Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison puis immeuble

Dossier IA50001471 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsmaison, immeuble
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 51 rue
Albert Mahieu
Cadastre : 2008 AX 146

La construction de cette maison de ville destinée à abriter au rez-de-chaussée un magasin d'optique médicale, d'orthopédie et de parfumerie fine, ainsi que trois niveaux de logement, pourvus chacun d'une entrée cuisine, water-closets, salle à manger et salle de bains, a été entreprise par Constant Aussant-Sagnier, propriétaire d'une importante herboristerie au 22 rue au Fourdray, le 15 novembre 1926 et achevée au début de l'année 1928. Édifié en béton sur un terrain particulièrement exigu, à l'aide de piliers verticaux et de poutres horizontales, l'édifice ne laisse pas, dès sa création, d'impressionner vivement les contemporains, frappés par la modernité de son style et la richesse de son décor. Peinte en blanc dès l'origine, comme le signalent les chroniqueurs de l'époque, la façade était ornée de roses sculptées qui recouvraient une partie de la corniche, ainsi que de mosaïques bleu et or, disposées entre le premier et le second étage, sur les allèges et l'emplacement de l'enseigne. Les intérieurs possédaient des murs en stuc peint, imitant la pierre de taille, dont la blancheur était rehaussée par des panneaux de marbre bleu turquin. Occupée dans les années 1930 par la fille du propriétaire, Yvonne Aussant, son mari Albert Percevault, leur fille et un domestique, la maison est habitée, après la Seconde Guerre mondiale, par deux autres familles qui y logent aux côtés des Percevault.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1926, daté par source
Auteur(s)Auteur : Drancey René-Charles-Louis
Drancey René-Charles-Louis (1876 - 1958)

Né à Cherbourg le 24 mai 1876, décédé le 12 juillet 1958, René-Charles-Louis Drancey est le fils de l'architecte Gaston Drancey et descend par sa mère d'une célèbre famille d'artistes cherbourgeois, les Fréset. Nommé à la direction technique du domaine communal, il y montre, comme le rapporte Michel Leloutre dans sa notice nécrologique (Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, vol. XXVI, 1961, pp. 9-10), « des qualités de mesure, d'intelligence et de goût qui étaient la marque de cet homme modeste dont la haute conscience professionnelle s'alliait aux dons de l'artiste ». Le 3 avril 1946, il devient membre titulaire de la Société nationale académique de Cherbourg. Dans cette même ville, il réalise le stade municipal en béton armé Hennebique (18 rue Pierre-de-Coubertin, 1931-1934) et l'hôtel rénové de la Caisse d'épargne de la rue Guillaume-Fouace. Avec Alphonse Ravous, architecte ingénieur chez Hennebique, il édifie les cuves à cidre de la Société coopérative La Fraternelle (1908-1913).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal attribution par source
Personnalité : Aussant-Sagnier Constant
Aussant-Sagnier Constant

Herboriste de profession.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Auteur : Société cherbourgeoise de matériaux de construction (SCMC)
Société cherbourgeoise de matériaux de construction (SCMC)

Société établie au 59 avenue Carnot à Cherbourg.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Auteur : Debeauvais G.
Debeauvais G.

Agent Hennebique basé 23 rue Guy-de-Maupassant à Rouen.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur de l'entreprise attribution par source

Implantée en bordure de la rue Albert Mahieu, la demeure occupe une parcelle de forme rectangulaire. La façade, découpée verticalement en deux travées de largeur différente, comprend un rez-de-chaussée, trois étages supérieurs et un comble éclairé par deux lucarnes coiffées d'une toiture en terrasse. Le rez-de-chaussée, doté sur la droite d'une entrée principale et sur la gauche d'une entrée de service, est occupé par une grande arcade cintrée et une porte rectangulaire surmontée par une baie polygonale. Les deux étages supérieurs sont réunis par des oriels au profil bombé, éclairés par des triples baies rectangulaires, bordées elles-mêmes par un garde-corps. Le dernier étage est occupé par un balcon, fermé par une balustrade, dont les balustres en forme de quille alternent avec des garde-corps en ferronnerie.

Mursbéton
Toitardoise
Étages3 étages carrés, étage de comble
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant cage ouverte
État de conservationdésaffecté
Techniquesferronnerie
mosaïque
sculpture
Représentationsfleur rose ornement géométrique enroulement corbeille monogramme feuille
Précision représentations

La façade dont le dessin est marqué par un fort accent vertical, en dépit des ruptures de traitement introduites par l'architecte selon les niveaux, se caractérise par la présence de nombreux motifs décoratifs : roses sculptées, placées autour de la baie octogonale du rez-de-chaussée et le long de la partie supérieure du troisième étage, fleurs en arabesque, disposées au-dessus de l'arcade du premier niveau, corbeilles de fleurs sur les ferronneries. L'initiale du nom du commanditaire figurent sur celles-ci au second et troisième niveau.

La maison du 51 rue Albert Mahieu a reçu le label "patrimoine XXe" le 22/ 05/ 2006. Elle constitue un bon exemple de l'influence du style Art déco sur l'architecture cherbourgeoise. En effet, sa création est à mettre en parallèle avec d'autres maisons ou immeubles construits à Cherbourg à la même époque, telle la maison du 36bis rue de la Bucaille dite maison Sottile (IA50001463), dessinée par René Levavasseur, ou encore l'immeuble du 27, 29 rue François Lavieille (IA50001456).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesbalcon, oriel, lambris

Références documentaires

Documents d'archives
  • Centre d'archives d'architecture du XXe siècle Paris. Fonds Bétons armés Hennebique (BAH). Subdiv. 07 : Basse-Normandie : BAH-04-1926-29290. Immeuble d'habitation pour M. Aussant-Sagnier, Cherbourg-Octeville (Manche), dossier 076 Ifa 1912/16 Ossature et plancher (n°d'affaire: 092444) : écrits, plans et coupes. Société cherbourgeoise de matériaux de construction (SCMC), concessionnaire Hennebique, 1926.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.