Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à farine dit moulin de Carcagny, puis moulin à huile, puis laiterie industrielle dite Société coopérative laitière de la Seulles, puis Jonot et Cie, actuellement maison

Dossier IA14001010 réalisé en 2009

Fiche

Appellationsmoulin de Carcagny, Société coopérative laitière de la Seulles, Jonot et Cie
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsmoulin à farine, moulin à huile, laiterie industrielle
Aire d'étude et cantonCalvados - Tilly-sur-Seulles
Hydrographiesla Seulles
AdresseCommune : Carcagny
Lieu-dit : hameau de la Rivière
Adresse : Cadastre : 1835 A1 de l'église et du Vieux Pont 225  ; 2012 A 700

Le moulin de Carcagny est attesté au XVe siècle. En 1836, équipé d'une roue, il est propriété de François Marie. Louis Demory, négociant à Niort, le convertit en moulin à huile (règlement d'eau en date du 19 juillet 1853), pourvu d'une paire de cylindres, de trois paires de meules et de cinq presses hydrauliques. Repris et agrandi par François Piquentin, négociant à Falaise, vers 1858, incendié le 6 mai 1861, reconstruit l'année suivante, il est réglementé par un nouvel arrêté préfectoral le 12 février 1862. Au début de l'année 1863, Piquentin est mis en faillite. Repris à nouveau par Louis Demory, le moulin est rééquipé par Beaujean, contremaître. Il passe vers 1874 à Amand Levallois, puis vers 1890 à François Levallois.

A la fin de l'année 1910, le moulin de Carcagny est transformé en laiterie par la Société coopérative laitière de la Seulles, qui fait construire des bureaux et un quai de chargement vers 1913. L'établissement est occupé par la Laiterie Parisienne Ricard, Sibille et Desois en mars 1918, assurant la production de lait pasteurisé commercialisé uniquement à Paris, puis par Jonot et Cie (Paris) vers 1922. En janvier 1924, la presse relate la destruction du bâtiment principal due à l'explosion de la chaudière (les observations sur le terrain ne permettent pas de préciser cette information). Une porcherie est construite vers 1930. La laiterie cesse son activité vers 1935.

En 1918, la laiterie dispose de deux écrémeuses (danoises), d'un pasteurisateur (danois), d'un réfrigérant, d'une machine à vapeur de 15 CV et d'une chaudière (françaises). Elle occupe alors 12 personnes.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1853, daté par source
1862, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Demory Louis commanditaire, propriétaire attribution par source
Personnalité : Piquentin François propriétaire attribution par source
Personnalité : Société coopérative laitière de la Seulles
Société coopérative laitière de la Seulles
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire attribution par source
Personnalité : Jonot et Cie
Jonot et Cie

44 rue Louis Blanc à Paris.

http://www.3moulins.net/sagajonot.htm

http://www.3moulins.net/lfr-safr.htm

http://www.camembert-museum.com/pages/historiques/laiterie-de-corneux-70.html


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire attribution par source

L'ensemble se compose deux bâtiments accolés en moellons de calcaire. Le premier, atelier de fabrication de l'ancien moulin puis de la laiterie (transformé en logement), à un étage carré surmonté d'un étage de comble, est couvert d'un toit à longs pans à pignon découvert en tuile plate. Ses ouvertures (encadrement de brique ou de calcaire) ont été reprises ; celles du rez-de-chaussée sont en plein-cintre, celles de l'étage en arc segmentaire. Le second, en rez-de-chaussée à ouvertures rectangulaires encadrées de brique, reçoit un toit à longs pans à pignon couvert en tuile mécanique. Les traces d'un escalier extérieur sont visibles sur l'élévation sud-est des deux bâtiments.

Murscalcaire moellon
Toittuile plate, tuile mécanique
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans pignon découvert
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
énergie thermique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • MINISTERE DE LA GUERRE, COMITE CONSULTATIF D'ACTION ECONOMIQUE DE LA 3e REGION, SOUS-COMITE DU CALVADOS ; SCHEIKEVITCH, Antoine. Enquête sur la situation des industries dans le département du Calvados. Premier volume. Caen : Henri Delesques, Imprimeur-Editeur, 1918. XXI-370 p. "F. Le lait pasteurisé", p. 174-175.

