Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à blé dit moulin Potel, puis filature de coton, puis usine de construction automobile, puis usine d'armes, puis usine de chaudronnerie et usine de meubles

Dossier IA00001088 réalisé en 1982

Fiche

  • Vue d'ensemble du site, prise du sud-ouest.
    Vue d'ensemble du site, prise du sud-ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • canal
    • bâtiment d'eau
    • atelier de fabrication
    • magasin industriel
    • conciergerie
    • logement d'ouvriers
    • logement de contremaître
    • puits
    • moulin à blé
Précision dénominationfilature de coton
Appellationsmoulin Potel
Parties constituantes non étudiéescanal, bâtiment d'eau, atelier de fabrication, magasin industriel, conciergerie, logement d'ouvriers, logement de contremaître, puits, moulin à blé
Dénominationsmoulin à blé, filature, usine de construction automobile, usine d'armes, usine de chaudronnerie, usine de meubles
Aire d'étude et cantonFalaise périphérie - Falaise-Nord
Hydrographiesl' Orne
AdresseCommune : Pierrefitte-en-Cinglais
Lieu-dit : Saint-Christophe
Cadastre : 1829 C 492 ; 1963 C2 133 ; 2013 C 134, 135, 136, 137, 138, 140, 141, 400, 404, 405, 406, 407, 412, 413, 414, 415, 416, 421, 426, 427, 428 Commune de Pierrefitte-en-Cinglais  ; 2013 ZH 28, 29, 59 Commune de Pont-d'Ouilly
Précisionsoeuvre située en partie sur la commune Pont-d'Ouilly

François Louis Huet, filateur de Condé-sur-Noireau, demande le 28 avril 1852 à établir une filature de coton un peu en amont du moulin Potel (équipé de deux tournants en 1826), que vient de lui céder le meunier Pierre Hue. Réglementée par arrêté préfectoral du 1er juillet 1854, elle comprend l'année suivante un bâtiment d'eau, un atelier de fabrication et une salle des batteurs, où travaillent 70 ouvriers en 1860. Elle dispose en 1869 d'un important équipement de préparation ainsi que de 22 métiers (13 continus et 9 mule-jennys), comptant plus de 6 500 broches (5 500 dix ans plus tard). Son règlement est révisé par arrêté du 8 avril 1886, suite à l'acquisition par Léon Huet de la chute d'eau de la filature du moulin Neuf (incendiée), située en amont sur la commune d'Ouilly-le-Basset. L'établissement est repris à la fin des années 1880 par le filateur condéen Jules Germain, qui fait installer une machine à vapeur en 1892 et renouvelle l'outillage. Mais alors qu'il occupe une centaine d'ouvriers, il subit le 8 décembre 1906 un important incendie qui détruit entièrement l'atelier de fabrication. Non remis en état, les bâtiments, acquis par le constructeur automobile Jacques Rebour, sont remplacés en 1913 par de nouveaux ateliers pour la production de boîtes de vitesse. Pour contribuer à l'effort de guerre, ces derniers sont affectés en octobre de l'année suivante à la fabrication d'obus de 75 mm. 12 ouvriers s'adonnent alors à cette activité, 170 en février 1915, 340 en mars 1916. La production quotidienne est de 2 500 obus. A la fin de la Première Guerre mondiale, Rebour entreprend la fabrication de meubles en bois blanc, de lits métalliques et de fourneaux de cuisine, occupant 120 personnes en 1920. Il cesse ses activités en 1925. Ses ouvriers forment le 22 juillet 1917 l'Union coopérative de l’Usine de Saint-Christophe, qui fonctionne jusqu'en 1922. Plusieurs fois réaffecté, le site est fermé en 1960. Les bâtiments sont rachetés en 1979 par la municipalité de Pont-d'Ouilly pour être transformés en zone artisanale ; la cheminée est abattue le 3 décembre 1981. Ils sont aujourd'hui en grande partie désaffectés.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1853, daté par source
1913, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Huet François Louis propriétaire, commanditaire attribution par source
Personnalité : Germain Jules propriétaire, commanditaire attribution par source
Personnalité : Rebour Jacques propriétaire, commanditaire attribution par source

Situés de part et d'autre de l'Orne, les bâtiments de l'usine sont pour la plupart en brique. On y accède par une conciergerie, à un étage carré couvert d'un toit à longs pans à croupe. L'atelier de fabrication principal, à un étage carré en brique et pan de fer reposant sur un premier niveau en schiste, est couvert de trois sheds en tôle nervurée. Trois ateliers secondaires sont couverts de toits à longs pans avec lanterneaux. Sur la rive gauche de l'Orne, se trouvent les vestiges d'un atelier en rez-de-chaussée et un logement, à un étage carré sur étage de soubassement en brique couvert d'un toit à longs pans en ardoise. A l'extérieur de l'usine, deux autres logements, à un étage carré en schiste couverts de toits à longs pans en ardoise, s'alignent le long de la route départementale 23 ; le long de l'Orne, l'ancien moulin Potel, à un étage carré en schiste surmonté d'un étage de comble à surcroît éclairé par des lucarnes pendantes, a été reconverti en habitation.

