Logo ={0} - Retour à l'accueil

caserne de l'Abbaye dite caserne des équipages de la Flotte actuellement Service Historique de la Défense section Marine

Dossier IA50001401 réalisé en 2006

Fiche

Appellationsde l'Abbaye, des équipages de la Flotte, Service Historique de la Défense section Marine
Dénominationscaserne
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 57 rue de l'
Abbaye
Cadastre : 1823 C 39 ; 2008 BE 758

La caserne de l'Abbaye, dite caserne des équipages de la Flotte à partir du XIXe siècle, est le premier corps de caserne monumental construit à Cherbourg à la fin du XVIIIe siècle lorsque débutent les travaux du port militaire. Dressé le 1er février 1785 par l'inspecteur général des ponts et chaussées Louis-Alexandre De Cessart, ingénieur chargé de l'aménagement de la Digue du Large, le devis prévoit la construction, en bordure de la nouvelle route qui mène au chantier des cônes et au fort de Querqueville, d'une caserne principale, bordée au nord et au sud par deux cours, encadrée, à l'est et à l'ouest, par deux pavillons d'officiers et une boulangerie. Intégrée dans un périmètre de forme trapézoïdale délimité par un mur d'enceinte, la caserne est prévue pour loger 600 hommes, installés au rez-de-chaussée et au premier étage, dans des chambres rectangulaires desservies par un long corridor. Les différents bâtiments, élevés à l'aide de pierres provenant de la carrière des Fourches, tant pour le gros-oeuvre que pour les finitions, sont achevés en 1786, comme l'indique le Certificat de réception d'ouvrages ordonné par le roi en date du 17 août rédigé par les ingénieur Humbert et Pitrou. Réservés aux soldats de la marine affectés aux travaux du port puis transformés, à partir de la Restauration, en caserne des équipages de la Flotte, ils abritent aujourd'hui le Service Historique de la Marine dont les locaux conservent les archives du port de Cherbourg et de la première région maritime, ainsi que plus de 20000 volumes provenant en partie de l'ancien dépôt des livres, cartes et plans établi autrefois dans l'hôtel de la Majorité à l'intérieur de l'arsenal.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle
Dates1785, daté par source
Auteur(s)Auteur : Cessart Louis-Alexandre de
Cessart Louis-Alexandre de (1719 - 1806)

Source :

Site internet Structurae, base de données internationale d'ouvrages d'art et du génie civil, consultée le 6 octobre 2017, URL : https://structurae.info/personnes/louis-alexandre-de-cessart.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Pitrou
Pitrou ( - 1811)

Fils de Robert Pitrou (1684-1750). Nommé ingénieur en chef du département de la Manche le 17 germinal an VI. Missionné par le directoire, avec Gayant, ingénieur en chef de la Marine à Cherbourg et Claude-Jean-Baptiste Jallier, architecte des bâtiments civils, pour faire un état des lieux des travaux menés sur l'Orne et ceux restant à faire (construction d'un pont sur l'Orne). Auteur d'un projet d'écluse de navigation, avec portes de flot, d'èbe et de chasse, concrétisé dans la retenue de l'est du port de Cherbourg en juillet 1788. Importants travaux menés au port de Cherbourg et pour le dessèchement des marais du Cotentin.

Sources consultées le 8 novembre 2017 :

Pierre-Dominique Cheynet, Les procès-verbaux du Directoire (an V-an VIII), Paris : Archives nationales de France, 2007, p. 14, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/pdf/sm/pvmode.pdf.

P.C. Lesage, Recueil de divers mémoires extraits de la bibliothèque des Ponts et Chaussées, Paris, 1806, p. 266, ouvrage numérisé par Google.

Jean Mascart, La vie et les travaux du chevalier Jean-Charles de Borda (1733-1799), Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2000, p. 758, ouvrage numérisé par Google.

François-Pierre-H. Tarbé de Saint-Hardouin, Notices biographiques sur les ingénieurs des ponts et chaussées depuis la création du corps, en 1716, jusqu'à nos jours, Paris : Librairie Polytechnique, 1884, p. 24-25, URL : https://archive.org/stream/noticesbiograph00hargoog#page/n31/mode/1up.

Messages, arrêtés et proclamations du Directoire exécutif, Paris, an VII, p. 117, ouvrage numérisé par Google.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Humbert ingénieur civil attribution par source

La caserne de l'Abbaye est bordée au nord par la rue de l'Abbaye, à l'est la rue de Tocqueville, à l'ouest la rue de l'amiral Courbet, au sud la rue Jeanne d'Arc. L'accès s'effectue depuis la rue de l'Abbaye par un portail encadré par deux piliers situé dans l'axe de la façade principale de la caserne. L'édifice est un bâtiment de plan rectangulaire symétrique doté d'un avant-corps central, de deux ailes et de deux pavillons latéraux. La façade antérieure est éclairée par 109 baies. L'avant-corps principal est encadré par deux pilastres toscans. Les pavillons d'officiers, établis perpendiculairement au bâtiment principal, comprennent un corps de logis et deux constructions plus basses. Les cours autrefois à usage de place d'armes ont été transformées en parking.

Mursschiste moellon enduit
enduit
Toitardoise
Plansplan rectangulaire symétrique
Étages1 étage carré
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.