Logo ={0} - Retour à l'accueil

cidrerie distillerie

Dossier IA14000868 réalisé en 1990

Fiche

Parties constituantes non étudiéesaire des matières premières, atelier de fabrication, pièce de séchage, chaufferie, cheminée d'usine, cuvage, château d'eau, atelier de réparation, bureau, conciergerie, logement, cour
Dénominationscidrerie, distillerie
Aire d'étude et cantonCalvados - Livarot
Hydrographiesl' Orbiquet
AdresseCommune : Orbec
Lieu-dit : Orbiquet
Cadastre : 1983 AN 8, 9, 14

La cidrerie-distillerie d'Orbiquet est fondée entre 1894 et 1896 par Fournier. Elle produisint annuellement, à ses débuts, 15 à 25 000 hl de cidre. Agrandie en 1903 et 1916, exploitée en 1911 par la S.N.C. Fournier-Bouchet, elle est acquise en 1916 par la société Saffrey frères, propriétaire de la Grande cidrerie modèle de la vallée d'Auge, à Lisieux (voir dossier : cidrerie ; distillerie, 12 rue Lecouturier). En 1954, la cidrerie d'Orbiquet traitait en pleine saison 280 tonnes de fruits par jour. Acquise en 1956 par la société Fourcat, de Colombes, elle est exploitée en 1972 par les Cidreries réunies, détenteur d'usines dans les départements de l'Orne, de l'Eure, de l'Ille-et-Vilaine et de la Marne. Elle traitait huit à dix mille tonnes de pommes en 1982, pour une production maximale de 80 000 hl de moult. La capacité de stockage était de 70 000 hl en 1968. L'activité a cessé en 1990. Seize alambics et trente chaudières vers 1894, distillant 700 hl de cidre par 24 heures. Trois presses hydrauliques et un broyeur à vapeur attestés en 1907, huit pressoirs et deux paires de cylindres attestés en 1915. Installation d'une colonne à distiller en remplacement de douze chaudières vers 1916, permettant la production quotidienne de 70 000 litres de cidre. Presses hydrauliques système Decauville, vingt-huit alambics et une machine à vapeur de 30 HP (maison Mallet-Fontaine) attestés en 1918. Clarification du moût dans des cuves en ciment tapissées intérieurement de plaques de verre attestée en 1954. Mise en service d'un groupe d'embouteillage automatique en 1961. Il ne subsiste plus qu'une chaudière Bouellat, installée en 1962. 30 ouvriers en 1917, 50 employés permanents en 1968, 20 employés en 1972, 11 employés en 1989.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1903, daté par source
1916, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

En 1968, l'usine occupait une superficie totale de 70 000 m2, dont 1500 m2 couverts. Bâtiment de la cidrerie composé de trois ateliers : salle d'embouteillage, à un étage carré en béton et à toit en terrasse en béton ; salle de nettoyage des pommes et des presses à cidre, en rez-de-chaussée sur étage de soubassement et comble à surcroît, en moellons de silex et brique ; salle de décantation, en rez-de-chaussée sur étage de comble. Atelier de distillerie en moellons de silex et brique, à toit à longs pans et lanterneau. Pièce de séchage et chaufferie en rez-de-chaussée, enduit et brique, à toit à longs pans. Cheminée d'usine en brique. Deux cuvages à un étage carré, l'un en brique et à toit en terrasse en béton, l'autre en moellons de silex, enduit partiel et brique, avec appentis en ciment amiante. Château d'eau en béton armé. Atelier de réparation en moellons de silex, enduit partiel et brique, à un étage carré surmonté d'un étage de comble, à toit à croupe. Bureau en moellons de silex, enduit et brique, à toit à croupe. Conciergerie en moellons de silex, enduit et brique, en rez-de-chaussée surmonté d'un étage de comble, à toit à longs pans. Logement en brique, à un étage carré surmonté d'un étage de comble, à toit à croupe.

Murssilex moellon
brique
béton
enduit partiel
enduit

béton armé
Toitardoise, béton en couverture, ciment amiante en couverture
Étages1 étage carré, étage de comble, comble à surcroît, étage de soubassement
Couverturesterrasse
toit à longs pans
appentis
pignon couvert
croupe
lanterneau
Énergiesénergie thermique
produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté, menacé
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.