Mursbrique
brique pan de fer
schiste
Toitardoise, tôle nervurée, tôle ondulée, métal en couverture, matériau synthétique en couverture
Étages1 étage carré, rez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesshed
toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans lanterneau
toit à longs pans croupe
Escaliers
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
énergie thermique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté, vestiges, menacé
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. 778 EDT 16/3. Pierrefitte-en-Cinglais. Constructions nouvelles. Déclarations. 1892-1959.

  • AD Calvados. 778 EDT 31/11. Pierrefitte-en-Cinglais. Rivière l'Orne. Usine Huet : réglement d'eau. 1887.

  • AD Calvados. M 8607. Statistiques agricoles, réponse à l'enquête préfectorale du 10 décembre, arrondissements de Bayeux et Falaise. 1806.

  • AD Calvados. 3P 5789. Pierrefitte-en-Cinglais. Etat de sections. 1830.

  • AD Calvados. 3P 5790. Pierrefitte-en-Cinglais. Matrice cadastrale des propriétés foncières bâties et non bâties. 1830-1913.

    Folio 196, 455, 473, augmentation/diminution.
  • AD Calvados. 3P 5793. Pierrefitte-en-Cinglais. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Cases 81-82-83, augmentation/diminution.
  • AD Calvados. 3P 5794. Pierrefitte-en-Cinglais. Matrice cadastrale de propriétés bâties. 1911-1962.

    Cases 43 à 46, 50, 51.
  • AD Calvados. R 1860. Enquête sur la coopération industrielle à la défense nationale dans le Calvados ; établissements travaillant exclusivement pour la Défense. 1915.

    Enquête sur la coopération industrielle à la défense nationale dans le Calvados. 1915.
  • AD Calvados. S 1127. Moulins et usines. Arrondissement de Caen. P (Parfouru-sur-Odon à Préaux).

    Pierrefitte-en-Cinglais, filature de St Christophe. 1852-1888.
  • AD Calvados. S 13096. Rivière d'Orne.

    Usine Rebour, à Pierrefitte, construction d’un pont. 1918.
  • AD Calvados. 3Z 340. Autorisations ou interdictions de construction, plaintes, règlements d'eau, plans. Rivière de l'Orne. 1847-1923.

  • AD Calvados. 3Z 381. Situation industrielle et commerciale. 1806-1924.

    Tableau du nombre de broches et des métiers à tisser le coton, la laine, le chanvre, le jute et le lin (1872).
  • AD Calvados. 3Z 383. Situation industrielle et commerciale. Rapports divers. 1862-1874.

  • AD Calvados. 3Z 905. Prévoyance sociale. Coopératives. 1904-1920.

    Statuts de la coopérative de l'usine de Saint-Christophe. Saint-Christophe, 1917.
Documents figurés
  • AD Calvados. 3P 1947_055_056. Plan cadastral napoléonien. Pierrefitte-en-Cinglais. Section C2 de Cauville. 1829.

Bibliographie
  • ASSOCIATION FRANCAISE POUR L'AVANCEMENT DES SCIENCES. Caen et le Calvados : actes de la 23e session, août 1894. Caen : Imprimerie Ch. Valin, 1894. 642 p.

    pp. 244-246.
  • GALERON, Frédéric. Statistique de l’arrondissement de Falaise. Tome II. Falaise : Brée aîné, 1826-1829. 3 vol. + atlas : ill. ; in-8 et in-4.

    p. 35.
  • VERRIER, Jean-Claude. Histoire de Pont-d’Ouilly, d’une rive à l’autre. Cully : Orep Editions, 2003, 464 p. ISBN 2-912925-42-8.

Périodiques
  • FOUREY, Daniel. Des pièces automobiles aux obus de 75. Ouest-France, 8-9 novembre 2008.

  • Incendie. Journal de Condé et de l’arrondissement de Vire, dimanche 9 décembre 1906, 49e année.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialités : patrimoine industriel, patrimoine de la Reconstruction.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.