Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à farine, à huile et à tan dit moulin du Hom, puis centrale hydroélectrique

Dossier IA14001020 réalisé en 2010

Fiche

Appellationsmoulin du Hom
Parties constituantes non étudiéesmaison, centrale hydroélectrique
Dénominationsmoulin à farine, moulin à huile, moulin à tan, centrale hydroélectrique
Aire d'étude et cantonCalvados - Evrecy
Hydrographiesl' Orne
AdresseCommune : Curcy-sur-Orne
Lieu-dit : le Hom
Cadastre : 1829 B2 de la Métairie 344, 345, 346  ; 2008 B 408, 409, 216

Le moulin du Hom est attesté dans un rôle de fouage de 1527. Aglaé Hippolyte Sanguin de Livry, héritier des barons de Curcy, le cède à Louis Pagny en 1803. Alors qu'il est porté sur la matrice cadastrale avec la double affectation de "moulin à blé et à tan" jusqu'en 1911, il est exploité de 1817 à 1846 par des marchands d'huile : Louis Charles Delaporte de Fécamp l'acquiert en 1817, puis à son décès, le 1er mars 1826, la propriété en revient à sa veuve et à son fils. Ces derniers le cèdent en 1840 à Jean Duvelleroy et son épouse, Véronique Bellanger, de Fresney-le-Puceux. A cette période, il est doté de trois tournants entraînant des meules à blé, à huile et à sarrasin. Le moulin retrouve le travail de l'écorce de chêne en 1846 après son acquisition, en copropriété, par Victor Levillain, cultivateur, et Toussaint Héroult, tanneur à Thury-Harcourt. Ce dernier fait faillite l'année suivante. Le moulin passe vers 1858 aux mains de Dominique Jarriel, filateur à Falaise et Thiéville et locataire de la filature de coton de Thury-Harcourt, puis de sa veuve. Il devient par la suite la propriété de citoyens rouennais avant de revenir au début du 20e siècle à Henri Denis, demeurant à Croisilles. Durant la Première Guerre mondiale, ce dernier loue la chute du moulin à Huard et Sautarel, propriétaires de la Grande Blanchisserie moderne de Thury-Harcourt, ainsi que de sa centrale hydroélectrique. Ceux-ci souhaitent utiliser la force motrice hydraulique de la chute, susceptible de développer 180 à 200 CV, pour compenser le manque de charbon qui normalement fait tourner la blanchisserie. Alors qu'ils s'apprêtent à réaliser des travaux d'aménagement de la chute, ils s'opposent à la demande de réquisition faite en 1917 par le président de la Commission de ravitaillement de Thury-Harcourt, qui voudrait rétablir la production de farine sur le site, ils argumentent le mauvais état du moulin, ruiné aux trois-quart. La situation semble leur donner raison, l'installation d'une centrale électrique étant portée au cadastre comme construction nouvelle en 1921. L'Etat conventionne avec les deux industriels le 19 octobre 1923 pour l'exploitation de la chute et officialise sa concession par décret du 12 avril 1924. Les travaux à entreprendre sont reconnus d'utilité publique, ils prévoient notamment la construction d'un canal maçonné partant du barrage de Thury-Harcourt et traversant la roche du Hom au moyen d'un tunnel pour acheminer l'eau à l'usine. La centrale électrique doit être équipée de trois turbines de 500 CV et une de 250 CV, alimentées par une chute d'eau d'une hauteur de 5,50 m. Le courant alternatif livré, triphasé de 50 Hz, doit alimenter Aunay-sur-Odon, Clécy, Saint-Rémy, Thury-Harcourt et le réseau de la Société d'électricité de Caen. A plusieurs reprises, Huard et Sautarel obtiennent un report concernant le délai d'exécution des travaux. Par décret du 20 décembre 1928, la Société d'électricité de Caen se substitue à eux pour l'exploitation de la concession. En 1930, le site est au chômage et les turbines sont déclarées détruites en 1940. Durant le 3e quart du 20e siècle, une nouvelle centrale est construite sur un îlot. Elle est réglementée par arrêté préfectoral du 4 août 1989 (modifié le 30 septembre 2011). Elle est exploitée par la SARL M.P.L., fondée en 1998. L'activité de la centrale hydroélectrique cesse en 2012, avec le non-renouvellement de la concession d'exploitation. Le 12 février 2016, par décision du Tribunal de Commerce de Coutances, M.P.L. est placée en redressement judiciaire, puis le 26 avril suivant la liquidation de l'entreprise est prononcée. Le 2 novembre 2016, un arrêté préfectoral abroge l'arrêté de 1989. La mairie du Hom se porte finalement acquéreur du site de la centrale le 24 février 2020. Un projet de réaménagement lié à la Restauration de la continuité écologique est en cours de réalisation.

Sur le bord de la rive gauche, longeant la D 212A, la première centrale hydroélectrique, aujourd'hui désaffectée, était installée dans une partie du bâtiment du moulin d'origine partiellement démoli. Elle est édifiée en moellons de schiste et couverte d'un toit à demi-croupe et à longs pans. La brique souligne les encadrements des ouvertures et a servi pour les reprises des murs. Une ancienne habitation à un étage carré se trouve sur la même rive. La centrale récente, établie sur un îlot, est enduite et couverte d'un toit à longs pans. Le barrage mesure 80 mètres de long, sa chute est de 1,80 mètre.

