon (non étudié - détruit). En 1959, le lait, collecté dans un périmètre compris entre Arromanches, Bayeux, Juaye-Mondaye, Eterville et Colombiers-sur-Seulles, permet de produire 12 500 camemberts par jour et 100 000 kg de poudre de lait par an, ainsi que de la crème, du beurre et de la caséine. La production de poudre de lait est abandonnée au profit d'une ligne de mise en bouteilles plastiques de lait pasteurisé. L'usine, acquise en 1963 par la S.A.P.I.E.M. (société de participations dans l'industrie alimentaire), passe sous le contrôle de la société Préval en octobre 1969. Elle traite trois ans plus tard 70 000 litres de lait par jour (30 000 litres destinés à la consommation directe, 40 000 à la fabrication de fromages). Les produits sont vendus sur le marché régional (20%), sur le marché français (75%) et sur le marché extérieur (5%). L'établissement devient par la suite une simple unité de conditionnement de lait, vendu à Caen et dans sa périphérie, puis un centre de ramassage pour la laiterie de Creully. Fermé à la fin des années 1970, il reste sans affection. Rachetés en 1994 par des particuliers, la cantine est transformée en logement, les bâtiments occupés par les lignes de production, les bureaux et les logements sont détruits.

Selon des sources orales, l'usine possède dans les années 1950 une écrémeuse Alfa-Laval, une baratte Silkeborg (marque danoise), une machine à plaquettes de 250 grammes Kustner (marque suisse), une machine à emballer les fromages de marque allemande. En 1972, elle est équipée de deux chaînes de réception du lait, de trois écrémeuses Alfa-Laval (5 000 litres/h), d'un débourbeur (5 000 litres/h), de deux pasteurisateurs (10 000 litres/h et 5 000 litres/h), d'un refroidisseur (10 000 litres/h), d'une chaîne de fabrication de bouteilles et de conditionnement du lait de consommation, de deux chaudières à vapeur et d'un groupe électrogène de 200 kVA.

L'usine emploie 40 personnes environ en 1942, 70 en 1954, 120 en 1972.

Période(s)Principale : Fin du Moyen Age
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Tabard Marcel
Tabard Marcel

Fromager normand, propriétaire d'une fromagerie à Audrieu (IA14000974) et d'une fromagerie à Tournay-sur-Odon (non étudiée - détruite)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, propriétaire attribution par source

L'usine occupait en 1972 une superficie totale de 5 000 m2, dont 4 200 m2 couverts. Il ne subsiste des anciennes installations, détruites en grande partie à partir de 1994, que la cantine (ancien moulin à blé), à un étage carré en moellons de calcaire surmonté d'un étage de comble et couverte d'un toit à longs pans, convertie en habitation, des garages et le logement patronal. Celui-ci, à un étage carré enduit surmonté d'un étage de comble, est couvert de toits à longs pans et à croupe et d'un toit en terrasse.

Une roue de côté à structure métallique et à aubes courbes en bois a été installée en 1999.

Murscalcaire moellon
maçonnerie enduit
Toitardoise, ciment amiante en couverture, tôle ondulée
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
terrasse
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
énergie thermique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté, remanié
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • NORTIER, M. Contributions à l’étude de la population de la Normandie au bas moyen age (XIVe-XVIe siècles). Inventaire des rôles de fouage et d’aide. Troisième série : rôles de fouage paroissiaux de 1500 à 1515. Cahiers Léopold Delisle, Tome XXX, 1981.

    30. Audrieu (Calv., c. Tilly-sur-Seulles)

    Fouage pour 1500 : 61 feux. – 10 exempts (les prévôts des fiefs de Painel et de la Mote, les srs d’Audrieu et de Cully, du chanoine du lieu, du chapitre, de la comtesse (sic.) ; les meuniers du moulin de Ducy, de Taillebosq, du moulin d’Audrieu). – 1 demeurant sous l’abbé de Cerisy et 1 sous l’abbé de Vendôme. – 5 templiers de Jérusalem (dont 1 veuve). – 30 pauvres.

    Bibl. nat., ms. franç. 25925, n°89 (tab. de Caen).

  • AD Calvados. M 8628. Statistiques industrielles, industrie, états récapitulatifs et correspondances. 1835-1853.

    Lettre du maire de la commune d'Audrieu au Préfet du Calvados. 6 octobre 1844 (courrier n°292).

    " j'ai l'honneur de vous observer que M. Degastebeld a quitté la commune d'Audrieu pour aller habiter celle de Brouay, comme fermier de M. Le comte d'Aboville, et qu'avant son départ il a loué son moulin à blé et le moulin à huile à un sieur Parise, qui d'après ce qui m'a été rapporté ne se servira plus du moulin à huile que pour faire de l'huile aux habitants de la commune qui lui porteront des graines de colza, de lin ou de chanvre pour l'éclairage de leur maison."