    "La pasteurisation du lait permet d'en effectuer le transport à des distances considérables, sans qu'il s'altère. La Laiterie Parisienne Ricard, Sibille et Desois, qui fait le commerce du lait sous la raison sociale "Au lait intégral" a installé le 1er mars 1918, dans les locaux d'une ancienne beurrerie, à Carcagny, une usine pour la préparation du lait pasteurisé qui est expédié et vendu exclusivement à Paris, où la maison possède un dépôt central et 80 débits de vente dans les divers quartiers.

    Le ramassage du lait est fait dans la région avoisinant l'usine, dans un rayon de 12 kilomètres environ. La maison dispose à cet effet de cinq voitures et de dix chevaux. L'outillage comprend deux écrémeuses, de construction danoise, un pasteurisateur, de construction également danoise, et un réfrigérant acheté à Paris. La force motrice est fournie par une machine à vapeur de 15 H.P., de construction française, avec chaudière française également. La production atteint 5.000 litres par jour en moyenne. Le personnel se compose de 12 ouvriers et ouvrières, recrutés dans le pays."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. M 4291. Hygiène publique, établissements insalubres, tableaux trimestriels demandés, 1845-1869.

  • AD Calvados. M 8637. Commerce et industrie, statistique industrielle. 1861-1865.

  • AD Calvados. 3P 3091. Carcagny. Etat de sections. 1836.

  • AD Calvados. 3P 3092. Carcagny. Matrice cadastrale des propriétés foncières bâties et non bâties. 1836-1913.

    Folios 200, 325, 371, augmentation/diminution.
  • AD Calvados. 3P 3094. Carcagny. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Case 70.
  • AD Calvados. 3P 3095. Carcagny. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1911-1933.

    Case 82.
  • AD Calvados. S 1110. Moulins et usines. Arrondissement de Caen. C.

    Carcagny, moulin à huile de sieur Demory, 1853-1865.
Documents figurés
  • AD Calvados. 3P 1973_038_039. Plan cadastral napoléonien. Carcagny. Section A1 de l’Eglise et du Vieux Pont. 1835.

  • Papier à en-tête de la Société coopérative laitière de la Seulles. 1912.

Bibliographie
  • MINISTERE DE L'AGRICULTURE ; HEDIARD, Léon. Monographie agricole du département du Calvados : annexe à l'enquête agricole de 1929. Caen : Impr. Caron et Cie, 1938.

  • MINISTERE DE LA GUERRE, COMITE CONSULTATIF D'ACTION ECONOMIQUE DE LA 3e REGION, SOUS-COMITE DU CALVADOS ; SCHEIKEVITCH, Antoine. Enquête sur la situation des industries dans le département du Calvados. Premier volume. Caen : Henri Delesques, Imprimeur-Editeur, 1918. XXI-370 p.

    F. Le lait pasteurisé. p. 174-175.
  • Livre rouge de l'évéché de Bayeux. Ed. E. Anquetil, 1908-1911. T. II, n° Dxxxv.

    p. 222-223.
Périodiques
  • NEVEUX, François. Nicole Oresme et le clergé normand du XIVe siècle. Revue historique, n°569, janvier-mars 1989, p. 51-75.

    p. 57.
  • NORTIER, M. Contributions à l’étude de la population de la Normandie au bas moyen age (XIVe-XVIe siècles). Inventaire des rôles de fouage et d’aide. Quatrième série : rôles de fouage paroissiaux de 1461 à 1497. Cahiers Léopold Delisle, Tome XXV – Numéro unique – 1976, N°12.

  • Le IVe congrès national de la mutualité et de la coopération agricole, Rouen, 15-19 septembre 1910. Le Musée social, n° 12, décembre 1910, p. 379-397.

    Les coopératives de production en Normandie. p. 395.
  • Une terrible explosion à Carcagny. Ouest-Eclair, 3 janvier 1924, n° 8146.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialités : patrimoine industriel, patrimoine de la Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.