Logo ={0} - Retour à l'accueil
arsenal

sous-marin dit le Redoutable

Dossier IM50000730 réalisé en 2006

Fiche

Dénominationssous-marin
AppellationsRedoutable
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville

La décision de faire construire un sous-marin à propulsion nucléaire, capable de tirer des missiles à tête nucléaire, est prise le 2 mars 1963. Mis sur cale en 1964 et lancé en présence du président de la République, le général de Gaulle, le 26 mars 1967, l'appareil est admis au service actif le 1er décembre 1971. Conçu pour accueillir un équipage de 135 personnes, il devient, sous le commandement de l'amiral Louzeau, membre de la Force Océanique Stratégique de la Marine nationale française basée à l'île Longue à Brest. Le Redoutable effectue sa première patrouille le 28 janvier 1972. Il en effectue 55 au cours de sa carrière totalisant ainsi 3469 journées en mer et 83500 heures de plongée. En mai 2002, le sous-marin est déposé à la Cité de la Mer de Cherbourg, dans une darse spécialement conçue pour l'accueillir, et ouvert au public.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1964
Auteur(s)Personnalité : Gaulle Charles de
Gaulle Charles de (1890 - 1970)

Président de la République française (1959-1969).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Personnalité : Louzeau Bernard
Louzeau Bernard (1929 - )

Sources :

La Manche libre, 9 novembre 2010, consulté le 30 novembre 2017, URL : https://www.lamanchelibre.fr/actualite-21469-l-amp-39-amiral-bernard-louzeau-f-amp-ecirc-te-les-40-ans-du-redoutable.

Site internet École navale traditions, URL : http://ecole.nav.traditions.free.fr/officiers_louzeau_Bernard.htm.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source

Le Redoutable est un sous-marin de 9000 tonnes équipé d'un système de propulsion nucléaire capable d'atteindre une vitesse de 25 noeuds et de descendre à une profondeur de plus de 250 mètres. Lors de sa mise en service, il est alors pourvu de 16 missiles mer-sol balistiques M1 puis de missiles M20 comportant chacun une tête nucléaire d'une mégatonne et d'une portée supérieure à 3000 km. Il est alors aux côtés des Mirages IV et des missiles en silos enterrés, la troisième composante de la force dissuasion française.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxacier
Précision dimensions

l = 128.7, la = 10.6

État de conservationoeuvre déposée
Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.