Logo ={0} - Retour à l'accueil

filature de lin, puis usine liée au travail du bois Isoroy, actuellement médiathèque La Fabrique et Pôle de santé libéral et ambulatoire

Dossier IA14000836 réalisé en 1985

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénominationfilature de lin
médiathèque
Appellationsusine liée au travail du bois dite Isoroye, La Fabrique, pôle de santé libéral et ambulatoire
Destinationsbibliothèque, établissement médical
Parties constituantes non étudiéescanal, atelier de fabrication, atelier de réparation, pièce de séchage, chaufferie, salle des machines, cheminée d'usine
Dénominationsfilature, usine liée au travail du bois
Aire d'étude et cantonCalvados - Livarot
Hydrographiesla Vie
AdresseCommune : Livarot-Pays-d'Auge
Lieu-dit : Livarot
Adresse : 19 rue
Duchesne-Fournet
Cadastre : 1983 AH 299 ; 1983 AE 7
Précisionsanciennement commune de Livarot

La filature de lin est construite en 1841 par Jean Lambert-Fournet, à l'emplacement d'un moulin à blé. Louée en 1899 à la S.N.C. formée par Georges Leroy et Théodore Ridel, elle est alors transformée en fabrique de boites à fromages. La fabrication de panneaux en bois contre-plaqué, complément de celle de caisses et boites à fromages, est attestée après 1911. Les bâtiments de l'usine sont partiellement reconstruits en 1919. Des agrandissements sont mentionnés vers 1935, de nouvelles reconstructions sont effectuées après la seconde guerre mondiale. L'activité cesse en 1988. Les bâtiments sont alors acquis par la municipalité, avec projet de mise en valeur de la machine à vapeur (inscrite au titre des objets par arrêté du 28 juin 1989). Le bâtiment du séchoir, la salle des machines, la chaufferie et la cheminée ont été inscrit sur l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques par arrêté du 18 novembre 1988. Filature animée par une roue hydraulique, puis, en 1847, par une machine à vapeur de type Woolf provenant des ateliers Hall, de Rouen. Energie hydraulique et énergie vapeur attestées en 1900. Mise en place en 1905 d'une nouvelle machine à vapeur, provenant des ateliers Crépelle, de Lille, reliée à une dynamo Bréguet fournissant du courant continu pour l'éclairage des ateliers. Installation de deux turbines Teisset-Brault en 1919, en remplacement de la roue hydraulique. Installation d'un générateur-alternateur Jeumont après 1944, pour la production de courant alternatif. Etablissement exploité en 1900 par une société en commandite simple, en 1906 par la société anonyme par action des établissements Leroy, en 1974 par la société Isoroy et en 1986 par le groupe Pinault. 35 ouvriers en 1875, 260 ouvriers en 1917, certains d'entre eux étant logés dans la cité ouvrière construite par la ville de Livarot entre les rues Chasles et Banaston (section AH, parcelles 222 à 237 et 254 à 266) , dont les travaux furent financés en partie par Georges Leroy.

L'établissement, racheté par la municipalité, a fait l'objet d'un double projet de reconversion : l'atelier de fabrication accueille depuis le 1er mars 2015 un pôle de santé libéral et ambulatoire, la salle des chaudières a, quant à elle, été transformée en une médiathèque baptisée "La Fabrique", ouverte en 2017. Les travaux ont été réalisés sous la direction de l'architecte Xavier Perret de l'atelier D'Orchampt de Lisieux. Cette reconversion a été récompensée par le prix de la Fondation du patrimoine et par le prix spécial du dynamisme territorial dans le cadre de la 21e édition du concours des Rubans du patrimoine (concours national placé sous l'égide de la fédération française du bâtiment, de l'association des maires de France et de la Caisse d'épargne). Chaque bâtiment a bénéficié de l'installation d’œuvres au titre du 1% culturel et artistique : une œuvre intitulée "L'arbre creux" de Doriss Ung pour le pôle de santé et au sein de la médiathèque : six anamorphoses et douze poésies en anagramme réalisées par Vincent Fradet. La machine à vapeur a également été restaurée.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1841, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Auteur : Perret Xavier architecte attribution par travaux historiques

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire, après la mise en place d'une voie ferrée particulière vers 1907. Atelier de fabrication originel de Georges Leroy en rez-de-chaussée, en brique, bois, pan de bois et pan de fer, à charpente métallique apparente (détruit après inventaire). Atelier de réparation (ancienne fabrique de cierges et de bougies, section AE, parcelle 7) en rez-de-chaussée et comble à surcroît, en brique, à toit à longs pans en ardoise. Pièce de séchage, occupant l'ancien atelier de filature, à deux étages carrés, en brique, couvert d'ardoise. Salle des machines en rez-de-chaussée sur étage de soubassement, en brique, couvert d'ardoise. Chaufferie en rez-de-chaussée, en brique, couverte de tuile mécanique. Cheminée d'usine en brique. La cité ouvrière consiste en un alignement de logements avec jardins (alternance de logements doubles à un étage carré surmonté d'un étage de comble et de logements triples à un étage carré) , en moellons de calcaire et brique et à toits à longs pans en ardoise.

Mursbrique
bois
calcaire
pan de bois
pan de fer
moellon
Toitardoise, tuile mécanique, verre en couverture
Étages2 étages carrés, étage de soubassement, comble à surcroît, étage de comble
Couvrementscharpente métallique apparente
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique
énergie thermique
produite sur place
produite sur place
machine à vapeur à piston
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1988/11/18
Précisions sur la protection

Séchoir ; Bâtiment attenant, en retour d'équerre au nord-ouest et comprenant le local de la machine à vapeur, la salle des chaudières et la cheminée (cad. 1986, AH 299) : inscription par arrêté du 18 novembre 1988.

Références documentaires

Périodiques
  • IVème Région, Basse-Normandie, Etudes et Travaux, année 1957-1958, n°60.

  • Doriss Ung choisie pour la maison médicale de Livarot. Ouest-France, 28 décembre 2013.

  • Médiathèque du pays de Livarot : l'artiste Vincent Fradet retenu. Ouest-France, 10 mars 2016.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.