Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à blé dit moulin de la Porte, actuellement maison

Dossier IA14001003 réalisé en 2009

Fiche

Appellationsmoulin de la Porte
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesbief de dérivation, atelier de fabrication, logement, étable à chevaux, grange, four à pain
Dénominationsmoulin à blé
Aire d'étude et cantonCalvados - Creully
Hydrographiesla Thue la Seulles
AdresseCommune : Amblie
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 1 bis route de
Reviers
Cadastre : 1811 A de l'Eglise 26 ; 1811 B du château 7 ; 2014 A 02 623, 624 ; 2014 B 280, 282, 283, 287, 288, 292, 293, 294, 295, 296, 297, 298, 299, 302, 300

Possession de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Fécamp depuis au moins le début du 15e siècle, le moulin de la Porte est reconstruit en 1696 et équipé de deux roues hydrauliques. Devenu bien national à la Révolution française, il est acquis le 30 mai 1791, moyennant 28 000 livres, par André Fouchaux, qui met en place une troisième roue vers l'an 6 (22 septembre 1797 - 21 septembre 1798), sans autorisation. L'arrêté du 22 fructidor an 13 (9 septembre 1805) reconnaît l'installation mais prescrit un agrandissement du déversoir. L'année suivante, Fouchaux demande à établir une quatrième roue (projet non réalisé). Le moulin passe à Victor de Cairon en 1855, puis à Achard de Bonvouloir vers 1900. Après le Débarquement, en 1944, il sert d'abri, notamment de cantine aux soldats canadiens. L'ensemble des installations est démonté dans les années 1990. Le moulin et ses dépendances ont, depuis, été transformés en logements d'habitation.

Période(s)Principale : Fin du Moyen Age
Principale : 17e siècle
Dates1696, daté par source
Auteur(s)Personnalité : abbaye de la Sainte-Trinité de Fécamp
abbaye de la Sainte-Trinité de Fécamp
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Personnalité : Fouchaux André propriétaire attribution par source

Situé au confluent des rivières de la Seulles et de la Thue, le moulin de la Porte comprend un atelier de fabrication avec logement, à deux étages carrés surmontés d'un étage de comble, et plusieurs dépendances (étable à chevaux, grange, four à pain) réaménagés en logements. L'ensemble, en moellons de calcaire, est couvert de toits à longs pans en tuile plate ou mécanique.

L'emplacement de l'arbre d'une roue est visible. De nombreux graffitis ("Victor Robine 1863", une maison sculptée dans la roche, un fer à cheval, un bateau avec les mentions "Victor", "Théodor 1851 ou 7"), ainsi que plusieurs autres prénoms sont portés sur les murs.

Murscalcaire moellon
Toittuile plate, tuile mécanique
Étages2 étages carrés, étage de comble
Couvrements
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • AD Calvados. H 4820. Abbaye Sainte-Trinité de Fécamp. Baronnie d'Argences. Banalités du moulin. 1416, 1706.

    Layette 16, liasse 10, cote 1.

    "Commission accordée à l'abbé de Fécamp pour assigner au Châtelet de Paris les nommés Desquay au sujet de la banalité du moulin d'Amblye de l'année 1416."

  • AD Calvados. H 4821. Abbaye Sainte-Trinité de Fécamp. Baronnie d'Argences. Moulins. 1506-1762.

    Layette 16, liasse 11, cote 23.

    "Quittances et mémoires de différents ouvriers pour la réédification du moulin d'Amblye et la construction des étables et écuries en dépendant avec une sentence du bailly de la haute justice de St-Gabriel qui accorde acte aux sieurs religieux de Fécamp de la représentation des dites quittances et des sommes y contenues montant à 2 910 (?) du 24 novembre 1696."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Calvados. H 4820. Abbaye Sainte-Trinité de Fécamp. Baronnie d'Argences. Banalités du moulin. 1416, 1706.

  • AD Calvados. H 4821. Abbaye Sainte-Trinité de Fécamp. Baronnie d'Argences. Moulins. 1506-1762.

  • AD Calvados. H 4871. Abbaye Sainte-Trinité de Fécamp. Baronnie d'Argences. Procédures diverses. XVIIe siècle - 1789.

  • AD Calvados. 1Q 28. Ventes des immeubles. Bien de première origine. Amayé-sur-Orne, Amayé-sur-Seulles, Amblie, Amfreville, Ammeville. Procès-verbaux d’estimation et de soumission d’acquérir. [s.d.].

  • AD Calvados. 1Q 198. District de Caen. Biens de 1ere origine. Amayé-sur-Orne, Amayé-sur-Seulles, Amblie, Amfréville, Anguerny, Anisy, Argences, Arry, Athis, Audrieu, Authie, Avenay. Expédition des actes de vente. [s.d.].

    Adjudication définitive du moulin de la Porte. 30 mai 1791.
  • AD Calvados. 3P 2108. Amblie. Etat de sections. 1813.

  • AD Calvados. 3P 2109. Amblie. Matrice cadastrale des propriétés foncières bâties et non bâties. 1822-1913.

    Folio 148, 117.
  • AD Calvados. 3P 2112. Amblie. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1881-1911.

    Case 19.
  • AD Calvados. 3P 2113. Amblie. Matrice cadastrale des propriétés bâties. 1911-1935.

    Case 2.
  • AD Calvados. S 1100. Moulins et usines. Arrondissement de Caen. Amblie.

    Contestations entre le sieur Fouchaux, propriétaire du moulin de la Porte et M. de la Varende, 1805 - Moulin de M. de Cairon.
  • AD Calvados. S 12837/2. Rivière de la Seulles : travaux.

  • AD Calvados. S 12840/1. Rivière de la Thue : moulins et usines.

  • AD Calvados. S 12977. Service hydraulique, fiches de taxes et de dénomination d’usines, taxes statistiques, période quinquennale. 1860-1940.

Documents figurés
  • AD Calvados. 3P 1939_004_005. Plan cadastral napoléonien. Amblie. Section A de l’Église. 1811.

  • AD Calvados. 3P 1939_006_007. Plan cadastral napoléonien. Amblie. Section B du Château. 1811.

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Dupont Stéphanie
Dupont Stéphanie

Chercheuse à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie, puis de Normandie, depuis 2010. Spécialité : patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.