Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine de blanchiment, puis briqueterie, actuellement usine liée au travail du bois

Dossier IA14000784 réalisé en 1993

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéescanal, salle des machines, atelier de fabrication, logement de contremaître, bureau, logement d'ouvriers
Dénominationsusine de blanchiment, briqueterie, usine liée au travail du bois
Aire d'étude et cantonCalvados - Pont-l'Evêque
Hydrographiesla Touques
AdresseCommune : Coquainvilliers
Lieu-dit : Scierie de Goulafre
Cadastre : 1990 E1 8 à 11, 16 à 19, 181 à 183

L'usine de blanchiment est construite en 1873. Inactive en 1907, elle est transformée en 1918 par Alphonse Duschesne-Fournet en briqueterie, comprenant atelier de fabrication, deux fours Hoffmann, atelier de réparation, forge, logement de contremaître et bureau. La chute d'eau est réglementée par arrêtés du 17 décembre 1918 et du 1er février 1922. Vers 1923 est construite la salle des machines, qui abrite une turbine Francis entraînant un alternateur destiné à la production d'énergie électrique pour la mise en marche des machines et l'éclairage des ateliers. Un parc à charbon est aménagé vers 1930, ainsi qu'une voie ferrée vers 1933, reliant l'usine à la gare voisine du Breuil-en-Auge. La briqueterie est détruite entre 1950 et 1953. Le site est maintenant occupé par l'entreprise Pérurena, spécialisée dans la fabrication de palettes de manutention. Il subsiste, de l'époque de la briqueterie, le logement de contremaître, le bureau, la salle des machines et un ensemble de logements d'ouvriers. Salle des machines abritant turbine à palettes, générateur électrique, machine de régulation du débit d'eau, transformateur et moteurs électriques pour la commande des vannes. Briqueterie employant 220 à 230 ouvriers.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1873, daté par source
1918, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Logement de contremaître et bureau réunis dans un même corps de bâtiment enduit, en rez-de-chaussée surmonté d'un étage de comble, à toit à croupe en ardoise. Salle des machines en brique, en rez-de-chaussée, à toit à croupe en ardoise. Atelier en brique, en rez-de-chaussée, à toit à croupe et lanterneau en tuile mécanique. Un premier logement d'ouvriers à un étage carré en brique, à toit à longs pans en ardoise ; un second logement d'ouvriers à un étage carré en brique, enduit partiel et pan de bois, à toit à longs pans en tuile mécanique.

Mursbrique
enduit
enduit partiel
pan de bois
Toitardoise, tuile mécanique
Étages1 étage carré, étage de comble, en rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
Énergiesénergie hydraulique
produite sur place
turbine hydraulique
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesmachine de production (étudiée dans la base Palissy)
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.