Logo ={0} - Retour à l'accueil

église paroissiale Notre-Dame du Voeœu actuellement église Notre-Dame du Voeu

Dossier IA50001307 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsNotre-Dame-du-Voeu
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : place
Notre-Dame du Voeu
Cadastre : 2008 AT 59

La décision d'édifier un nouveau sanctuaire dans le quartier populeux du faubourg est prise par le Conseil municipal de la ville en 1849. Il s'agit alors de répondre aux besoins d'un quartier en pleine croissance et de pallier les insuffisances de l'ancienne basilique de la Trinité, désormais trop modeste pour accueillir la foule des fidèles. Financée par la Ville, le conseil de Fabrique, puis, à partir de 1853, par le ministère de l'Instruction publique et des Cultes, la construction de l'édifice débute en 1850 sous la direction de l'architecte de la Ville Louis Le Sauvage, auquel succède le rouennais François-Dominique Geufroy à partir de 1851. Ce dernier achève la nef et les bas-côtés en 1852, le transept et le chœur entre 1855 et 1858, la façade et ses deux clochers en 1863 puis fait apposer en 1871, entre les deux tours, une statue de la Vierge, vénérée pour avoir épargné à la population les rigueurs de l'occupation prussienne. Officiellement ouverte au public en 1858, l'église est bénie en 1863 par Mgr Bravard, évêque de Coutances et d'Avranches. Sa décoration intérieure n'est achevée qu'en 1899.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1863, daté par source
Auteur(s)Auteur : Le Sauvage Louis-Pierre
Le Sauvage Louis-Pierre (1775 - 1858)

Né à Coutances en 1775, mort à Cherbourg le 9 juin 1878. Les sources documentaires le désignent professeur de dessin en 1811, « dessinateur géographe » en 1813. Architecte de la ville de Cherbourg de 1813 à 1851, il est notamment l’auteur de la halle aux grains (1827-1833), du premier musée Thomas-Henry (1836), de l’extension du collège (1843) et du portail de la tour carrée de l’église de la Trinité. Il intervient sans doute sur l’église Notre-Dame du Vœu. Il est également l’auteur de la mairie de Saint-Pierre (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source
Auteur : Geufroy François-Dominique
Geufroy François-Dominique (1823 - 1874)

Né à Elbeuf-sur-Andelle (Seine-Maritime) le 3 octobre 1823, mort à Cherbourg (Manche) le 23 juillet 1874. Geufroy étudie l'architecture à l’École des beaux-arts de Paris. Nommé architecte municipal de Cherbourg en 1851, il est notamment l’auteur de l’hôpital Louis Pasteur, de l’église Saint-Clément, des flèches de l’église Notre-Dame du Vœu, du piédestal de la statue équestre de Napoléon et intervient sur la restauration de l’église de la Trinité. Chevalier de la Légion d’honneur en 1867, il réalise l’année suivante l’hôpital Saint-Léon de Bayonne (1864-1867).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source

Entièrement construite en pierre de taille calcaire sur une assise de pierre de taille de granite, l'église Notre-Dame du Vœu se présente comme un édifice en forme de croix latine. Elle comprend un portail d'entrée précédé par un parvis, une nef principale avec deux bas-côtés, un transept saillant et un chœur allongé de forme polygonale. Le portail de la façade occidentale est surmonté par une rose et un gable. Ses deux clochers, aux proportions élancées, divisés horizontalement en trois registres, sont coiffés par deux flèches hexagonales, encadrées chacune par quatre clochetons. La nef et les bas-côtés sont découpés en cinq travées tandis que le chœur, entouré par un large déambulatoire, est pourvu d'une abside placée dans l'axe. A l'intérieur, une série de hautes arcades en plein cintre séparées de l'étage supérieur tantôt par un simple registre, tantôt par un triforium, entourent la nef, le transept et le chœur, entièrement voûtés d'ogives.

Murscalcaire pierre de taille
granite pierre de taille
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementsvoûte d'ogives
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à deux pans croupe
toit polygonal

Escaliersescalier intérieur : escalier en vis en maçonnerie
État de conservationbon état
Techniquessculpture
vitrail
Représentationschevron frette torsade
Précision représentations

La décoration architecturale se concentre sur la façade occidentale dont les clochers sont ornés d'arcatures aveugles et les archivoltes des trois portails de frises géométriques : torsades, frettes crénelées, chevrons brisés, têtes de diamant.

L'église Notre-Dame du Voeu est un bon exemple de la diffusion en Normandie du style éclectique. En effet, si le répertoire décoratif et les fenêtres en plein cintre trahissent l'influence de l'art roman, la façade principale, avec ses hauts clochers coiffés de flèches et sa rose centrale, s'inspirent a contrario du gothique normand.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH partiellement, 2005
Précisions sur la protection

intérieur de l'église

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.