Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine à gaz

Dossier IA14000819 réalisé en 1991

Fiche

  • Chaufferie. Vue prise du sud.
    Chaufferie. Vue prise du sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chaufferie
    • atelier de fabrication
    • logement de contremaître
    • bureau
    • remise
    • cour
Parties constituantes non étudiéeschaufferie, atelier de fabrication, logement de contremaître, bureau, remise, cour
Dénominationsusine à gaz
Aire d'étude et cantonCalvados - Lisieux
AdresseCommune : Lisieux
Adresse : 4, 6 rue
Harou
Cadastre : 1983 AB 186

L'usine est construite en 1843 par Leroux, ingénieur des usines à gaz d'Elbeuf (Seine-Maritime) , pour la société en commandite pour l'éclairage au gaz de la ville de Lisieux, représentée par Hunoult, Desfontenelles et Delarue. Partiellement incendiée en 1855, elle est augmentée de nouveaux bâtiments vers 1860 et 1874. Une usine électrique est mise en place en 1897, incendiée en 1913. Une nouvelle usine est construite en 1925. Les bâtiments originels sont actuellement désaffectés. Un gazomètre attesté en 1889, deux gazomètres de 3685 m3 attestés en 1907. L'usine est exploitée par Grimaud et Cie en 1868, auxquels succèdent en 1870 la S.N.C. d'éclairage par le gaz de la ville de Lisieux, fondée par François Herdt, Samuel Cohen et Désiré Pollonais, et de 1880 à 1881 par la compagnie française d'éclairage et de chauffage par le gaz. Acquise en 1881 par la société anonyme du gaz et de l'eau, exploitant une autre usine à Cherbourg (Manche) , elle est exploitée à partir de 1948 par EDF-GDF. 30 ouvriers en 1917.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1843, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Leroux Paul-Marie
Leroux Paul-Marie (1786 - 1853)

Né le 6 octobre 1786 à Aunay (Calvados) de Robert Philippe Victor le Roux, receveur des Domaine et Enregistrement à Cherbourg, et de Marie Jeanne Angélique Mondey Dumoutier. Petit-fils de l'architecte naval Jacques-Noël Sané (1740-1831). 24 octobre 1806-28 juin 1808 : École Polytechnique ; son frère aîné Victor-Arsène en fut également élève (1802). 1808-1810 : élève ingénieur non admis au service des constructions navales du port de Lorient. 1er mars-31 juillet 1810 : élève ingénieur admis, id. 5 août 1810 - 10 janvier 1811 : élève ingénieur au service des constructions navales, Paris. 11 janvier 1811 - 16 février 1813 : secrétaire du Conseil des constructions navales, département de la marine et des colonies, en qualité de sous-ingénieur de 3e classe. 17 février au 31 mars 1813 : sous-ingénieur de 3e classe aux constructions navales du port de Toulon. 1er avril 1813 - 15 juillet 1814 : Commandant capitaine de la 2e compagnie, service militaire de l'arsenal de Toulon (ouvriers militaires de la marine).

Le reste de sa carrière se déroule essentiellement au service des constructions navales à Cherbourg. 16 juillet 1814 - 30 juin 1818 : sous-ingénieur de 2e classe. 1er juillet 1818 - 31 décembre 1825 : sous-ingénieur de 1ère classe, service dans les forêts pour la reconnaissance des bois propres aux constructions navales, direction forestière à Rouen. 4 janvier 1826 - 20 avril 1827 : ingénieur constructeur de la marine de 3e classe. 29 octobre 1826 : chevalier de la Légion d'honneur. 6 septembre 1829 : officier de la Légion d'honneur. 1831 : ingénieur de 2e classe. Par ordonnance royale du 2 décembre 1842 : ingénieur de la marine de 1ère classe, Leroux est nommé directeur des constructions navales. 26 avril 1846 : commandeur de la légion d'honneur.

Sources consultées le 28 novembre 2017 :

3 siècles de génie maritime : la construction navale en France, Paris : Musée national de la Marine, [2011], PDF en ligne sur le site de l'ENSTA ParisTech, URL : geniemaritime.ensta-paristech.fr/images/parcours_genie_maritime.pdf. Mention de l'ingénieur avec ses dates p. 14.

Almanach impérial pour l'année 1813, Paris : Testu et Cie, 1813, p. 242. (numérisé par Google)

Annales maritimes et coloniales, Paris : imprimerie royale, 1818, p. 49 ; 1842, p. 1153. (numérisé par Google)

Annuaire du département de la Manche, 1830-1831, Saint-Lô, 1831, p. 367. (numérisé par Google)

Site internet La Jaune et la Rouge, revue mensuelle de l'association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/YDP27BK6BAYJXMPY4EDC3XNUD47Y3TCXD8TYYT1XP4AUMVB5K9-25269?func=full-set-set&set_number=001859&set_entry=000027&format=999.

Site internet Ministère de la culture, base Léonore, URL : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=NOM&VALUE_1=LEROUX&NUMBER=45&GRP=1&REQ=%28%28LEROUX%29%20%3aNOM%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur attribution par travaux historiques

Chaufferie en rez-de-chaussée, en brique, à toit à longs pans à pignon découvert et à croupe en tuile mécanique. Atelier de fabrication, dit salle des fours, en rez-de-chaussée, en brique, à toit à longs pans en tuile mécanique. Autre atelier en rez-de-chaussée, en brique et pan de fer, à toit à croupe en ardoise. Logement de contremaître à un étage carré, enduit et brique, à toit à demi-croupe en tuile mécanique. Bureau en rez-de-chaussée, en brique, couvert d'un appentis en ciment amiante. Remise en rez-de-chaussée et comble à surcroît, en brique, à toit à longs pans à pignon découvert en ardoise.

Mursbrique
enduit
pan de fer
Toittuile mécanique, ardoise, ciment amiante en couverture
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon couvert
pignon découvert
croupe
demi-croupe
Énergiesénergie thermique
produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté, menacé
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.