Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine textile Mommers

Dossier IA14000828 réalisé en 1991

Fiche

AppellationsUsine Mommers
Parties constituantes non étudiéescanal, bâtiment d'eau, salle des machines, atelier de fabrication, magasin industriel, conciergerie, logement d'ouvriers, cour
Dénominationsusine textile
Aire d'étude et cantonCalvados - Lisieux
Hydrographiesla Touques
AdresseCommune : Lisieux
Adresse : 20, 22 rue
Rose Harel
Cadastre : 1983 AK 164 à 167, 170 à 177, 182 à 184, 188, 189, 222, 260

Usine textile établie en 1864 par Méry Samson, Beau Samson et Fleuriot, en remplacement de leur usine de la rue Sainte-Anne incendiée cette même année. L'usine comprenait alors atelier de dégraissage de laine, salle d'apprêt, filature, carderie, atelier de foulage, teinturerie, tissage et magasins. La filature est reconstruite en 1866, après incendie. Une savonnerie, un atelier de déchirage, des magasins et des logements sont construits vers 1875. De nouveaux agrandissements et des reconstructions sont attestés vers 1895. L'établissement est acquis en 1910 par Jean et Chrétien Mommers, locataires depuis 1882 et exploitants d'une autre usine, rue d'Orival (voir dossier : filature de lin, 11 rue d'Orival). Des ateliers sont reconstruits en 1912 et 1920. L'usine Mommers, partiellement incendiée en 1923, cesse de fonctionner vers 1964. Les bâtiments ont, depuis, été lotis en ateliers indépendants. Turbine hydraulique et machine à vapeur attestées en 1864. Production de draps imprimés en 1864, de draps et d'étoffes unis pour vêtements vers 1914, de feutre tissé en 1927. 14 machines à fouler, 4 machines à déchirer les chiffons, 65 métiers à tisser, 6400 broches dont 460 à retordre, 12 apprêteurs et 6 teinturiers en 1907. 80 métiers et 7500 broches, mis en mouvement par trois machines à vapeur, en 1918. Environ 300 ouvriers vers 1913, environ 260 ouvriers et cité de 100 logements en 1918. Environ 500 ouvriers en 1927. Usine exploitée de 1893 à 1921 par la S.N.C. Jean et Chrétien Mommers et, à partir de 1922, par la S.A. Jean et Chrétien Mommers.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1864, daté par source, daté par travaux historiques
1866, daté par source
1912, daté par source
1920, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Ensemble des bâtiments datés 1912, sauf le magasin industriel situé en AK 182, daté 1920 (datation par source iconographique). Un premier corps de bâtiments, abritant carderie, filature et salle des machines, à un étage carré en brique, à toit à croupe en tuile mécanique. Un second corps de bâtiments, abritant la salle des turbines et la salle des déchireuses, à un étage carré en brique, à toit croupe en tuile mécanique. Un troisième corps de bâtiments, abritant blanchisserie et salle des machines, à un étage carré en brique, à toit à longs pans à pignon découvert en tuile mécanique. Un premier magasin industriel à un étage carré en brique, à toit à longs pans à pignon couvert et découvert en ardoise. Deux autres magasins industriels à un étage carré en brique, couverts de sheds à pignon découvert, en ardoise et verre. Deux conciergeries, l'une à un étage carré en brique, à toit à croupe en ardoise, l'autres en rez-de-chaussée surmonté d'un étage de comble, en brique, à toit à longs pans à pignon couvert en ardoise. Logements d'ouvriers situés 28 à 28c rue Rose Harel à un étage carré en brique et enduit partiel, à toit à longs pans à pignon découvert en ardoise. Logements d'ouvriers situés 30 à 30c rue Rose Harel à un étage carré en brique et enduit partiel, à toit à longs pans à pignon couvert en ardoise.

Mursbrique
enduit partiel
Toittuile mécanique, verre en couverture, ardoise
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
shed
pignon couvert
pignon découvert
croupe
Énergiesénergie hydraulique
énergie thermique
produite sur place
produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesatelier de fabrication

Références documentaires

Bibliographie
  • Société des plans monumentaux de France. Nouveau plan de Lisieux monumental, industriel... Paris : Dufrénoy.

Périodiques
  • L'Illustration Economique et Financière, 1925, p. 44.

  • L'Illustration Economique et Financière, 1925, p. 45.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.