Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à blé, puis filature de lin, puis fromagerie industrielle

Dossier IA14000894 réalisé en 1993

Fiche

  • Bureau. Vue prise du nord.
    Bureau. Vue prise du nord.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • canal
    • bâtiment d'eau
    • pièce d'affinage
    • bureau
    • salle des machines
    • remise
    • garage
    • logement
    • transformateur
    • cour
    • stationnement
Précision dénominationfilature de lin
Parties constituantes non étudiéescanal, bâtiment d'eau, pièce d'affinage, bureau, salle des machines, remise, garage, logement, transformateur, cour, stationnement
Dénominationsmoulin à blé, filature, fromagerie industrielle
Aire d'étude et cantonCalvados - Mézidon-Canon
Hydrographiesla Vie
AdresseCommune : Saint-Loup-de-Fribois
Lieu-dit : La Chapelle-Fribois
Cadastre : 1812 B 118 ; 1988 B 47, 51

Le moulin à blé est attesté vers 1812. Alors possédé par Jean-Baptiste Pesquet, il est transformé vers 1863 en filature de lin par Hurel. La nouvelle usine est réglementée par arrêté préfectoral du 5 octobre 1863. Elle cesse de fonctionner vers 1891. Les bâtiments sont convertis, vers 1895, en fromagerie industrielle par Alphonse Lebret. Des magasins, une écurie et une scierie sont construits vers 1898, une remise à voiture vers 1907. En 1908, l'établissement est acquis par la société Saffrey frères, qui exploite aussi la cidrerie d'Orbiquet, à Orbec (voir dossier : cidrerie ; distillerie, Orbiquet). L'usine est ensuite exploitée par la société Pierre Lanquetot de 1973 à 1986, puis sous la raison sociale Domaine de Saint-Loup. Filature utilisant concurremment énergie hydraulique et énergie thermique en 1863. Fromagerie produisant quotidiennement 4500 fromages vers 1913. En 1972, la production était de 2 500 000 camemberts et de 20 tonnes de beurre. Elle était réduite à 1 400 000 camemberts en 1995. Les fromages sont commercialisés sous les marques La petite normande, Le Fleuron d'Auge, Les Pâquerettes, et Noblesse. 44 ouvriers en 1972, 25 employés en 1995.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par source , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

En 1972, l'usine occupait une superficie totale de 10 000 m2, dont 5000 m2 couverts. Bâtiment d'eau de l'ancien moulin, actuellement transformateur, en brique. Deux pièces d'affinage, à un étage carré, enduit et brique, à toits à longs pans en tuile mécanique. Bureau à un étage carré surmonté d'un étage de comble, en brique, enduit et calcaire, à toit à longs pans en tuile plate. Ancienne chaufferie à un étage carré en moellons de calcaire, enduit et brique, à toit en terrasse. Salle des machines en rez-de-chaussée, en béton aggloméré et métal, à toit à longs pans en tuile mécanique. Remise (1) en rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît, en moellons de calcaire, enduit et brique, à toit à longs pans en tuile mécanique. Remise à automobiles à un étage carré enduit, à toit à longs pans en tuile mécanique. Logement à un étage carré surmonté d'un étage de comble, en moellons de calcaire et brique, à toit à longs pans en tuile mécanique, abritant quelques chambres pour ouvriers.

Murscalcaire
brique
métal
enduit
moellon
béton aggloméré
Toittuile mécanique, tuile plate
Étages1 étage carré, étage de comble, comble à surcroît
Couverturesterrasse
toit à longs pans
pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique
énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
achetée
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.