  • RIVES, M. L’usine de produits laitiers d’Audrieu. Annales de Normandie, 9e année, n°4, décembre 1959.

    "Elle ramasse le lait dans un polygone dont les sommets sont Arromanches, Bayeux, Juaye-Mondaye, Eterville, Colombiers-sur-Seulles. La collecte varie de 840.000 litres environ au mois de février à 2.035.000 litres au mois de mai, ce qui permet la fabrication, en moyenne, de 12.500 camemberts par jour et de 100.000 kgs de poudre de lait par an ; à quoi il faut ajouter de la crème vendue dans la région parisienne et du beurre vendu aux cultivateurs alimentant l'usine en lait. Les machines à empaqueter le beurre et le fromage sont de fabrication hollandaise."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. P 2983, n°507. Anciens aveux du bailliage de Caen, gardés en la Chambre des Comptes de Paris.

    Aveu de Guillaume Le Héricy. 1499.
  • AD Calvados. H 165. Abbaye Notre-Dame d'Ardennes. Temporel - affaires particulières par paroisses. Audrieu. XIIe siècle - 1629.

  • AD Calvados. 605 EDT 19/8. Audrieu. Moulins : réglement d'eau. 1854-1886.

  • AD Calvados. 3P 2232. Audrieu. Etat de sections. 1836.

  • AD Calvados. 3P 2233. Audrieu. Matrice cadastrale des propriétés foncières bâties et non bâties. 1836-1913.

    Folio 64, Folio 369.
  • AD Calvados. 3P 2235. Audrieu. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Case 32.
  • AD Calvados. M 8614. Statistiques industrielles, industrie, bulletins. 1840-1846.

  • AD Calvados. M 8628. Statistiques industrielles, industrie, états récapitulatifs et correspondances. 1835-1853.

  • AD Calvados. S 1102. Moulins et usines. Arrondissement de Caen. Audrieu.

    Moulin de Taillebosq appartenant au sieur Châtel, 1801-1827 - Moulin de Taillebosq appartenant au sieur Gastebled, 1860-1862.
  • AD Calvados. S 12695. Répertoire des moulins et usines par rivières et affluents.

  • AD Calvados. S 12837/2. Rivière de la Seulles : travaux.

  • AD Calvados. S 12977. Service hydraulique, fiches de taxes et de dénomination d’usines, taxes statistiques, période quinquennale. 1860-1940.

  • AD Calvados. 4U 26/183. Justice de Paix. Canton de Tilly-sur-Seulles. Actes de sociétés. 1887-1930.

Documents figurés
  • AD Calvados. 3P 1973_002_003. Plan cadastral napoléonien. Audrieu. Section A1 de Hervieu. 1835.

Bibliographie
  • CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE BASSE-NORMANDIE. Répertoire de l’industrie, département du Calvados. 1969.

    p. 53.
  • MAUGER, Michel. Les industries de transformation du lait dans le Calvados. Caen Rouen : Centre de liaison bas-normand, 1954. Thèse univ. : Caen : Droit : 1954. 203 + 8 p. : 1 épl.

  • MINISTERE DE LA GUERRE, COMITE CONSULTATIF D'ACTION ECONOMIQUE DE LA 3e REGION, SOUS-COMITE DU CALVADOS ; SCHEIKEVITCH, Antoine. Enquête sur la situation des industries dans le département du Calvados. Premier volume. Caen : Henri Delesques, Imprimeur-Editeur, 1918. XXI-370 p.

    p. 131.
  • Annuaire technique régional – Calvados. Saint-Brieuc : Imprimerie Moderne, 1972.

    B 431 - Société Préval.
Périodiques
  • CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE BASSE-NORMANDIE. La société des laiteries de Normandie Paillaud et Cie. Études et travaux, années 1965-1966, n°68.

    p. 149-155.
  • NORTIER, M. Contributions à l’étude de la population de la Normandie au bas moyen age (XIVe-XVIe siècles). Inventaire des rôles de fouage et d’aide. Troisième série : rôles de fouage paroissiaux de 1500 à 1515. Cahiers Léopold Delisle, Tome XXX, 1981.

  • RIVES, M. L’usine de produits laitiers d’Audrieu. Annales de Normandie, 9e année, n°4, décembre 1959.

    p. 316.
  • L’enceinte fortifiée d’Audrieu. Archéologie Médiévale, 1972, Tome II.

    p. 23-24.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialités : patrimoine industriel, patrimoine de la Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.