Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine de chaux

Dossier IA14001013 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiéesfour à chaux, logement d'ouvriers, bureau, hangar industriel, étable à chevaux, carrière
Dénominationsusine de chaux
Aire d'étude et cantonCalvados - Villers-Bocage
AdresseCommune : Landes-sur-Ajon
Lieu-dit : les Fours à chaux
Cadastre : 2010 C 94, 96 La parcelle C 96 porte le nom "Les fours à chaux", la C 96 celui de "Bois des Carrières".

Charles Pagny, fabricant de chaux à La Caine, fait construire, au début des années 1880, quatre fours à cuisson continue à courtes flammes, ainsi qu'une maison, des bureaux et une étable à chevaux. Après une visite d'inspection en date du 24 novembre 1883, les fours auraient été mis en service le 27 décembre 1883. La production consistait principalement en chaux agricole. Au décès de Pagny en décembre 1906, sa femme aurait repris l'établissement, sans succès. Les fours sont portés "partiellement détruits" sur la matrice cadastrale en 1908. Acquis le 10 juin 1911 par Noël Tardif et affecté à un usage agricole, le site est repris en 2001 par le Conseil général du Calvados.

En 1891, un chaufournier et un contremaître demeurant à Landes-sur-Ajon sont recensés comme travaillant aux fours, 7 ouvriers en 1906.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates
Auteur(s)Personnalité : Pagny Charles Tenneguy
Pagny Charles Tenneguy ( - décembre 1906)

Epoux de Marie-Charlotte Pagny (sa cousine). Maire de La Caine.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source

Les quatre fours sont englobés dans un massif en pierre calcaire et schiste de 12 mètres de haut. Trois arcs en plein-cintre donnent accès à des galeries de circulation voûtées, dont l'entrée était protégée par un auvent en bois (détruit). Un quai de chargement est recouvert de végétation.

Le logement d'ouvriers, à un étage carré en moellons de calcaire et schiste, comprenait 2 logements en rez-de-chaussée et 4 à l'étage. Le balcon qui courait au niveau de l'étage est détruit.

Un bâtiment en bois abritait le bureau, la bascule et l'étable à chevaux. Une construction, couverte d'un toit à longs pans en tuiles mécaniques (Airel et Moon), dite la forge, réunissait une forge de maréchal-ferrant et une étable à chevaux pour les animaux des clients.

Murscalcaire moellon
schiste moellon
bois
Toittuile mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété du département, propriété du département du Calvados
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. 8E 17716. Etude notariale de maître Ludovic Langlois, Caen. Janv.-avril 1894.

    Mention d'un acte de fermage entre Jean Buffet et Charles Pagny fait par maître Grangier, notaire à Banneville-sur-Ajon, décembre 1883.
  • AD Calvados. 2MI-LN 193. Landes-sur-Ajon, dénombrement de population. 1906.

  • AD Calvados. O 1328/2. Devis d’architecte pour la construction d’un lavoir à Landes-sur-Ajon. Juillet 1908.

    (Mention des Fours à chaux de Landes-sur-Ajon, comme fournisseur possible.)
  • AD Calvados. 3P 4723. Landes-sur-Ajon. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Augmentations/diminutions, case 110.
  • AD Calvados. 3P 4724. Landes-sur-Ajon. Matrices cadastrales des propriétés bâties. 1911-1936.

    Case 61.
  • AD Calvados. P 9705. Landes-sur-Ajon, rôle de la contribution des patentes. 1905.

Bibliographie
  • LAPICHE, Charlotte. Etude des fours à chaux Pagny, commune de Landes-sur-Ajon (Calvados). Rapport de stage au Service du Patrimoine du Conseil général du Calvados, Master Européen de conservation et gestion du Patrimoine. Caen : Université de Caen, 2003. 60 p.- XXXV pl.

Périodiques
  • LAURENT, Gérard. Pas de rave-party dans les fours à chaux. Liberté, 30 novembre 2006.

  • Annonce pour la location des fours à chaux de Landes-sur-Ajon. Le Bonhomme normand, 15-21 mai 1908.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialité : patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.