Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine d'apprêt des étoffes et usine de matériel d'équipement industriel, actuellement usine de cycles

Dossier IA14000813 réalisé en 1991

Fiche

Destinationsusine de cycles
Parties constituantes non étudiéescanal, atelier de fabrication, conciergerie
Dénominationsusine d'apprêt des étoffes, usine de matériel d'équipement industriel
Aire d'étude et cantonCalvados - Lisieux
Hydrographiesla Touques
AdresseCommune : Lisieux
Adresse : 13, 15 rue
Ferdinand Daulne
Cadastre : 1983 AP 296

L'usine d'apprêt de frocs est construite par Vasseur, Gillotin et Bivel vers 1828, au nom de Auguste Vimont. Acquise en 1829 par Adrien Gillotin, elle est augmentée par ce dernier, en association avec Charles de Bergues et Desfrièches, d'une fabrique de rôts en 1830. Celle-ci, réglementée le 12 décembre 1853, est agrandie vers 1871. L'usine Gillotin est acquise par Louiset en 1906 et transformée en usine d'effilochage de chiffons de laine. L'activité textile cesse en 1956. En 1958, l'entreprise Castres acquiert les bâtiments et y installe une fabrique de selles pour cycles et vélomoteurs. Deux roues hydrauliques en 1851. Une machine à vapeur est installée vers 1850, un moteur à gaz pauvre est attesté en 1918. La fabrique de rôts était équipée de quinze machines en 1844 et produisait annuellement dix millions de broches et dix mille peignes à tisser. L'usine textile était équipée de sept machines à effilocher en 1918, de quatre mille broches, cinquante-deux métiers et huit machines à fouler en 1950. L'usine Castres produisait annuellement 600 000 pièces en 1972. 30 ouvriers en 1844, 103 en 1864, répartis entre l'usine d'apprêt et la fabrique de peignes à tisser, 43 ouvriers en 1917. 50 employés en 1972.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1830, daté par travaux historiques, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

En 1972, le site occupait une surface totale de 11 000 m2, dont 7000 m2 couverts. Atelier de fabrication principal à deux étages carrés, en brique, à toit à longs pans en tuile mécanique, augmenté d'un corps de bâtiment à deux étages carrés, en brique et enduit partiel, à toit à longs pans en ciment amiante. Second atelier en rez-de-chaussée, en brique et brique creuse, couvert de sheds en ciment amiante et verre. Conciergerie en rez-de-chaussée, enduit, à toit à croupe et appentis en ciment amiante.

Mursbrique
brique creuse
enduit
enduit partiel
Toittuile mécanique, ciment amiante en couverture, verre en couverture
Étages2 étages carrés
Couverturestoit à longs pans
shed
appentis
pignon couvert
croupe
Énergiesénergie hydraulique
énergie thermique
produite sur place
produite sur place
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • SOCIETE DES PLANS MONUMENTAUX DE FRANCE. Nouveau plan de Lisieux monumental, industriel et commercial. Indicateur des principaux établissements industriels et des monuments publics de Lisieux et ses environs. Paris, Dufrénoy, 1896. (AD Calvados. CPL 208).

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.