Logo ={0} - Retour à l'accueil

immeuble

Dossier IA50001444 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 9 rue du
Commerce
Cadastre : 2008 AZ 293

La construction de l'immeuble se situe autour de l'année 1862, date à laquelle Achille Noblet et Auguste Maréchaux, propriétaires de magasins de nouveautés à Cherbourg, acquièrent les parcelles correspondant à l'édifice actuel et procèdent à des destructions du bâti ancien. Acquis, à partir de 1867, par Jacques Prévost, maître de tissus, l'immeuble, dont le rez-de-chaussée fait alors office de magasin, est acquis en 1882 par Théodore Bernhard, pâtissier au 30 rue de la Vase, puis en 1919 par la famille Vert, établie au 20 rue du Champ de mars à Caen, avant de devenir la propriété de la famille Vivier en 1961.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1862, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Maréchaux Auguste
Maréchaux Auguste

Propriétaire de magasins de nouveautés à Cherbourg.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Noblet Achille
Noblet Achille

Propriétaire de magasins de nouveauté à Cherbourg.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source

De plan quasi rectangulaire, l'immeuble est situé à l'angle de la rue du Commerce et d'une petite place bordée par le passage de la Rose. La façade, dont la partie occidentale forme un pan coupé sur la rue du Commerce, se divise en neuf travées régulières réparties sur trois niveaux, un rez-de-chaussée et deux étages. Seul la travée sur le pan coupé est pourvue d'un étage à surcroît. Le rez-de-chaussée est aujourd'hui masqué par une boutique. Il était à l'origine occupé par une série d'arcades surbaissées, reposant sur des piliers quadrangulaires ornés de pilastres, dont il ne subsiste actuellement que deux exemples du côté du passage de la Rose. Les deux niveaux supérieurs sont éclairés par une série de fenêtres hautes aux encadrements soulignés par deux piédroits terminés par des volutes, un linteau en forme d'arc surbaissé et une moulure imitant le profil d'un temple grec. L'ensemble est couronné par une épaisse corniche ornée de consoles en doucine.

Murscalcaire pierre de taille
Toitardoise
Étages2 étages carrés, étage de comble, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à deux pans
Escaliersescalier intérieur
Techniquesferronnerie
sculpture
Représentationsornement végétal, palmette fleur coquille
Précision représentations

Les façades de l'immeuble sont recouvertes d'une décoration abondante tirée du répertoire végétal et marin. Au rez-de-chaussée, la clé des arcs et la corbeille des pilastres sont ornées d'une fleur au profil symétrique. Au premier étage, le linteau des ouvertures est occupé par une coquille, placée au milieu de tiges; au second niveau ce dernier est orné d'une clé en saillie encadrée par deux rosaces. Une série de moulures, ponctuée de motifs floraux relient les fenêtres de chaque étage. Le garde-corps en fer forgé porte un décor de palmettes.

Cet édifice est le premier immeuble de type "haussmannien" qui ait été construit à Cherbourg. Outre la façade en pierre de taille, inconnue jusqu'alors, on y retrouve, comme dans la capitale, la combinaison entre un rez-de-chaussée monumental à arcades, destiné à abriter des boutiques, et des niveaux de logements installés aux étages supérieurs. Sa création annonce celles des immeubles bâtis au 27, 29 rue Albert Mahieu (IA50001476) ainsi qu'au 31 de la même rue (IA50001473).

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.