Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à blé, puis moulin à foulon, actuellement distillerie Calvados Boulard

Dossier IA14000783 réalisé en 1992

Fiche

  • Chai (1) : fûts.
    Chai (1) : fûts.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • canal
    • atelier de fabrication
    • chai
    • bureau
    • logement
    • citerne
Appellationsdistillerie Calvados Boulard
Parties constituantes non étudiéescanal, atelier de fabrication, chai, bureau, logement, citerne
Dénominationsmoulin à blé, moulin à foulon, distillerie
Aire d'étude et cantonCalvados - Pont-l'Evêque
Hydrographiesle Pré d'Auge
AdresseCommune : Coquainvilliers
Lieu-dit : Le Moulin
Cadastre : 1832 A 14 ; 1984 A2 156 à 158, 284, 422

Le moulin à blé est attesté en 1842. Possédé par Louis Taillois, il est alors équipé de deux roues hydrauliques. Après avoir été reconstruit vers 1847 par Viot, il est transformé vers 1864 en moulin à foulon par Levasseur et Lecarpentier, exploitants d'une usine à Lisieux (voir dossier : filature ; moulin à tan, 21-25 quai des Remparts). Le règlement du moulin est fixé par arrêté préfectoral du 30 mars 1866. Vers 1930, les bâtiments sont affectés à l'usage d'une distillerie. Celle-ci est exploitée depuis 1960 environ par la société Boulard, qui aménage de nouveaux chais (capacité actuelle de 6500 hectolitres). Les Calvados Boulard sont détenus par Finance du Pays d'Auge, société regroupant des investisseurs privés régionaux, détentrice depuis 1998 des Calvados Père Magloire à Pont-l'Evêque (voir dossier : distillerie du Père Magloire, route de Trouville). La distillerie est dotée d'alambics à colonne (société Geimdor, Angers) et d'alambics à repasse.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par source , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Atelier de fabrication en rez-de-chaussée, en béton aggloméré, moellons de calcaire, brique, pan de bois, enduit partiel et essentage d'ardoise, à toit à longs pans en ciment amiante. Deux chais, l'un en rez-de-chaussée, en béton aggloméré, moellons de calcaire, brique, pan de bois, enduit partiel et essentage d'ardoise, à toit à longs pans en métal, l'autre en rez-de-chaussée surmonté d'un étage de comble, en brique, à toit à longs pans en ardoise. Bureau en rez-de-chaussée, en granit, pan de bois et enduit partiel, à toit à longs pans en ardoise. Un premier logement à un étage de carré surmonté d'un étage de comble, en brique, à toit à croupe en ardoise. Un second logement à un étage carré, en moellons de calcaire, brique, pan de bois et enduit partiel, à toit à croupe en ardoise.

Mursgranite
brique
enduit partiel
essentage d'ardoise
calcaire moellon
béton aggloméré
pan de bois
Toitardoise, métal en couverture, ciment amiante en couverture
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablesmachine de production (étudiée dans la base Palissy)
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.