Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine de blanchiment

Dossier IA14000834 réalisé en 1992

Fiche

Parties constituantes non étudiéeslogement, conciergerie, remise, cellier
Dénominationsusine de blanchiment
Aire d'étude et cantonCalvados - Livarot
Hydrographiesla Souze
AdresseCommune : Lisores
Lieu-dit : La Gosselinaie
Cadastre : 1983 A1 147, 231

Une usine de blanchiment de toiles et un séchoir sont construits en 1849 par Louis Jacques Laniel, en remplacement d'un atelier artisanal. Un second séchoir est construit en 1867 par Eugène Gustave Laniel, fondateur d'un tissage à Beuvillers (voir dossier : usine de blanchiment ; tissage de lin Laniel, chemin de l'Usine). A partir de 1878, l'usine est exploitée par la S.N.C. Laniel père et fils. Augmentée d'une conciergerie vers 1889, elle comprenait en 1900 deux séchoirs, un abri pour piquets, quatre logements pour gardiens de nuit, deux maisons, cuisine et réfectoire, hangar, fournil, machine à vapeur et générateur. Quatre nouvelles maisons sont construites vers 1943. L'activité cesse après 1954. Les bâtiments ont été en partie détruits vers 1980. L'atelier artisanal était pourvu en 1840 d'un moulin à manège. Machine à vapeur de 8 CV installée en 1852, remplacée par une machine de 12 CV en 1853. Machine à vapeur de 50 HP en 1918. 15 ouvriers en 1840, 40 ouvriers en 1866, 61 ouvriers en 1875, environ 25 ouvriers en 1918.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1849, daté par source
1867, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Un premier logement (dit logement du directeur en 1950) à deux étages carrés, en brique, à toit à croupe en ardoise. Un second logement (dit habitation et dépendances en 1950) en rez-de-chaussée, en moellons de calcaire, pan de bois et enduit, à toit à longs pans en tuile plate. Conciergerie en rez-de-chaussée, en brique, à toit en terrasse. Ensemble de quatre remises en brique, à toit à croupe en tuile plate. Cellier (dit cellier et divers en 1950) en brique, à toit à longs pans en tuile mécanique. L'étendage des toiles était réalisé sur les parcelles A1 163, 143 et 140, actuellement en prairies.

Mursbrique
calcaire
enduit
moellon
pan de bois
Toittuile plate, tuile mécanique, ardoise
Étages2 étages carrés
Couverturesterrasse
toit à longs pans
pignon couvert
croupe
Énergiesénergie thermique
produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté, vestiges
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • SOCIETE DES PLANS MONUMENTAUX DE FRANCE. Nouveau plan de Lisieux monumental, industriel et commercial. Indicateur des principaux établissements industriels et des monuments publics de Lisieux et ses environs. Paris, Dufrénoy, 1896. (AD Calvados. CPL 208).

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.