Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine dite ateliers de la chaudronnerie et de la serrurerie

Dossier IA50001382 réalisé en 2006

Fiche

Appellationsateliers de la chaudronnerie et de la serrurerie
Dénominationsusine
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : quai
Duparc
Cadastre : 2008 BK non-cadastré ; domaine public

Le projet de construction d'un atelier de chaudronnerie remonte au 23 septembre 1840, date à laquelle une décision ministérielle prescrit l'établissement, à l'ouest du bassin Charles X, d'un second complexe industriel, regroupant ateliers de forges, chaudronnerie, ajustage et serrurerie. Conçus pour pallier le manque d'espace dont souffrent dès leur création les ateliers de la Fonderie, Forges, Machines et Martinets construits à l'est de l'avant-port (voir IA50001379), les premiers bâtiments sont achevés en 1844 puis rapidement agrandis, sous la houlette de l'ingénieur Bernard entre 1855 et 1859, afin d'accueillir une halle de montage pour l'assemblage des chaudières. L'ensemble forme alors un rectangle de 111 mètres de long sur 58 mètres de large, initialement couvert en ardoise et divisé en quatre nefs, dont les deux premières à l'ouest servent de halles de montage tandis que les deux autres, à l'est, sont réservées aux forges d'armement, ajustage, chaudronnerie et tôlerie. En 1860, la construction d'un troisième atelier de forges au sud du bassin Napoléon III (voir IA50001383), puis celle, entre 1872 et 1874, du grand Ateliers des bâtiments en fer au sud de l'avant-port, entraînent néanmoins le déménagement de la plupart des activités en place, excepté la chaudronnerie, dont les ateliers fonctionnent jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1840, daté par source
1855, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bernard Honoré-Gabriel
Bernard Honoré-Gabriel

1791 : ingénieur des Ponts et Chaussées. 1831 : ingénieur en chef des Ponts et Chaussées au service de la Marine. 21 novembre 1839 : ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de première classe nommé inspecteur divisionnaire au même corps chargé de l'inspection générale des travaux maritimes. 13 décembre 1842 : inspecteur générale des Ponts et Chaussées.

Sources :

Annales des Ponts et Chaussées, Mémoires et documents [...], lois, ordonnances et autres actes concernant l'administration des Ponts et Chaussées, Paris : Chez Carilian-Goeury et Vr Dalmont, 1ère série, 1839, p. 433.

Annales maritimes et coloniales, Paris, Imprimerie royale, 1831, p. 34.

L.-E. Cornillat, Répertoire numérique des Archives centrales de la Marine, sous-série DD2, Paris, 1925, p. 24, site internet du Service historique de la Défense, URL : http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/sites/default/files/MV_DD_2_TRAVAUX-MARITIMES_0.pdf.

Marthe Felletin et al., Inventaire-index des ingénieurs des Ponts et Chaussées (1748-1932), Paris, 1993-2008, site internet des Archives nationales de France, consulté le 6 novembre 2017, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source

Établi sur un terre-plein entre le bassin Charles X et le bassin Napoléon III, l'ancien bâtiment de la chaudronnerie est un édifice doté d'une double nef dont les élévations extérieures ont subi depuis la Seconde Guerre mondiale de profonds remaniements.

Murscalcaire pierre de taille
schiste moellon enduit
Toitfer en couverture, tôle nervurée
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à deux pans
État de conservationremanié

A l'instar de la halle de travail et des forges d'armement du bassin Napoléon III (IA50001384, IA50001383) ainsi que du Grand hangar à bois de l'avant-port (IA50001378), les ateliers de la chaudronnerie sont un des rares bâtiments à vocation industrielle à avoir échappé au bombardement allemand de l'année 1944.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.