Mursschiste moellon
brique enduit partiel
maçonnerie enduit
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
toit à longs pans pignon couvert
Énergiesénergie électrique produite sur place turbine hydraulique
État de conservationétat moyen
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • NORTIER, M. Contributions à l’étude de la population de la Normandie au bas moyen age (XIVe-XVIe siècles). Inventaire des rôles de fouage et d’aide. Sixième série : rôles de fouage paroissiaux de 1518 à 1533. Cahiers Léopold Delisle, Tome XXXIX, 1990. Répertoire périodique de la documentation normande, n°14.

    "259. Curcy-sur-Orne « Cursy » (Calv., c. Evrecy)

    Fouage pour 1527, sergie de Préaux : 35 feux. – 8 exempts (un homme de Grammont ; le trésorier de l’église ; les prévôts de Mehedyot et de la baronnie du lieu ; un custos ; les meuniers de St-Amand, du Homme et du moulin Patry). Autres, non nommés, demeurant sur lieu amorti. – 63 pauvres. – Autres veuves pauvres (non nommés).

    Bibl. nat., ms. franç. 25933, n°727 (tab. de Caen)."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. 8E 26783. Etude notariale de maître Charles Abel Carel, Bretteville-sur-Laize. juil.-déc. 1846.

  • AD Calvados. 8 E 29318 (= 2 MI NO 3096). Etude notariale de Maître Desportes, notaire à Caen (Etude V). 4 février 1841 – 18 septembre 1847.

    Acte d'adjudication du moulin du Hom à Curcy entre Duvelleroy Jean, Victor Levillain et Toussaint Héroult, 27 février 1846.
  • AD Calvados. 8 E 29413. Etude notariale de Maître Théodore Desportes, notaire à Caen. Janvier - mars 1846.

    Acte d'adjudication des biens vendus par Duvelleroy Jean. 27 février 1846.
  • AD Calvados. 3P 3655. Curcy-sur-Orne. Etat de sections. 1829.

  • AD Calvados. 3P 3656. Curcy-sur-Orne. Matrice cadastrale des propriétés foncières bâties et non bâties. 1830-1913.

    Folio 78, 383.
  • AD Calvados. 3 P 3659. Curcy-sur-Orne. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Case 89.
  • AD Calvados. 3P 3660. Curcy-sur-Orne. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1911-1963.

    Case 156.
  • AD Calvados. S 1114. Moulins et usines. Arrondissement de Caen. C.

    Curcy, plainte de Mme Jarriel, propriétaire d'un moulin à blé et d'un moulin à tan. 1878. - Moulin du Hom. 1917.
  • AD Calvados. S 12977. Service hydraulique, fiches de taxes et de dénomination d’usines, taxes statistiques, période quinquennale. 1860-1940.

  • Arrêté préfectoral du 1er juin 2018 portant mise en demeure à Maître Eric Giraudeau, mandataire judiciaire, de mettre en oeuvre les dispositions de l'arrêté préfectoral du 02 novembre 2016 abrogeant l'arrêté préfectoral modifié du 04 août 1989 portant réglementation d'une entreprise hydroélectrique située sur le cours de l'Orne à Curcy-sur-Orne, commune du Hom.

Documents figurés
  • AD Calvados. 3P 1943_049_050. Plan cadastral napoléonien. Curcy-sur-Orne. Section B2 de la Métairie. 1829.

  • Mariette de La Pagerie, G. [Carte topographique de la Normandie], [Feuille 2 : Falaise et Beuvron-en-Auge]. [s.l.] : [s.n.], 1720.

  • Thury-Harcourt. L'Orne prise du Pont du Hom.- Carte postale, éd. H. Ermice, Vire, s.d., début 20e siècle. (AD Calvados. 18Fi 210/6).

  • 210. La Vallée de l'Orne et ses Sites. Thury-Harcourt (Calvados) - Le déversoir du Hom.- Carte postale, s.d., début 20e siècle. (AD Calvados. 18Fi 210/5).

Bibliographie
  • PONSOT, Philippe. Tanneries et tanneurs en Cinglais. Cully : Orep éditions, 2005. 128 p. ISBN 2-912925-86-X.

  • Annales des Ponts et Chaussées : 2e partie Lois, ordonnances et autres actes. Paris : A. Dumas éditeur, 1924. 584 p.

    p. 296-298 : n°259, 12 avril 1924, Décret autorisant la concession d'une chute d'eau à ménager sur la rivière d'Orne dans le département du Calvados.
  • Recueil des actes administratifs du Calvados, n°63. 12 octobre 2011.

    Arrêté préfectoral complémentaire du 30 septembre 2011 à l'arrêté préfectoral modifié du 4 août 1989 portant règlement d'eau de l'entreprise hydroélectrique du « Hom » située sur la rivière Orne, commune de Curcy-sur-Orne.
Périodiques
  • NORTIER, M. Contributions à l’étude de la population de la Normandie au bas moyen âge (XIVe-XVIe siècles). Inventaire des rôles de fouage et d’aide. Sixième série : rôles de fouage paroissiaux de 1518 à 1533. Cahiers Léopold Delisle, Tome XXXIX, 1990. Répertoire périodique de la documentation normande, n°14.

  • Faillite Héroult. Journal de Falaise, 12 février et 12 mars 1847.

  • Concession d'une chute d'eau à Thury-Harcourt. Décret du 5 décembre 1925. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, 10 décembre 1925.

    p. 11 774.
  • Chute d'eau à Thury-Harcourt. Décret du 20 décembre 1928. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, 30 décembre 1928.

    p. 13 571 - 13 572.
  • Chute d'eau à Thury-Harcourt. Décret du 4 mai 1932. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, 13 mai 1932.

    p. 5 020.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialités : patrimoine industriel, patrimoine de la Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.