Logo ={0} - Retour à l'accueil

filature de coton, puis filature de laine, puis filature de lin des Fontaines, puis minoterie

Dossier IA14000780 réalisé en 1982

Fiche

Précision dénominationfilature de coton
filature de laine
filature de lin
Appellationsfilature des Fontaines
Destinationsminoterie
Parties constituantes non étudiéescanal, atelier de fabrication, cour
Dénominationsfilature
Aire d'étude et cantonCalvados - Livarot
Hydrographiesl' Orbiquet
AdresseCommune : Valorbiquet
Lieu-dit : La Chapelle-Yvon, Le Bourg
Cadastre : 1827 A 455 ; 1990 A2 341
Précisionsanciennement commune de La Chapelle-Yvon

La filature de coton des Fontaines est construite vers 1821 par Duval et Rault. Réglementée le 14 avril 1823, elle produisait 160 000 kg de fils de coton en 1844, vendus en Basse-Normandie, à Lyon et à Rouen. En 1855, l'usine comprenait ateliers de filature et de dévidage, menuiserie, forge, magasins et hangars industriels. Reconstruite vers 1893 par Amédée Chauvin, elle est affectée au filage de la laine en 1907. En 1914, la filature des Fontaines se composait d'un atelier de fabrication à deux étages (de 36 mètres sur 15 mètres) , d'un magasin, d'une maison de concierge de quatre pièces et d'une maison-bureau de huit pièces. Inactive en 1915, elle est acquise vers 1916 par la S.A. de Pérenchies, exploitant une autre filature à Glos (voir dossier : moulin à foulon ; filature, Bray) , et affectée au filage du lin en provenance de Russie, de Bretagne et de Seine-Maritime. Les 1500 kg de fils de lins produits quotidiennement en 1918 étaient destinés à la confection de toiles de tente et de bâches pour la Défense nationale. Vers 1938, la filature est convertie en minoterie par Léon Geugnier. L'activité cesse après 1982. Installation d'une machine à vapeur en 1859. Roue hydraulique et moteur à gaz pauvre attestés en 1919. Installation d'une turbine hydraulique en 1931, en place. 82 métiers en 1844, 5400 broches en 1875, 5520 broches en 1886, 2082 broches en 1907, dont 368 à retordre. Filature de lin équipée de 2700 broches en 1918. 105 ouvriers en 1844.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , daté par source , (détruit)
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Mursbrique enduit
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans demi-croupe
Énergiesénergie hydraulique produite sur place turbine hydraulique
énergie thermique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.