Logo ={0} - Retour à l'accueil

cidrerie distillerie dite Grande cidrerie du Calvados, puis Cidreries du Calvados

Dossier IA14000838 réalisé en 1992

Fiche

AppellationsGrande cidrerie du Calvados, cidreries du Calvados
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, pièce de séchage, bureau, chai, atelier de réparation, transformateur, pont bascule, magasin de commerce
Dénominationscidrerie, distillerie
Aire d'étude et cantonCalvados - Livarot
AdresseCommune : Livarot-Pays-d'Auge
Lieu-dit : Livarot
Adresse : route de
Lisieux
Cadastre : 1983 AI 45, 46, 48, 189
Précisionsanciennement commune de Livarot

Cidrerie-distillerie construite en 1920 par la S.A. Grande cidrerie du Calvados, comprenant cuves, réfrigérant, cave, salle des machines, compresseur, condenseur, réservoir à eau de pluie, quai de soutirage, pièce de séchage de marcs, brasserie, silos, laboratoire, monte pommes, bureaux, bascule, garage, écurie, sellerie, moteur à huile lourde de 180 CV et générateur de même puissance. L'usine est exploitée à partir de 1934 sous la raison sociale Cidreries du Calvados. Des augmentations de construction sont signalées entre 1962 et 1967, avec l'installation d'un cuvage de 23 000 hl et d'une cave froide de même capacité. Avec la cidrerie de Livarot et celles de Beuvillers (voir dossier : cidrerie ; distillerie, le Blavet) , Messac (Ille-et-Vilaine) , Marolles (Sarthe) et Saint-Gilles (Gard) , les cidreries du Calvados sont actuellement le second producteur de cidre. Quatre presses hydrauliques attestées en 1968, permettant de brasser seize tonnes de pommes à l'heure. L'usine recevait 20 000 tonnes de pommes en 1994. Sa capacité de production était alors de 12 000 litres de cidre et de 5000 litres de jus de fruit par heure. Quatre alambics charentais et deux alambics à colonne étaient utilisés pour la distillation.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1920, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

En 1972, le site occupait une superficie totale de 50 000 m2, dont 20 000 m2 couverts. Atelier de fabrication du cidre (dit brasserie en 1920) à un étage carré, en moellons de calcaire et brique, à toit à croupe en ardoise. Autre atelier, affecté à l'embouteillage, en brique creuse et pan de fer, à toit à longs pans en ciment amiante. Pièce de séchage des marcs en brique et pan de bois, à toit à longs pans en ardoise. Ancien chai à deux étages carrés, en moellons de calcaire et brique, à toit à longs pans et lanterneau en ciment amiante. Bureau (1) , à usage d'écurie et de sellerie en 1920, en brique et pan de bois, en rez-de-chaussée surmonté d'un étage de comble, à toit à longs pans en ardoise. Bureau (2) en rez-de-chaussée, en brique, à toit à longs pans en métal. Atelier de réparation (bâtiment des machines, en 1920) en béton aggloméré, à toit à croupe et lanterneau en ardoise. Magasin de commerce (garage en 1920) en rez-de-chaussée, en brique et pan de bois, à toit à longs pans en ardoise.

Murscalcaire
brique
brique creuse
moellon
béton aggloméré
pan de bois
pan de fer
Toitciment amiante en couverture, métal en couverture, ardoise
Étages2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
lanterneau
Énergiesénergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Lecherbonnier Yannick
Lecherbonnier Yannick

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1982 à 2001. Spécialité : patrimoine industriel. Chef du service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 2001 à 2016, puis de Normandie jusqu'en 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.