Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à farine dit les Grands moulins de Fontenay, puis moulin à huile, puis logement d'ouvriers, actuellement logement

Dossier IA14001024 réalisé en 2010

Fiche

Appellationsles Grands moulins de Fontenay
Destinationslogement d'ouvriers, logement
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bief de dérivation, logement
Dénominationsmoulin à farine, moulin à huile
Aire d'étude et cantonCalvados - Bourguébus
Hydrographiesl' Orne
AdresseCommune : Saint-André-sur-Orne
Lieu-dit : le Grand Moulin
Adresse : 12 rue des
Moulins
Cadastre : 1829 A 544, 545  ; 2013 A 459, 977

Objet d'une donation réalisée au 11e siècle par l'un des membres de la famille Tesson au profit de l'abbaye de Saint-Etienne-de-Fontenay, les Grands moulins de Fontenay disposent de deux roues hydrauliques au milieu du 18e siècle. Un accord est passé en 1754 entre l'abbaye et son fermier, Thomas Merisay, pour l'ajout d'une troisième roue. Mis sous séquestre lors de la Révolution française, le moulin est vendu en novembre 1791 à Paysant, puis passe vers 1796 à Gabriel Desétables, fabricant de papier aux Vaux-de-Tallevende, près de Vire. Acquis vers 1834 par Mathieu Gervais, il est remplacé par un moulin à huile, produisant en 1840 4 300 hectolitres d'huile et 580 000 kg de tourteaux écoulés en France. Les graines oléagineuses provenant de France, du Sénégal, du Danemark ou de Russie, sont traitées au moyen de huit fourneaux, de deux paires de meules verticales et d'une presse hydraulique entraînées par une roue hydraulique de 20 CV. L'usine emploie 14 ouvriers en 1840. Reprise par Isidore et Emile Gervais vers 1854, elle est réglementée par arrêté préfectoral du 10 mars 1863. Son nouveau propriétaire, l'entrepreneur Emile Barrier, la fait transformer en 1882 en logement pour accueillir les ouvriers de sa carrière voisine, la force hydraulique développée par l'Orne servant à mouvoir une casseuse de pierre. Un nouvel atelier est édifié une dizaine d'années plus tard sur la parcelle A 543 (détruit). La propriété du moulin, comme celle de la carrière, passe après la Deuxième Guerre mondiale à la Société des mines et produits chimiques de May-sur-Orne, qui ferme en 1968. Le site est désormais une habitation privée.

Période(s)Principale : 11e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)

Le bâtiment du moulin, à un étage carré en moellons de calcaire surmonté d'un étage de comble, est couvert d'un toit en carène en tôle. Il est contigu à deux bâtiments en retour d'équerre dont l'une des façades a été modifiée ; le toit en carène a été remplacé par un toit à longs pans. Le logement indépendant, à un étage carré enduit, présente un toit à longs pans en tuile plate.

Murscalcaire moellon
maçonnerie enduit
grès (?)
Toittuile plate, tôle ondulée
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit en carène
toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans pignon découvert
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté

L'autorisation pour la réalisation d'une campagne photographique n'a pas été obtenue.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. 747 EDT 16/2. Saint-André-sur-Orne. Déclarations de constructions nouvelles. 1891-1950.

  • AD Calvados. H 5877. Saint-André-de-Fontenay. Abbaye Saint-Etienne de Fontenay. Grand moulin. 1305-1782.

  • AD Calvados. M 8614. Statistiques industrielles, industrie, bulletins. 1840-1846.

  • AD Calvados. 3P 6205. Saint-André-de-Fontenay. Etat de sections. 1815.

  • AD Calvados. 3P 6207. Saint-André-sur-Orne. Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties. 1823-1913.

    Folio 45.
  • AD Calvados. 3P 6210. Saint-André-de-Fontenay. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Case 37, augmentation/diminution.
  • AD Calvados. 3P 6211. Saint-André-de-Fontenay. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1911-1934.

    Case 5.
  • AD Calvados. 1Q 107. Procès-verbaux d’estimation et soumission d’acquérir, classés par communes. Biens de 1ère origine.

    Saint-André-de-Fontenay.
  • AD Calvados. S 1129. Moulins et usines. Arrondissement de Caen. Saint-André-de-Fontenay.

Documents figurés
  • AD Calvados. 3P 1928_027_028. Plan cadastral napoléonien. Saint-André-sur-Orne. Section A. [1812-1829].

Bibliographie
  • LA ROQUE DE LA LONTIERE, Gilles-André (de). Histoire généalogique de la maison de Harcourt, enrichie d'un grand nombre d'armoiries, alliances, généalogies, matières et recherches concernants [sic] non seulement les rangs et les intérests de cette maison, mais encore l'histoire générale, justifiée par plusieurs chartes de diverses églises, arrests du Parlement, cour de l'Eschiquier de Normandie, titres du trésor du Roy et de la Chambre des comptes, histoires tant imprimées que manuscrites et autres preuves autentiques tirées des archives publiques. Paris : S. Cramoisy, 1662. 4 vol. : armoiries ; in-fol.

    p. 1175.
  • Monographie communale Saint-André-de-Fontenay. 1885.

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialités : patrimoine industriel, patrimoine de la Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.