Logo ={0} - Retour à l'accueil
arsenal

bateau de combat dit le Suffren

Dossier IM50000500 réalisé en 2006
Dénominationsbateau de combat
Appellationsle Suffren
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville

Le Suffren a été lancé le 28 août 1829 en présence du dauphin le duc d'Angoulême et de la dauphine, Madame Royale. De 1831 à 1837 il effectue plusieurs voyages entre Brest, le Portugal, Toulon, l'Adriatique et Anvers. En 1838, suite à une tempête, il s'échoue sur une plage près de Cadix et est aidé par les navires Iéna et le Phare pour reprendre la mer. En 1843, il reçoit à son bord la visite du duc et de la duchesse de Nemours sur la rade de Brest. D'août à septembre 1844 il se rend au Maroc pour des opérations à Mogador et Tanger, puis rentre à Toulon. En 1854, il appareille pour la Mer Noire, se joint à l'escadre de l'Océan à Galipoli, mais en septembre, l'escadre est touchée par une épidémie de choléra. Le Suffren décompte 20 morts et 100 malades. En octobre, le Suffren est remorqué par le Montezuma jusqu'au Danube, puis rentre à Toulon en novembre après avoir participé au bombardement de Sébastopol. A partir de février 1856, le Suffren est transformé en transport pour l'escadre de la Méditerranée. De 1857 à 1860, il est utilisé comme vaisseau-école des matelots canonniers. Il est rayé de la flotte le 4 avril 1861 et sert de ponton caserne et de magasin à Toulon. Le 8 avril de la même année il est rebaptisé l'Ajax. En 1872 il est remplacé par le Jupiter. Il est démoli en 1874.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Basse-Normandie, 50, Cherbourg-Octeville
Auteur(s)Auteur : Bretocq Louis Jean Baptiste
Bretocq Louis Jean Baptiste (1774 - 1853)

Né le 22 août 1774 à Saint-Etienne-la-Thillaye (14) et décédé le 22 février 1853, de Louis-Charles Bretocq et de Marie Londe. Élève ingénieur de la Marine à Toulon du 18 mars 1794 au 8 janvier 1795 puis à l’École d'application des ingénieurs de la Marine à Paris jusqu'au 21 septembre 1797. Sous-ingénieur de 3e classe au Havre du 22 septembre 1797 au 4 mars 1798 puis à Anvers du 5 mars 1798 au 1er octobre 1798. Sous-ingénieur de 2e classe à Anvers du 2 octobre 1798 au 24 février 1799 puis à Dunkerque à compter du 25 février 1799. Sous-ingénieur de 1ère classe à Dunkerque du 14 décembre 1800 au 9 juillet 1801, en qualité d'ingénieur de 2e classe du 10 juillet 1801 au 31 décembre 1815. Dans l'intervalle, nommé commissaire spécial du roi pour la partage des bâtiments de guerre et munitions navales au port d'Ostende le 9 juillet 1814. Sous-directeur des constructions navales du port de Rochefort (1er janvier 1816 - février 1818), il remporte en 1817, avec Simon et Filhon, ingénieur du génie maritime comme lui, le concours organisé pour donner les plans d'une frégate armée de 50 bouches à feu ; à la suite, sept frégates seront construites sur ces plans. Enfin, il est muté aux constructions navales de Cherbourg en qualité de sous-directeur de 2e classe (1818-1819), puis de directeur de 2e classe (1820-1824) et de directeur (1824-1830).

Chevalier de la Légion d'honneur le 30 août 1814. Officier de la Légion d'honneur le 30 octobre 1829. Membre de la Société de littérature, sciences et arts de Rochefort où il est admis le 27 décembre 1816 ; le 28 mars 1817, il intervient sur un projet de règlement sur la tenue des archives et la communication des journaux, périodiques et livres. 1829 : membre correspondant de la Société académique de Cherbourg.

L'Espérance, brick portant 14 bouches à feu, construit sur les plans de Bretocq et lancé en 1825.

Sources consultées le 21 novembre 2017 :

Site internet du ministère de la culture, base Léonor, URL : http://www.culture.gouv.fr/LH/LH028/PG/FRDAFAN83_OL0359091v001.htm.

Site internet du CTHS, URL : http://cths.fr/an/prosopo.php?id=118640#.

L. Morel-Fatio, Notice des collections du Musée de la Marine exposées dans les galeries du Musée impérial du Louvre, Paris, 1853, n°685, p. 141. (numérisé par Google)

Site internet Threedecks, consulté le 22 novembre 2017, fiches techniques de plusieurs bateaux, URL : https://threedecks.org/index.php?display_type=show_crewman&id=24210.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur attribution par source
Auteur : Sané Jacques-Noël
Sané Jacques-Noël (1740 - 1831)

Sources :

Site internet Espaces des sciences, consulté le 22 novembre 2017, article de Philippe Henwood (Service historique de la Marine, Brest), URL : https://www.espace-sciences.org/sciences-ouest/archives/sane-le-vauban-de-la-marine.

Site internet Histoire de frégates, URL : http://www.histoire-de-fregates.com/component/content/article?id=15.

Site internet Napoléon, site d'histoire de la fondation Napoléon, URL : https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/biographies/sane-jacques-noel-1740-1831-ingenieur-naval-baron-de-lempire/.

Site internet Académie de marine, URL : http://www.academiedemarine.com/anciens/Sane.php.

site internet WikiBrest, URL : http://www.wiki-brest.net/index.php/Jacques-No%C3%ABl_San%C3%A9.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur
Personnalité : Bourbon-Artois, duc d'Angoulême Louis-Antoine de
Bourbon-Artois, duc d'Angoulême Louis-Antoine de (1775 - 1844)

Fils de Charles X.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source
Personnalité : Bourbon Marie-Thérèse-Charlotte de , dit(e)
Bourbon Marie-Thérèse-Charlotte de , dit(e) (1778 - 1851)

Fille aînée de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Seul membre de la famille royale stricto sensu à avoir survécu à la Révolution. En épousant son cousin Louis-Antoine le 10 juin 1799, elle devient duchesse d’Angoulême, puis dauphine de France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source
Personnalité : Orléans, duc de Nemours Louis d'
Orléans, duc de Nemours Louis d' (1814 - 1896)

Fils puîné de Louis Philippe Ier roi de France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source
Personnalité : Saxe-Cobourg-Kohary Victoire de
Saxe-Cobourg-Kohary Victoire de (1822 - 1857)

Fille de Ferdinand de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1785-1851) et d’Antoinette de Kohary, Victoire épouse le duc de Nemours le 26 avril 1840 à Saint-Cloud. Elle est par ailleurs la sœur du roi consort Ferdinand II de Portugal, la nièce de Léopold Ier de Belgique et la cousine germaine du prince consort Albert et de son épouse la reine Victoria.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source

Le Suffren est un vaisseau de 80 canons dont la coque est en bois. Il a un gréement trois-mâts avec une voilure d'une envergure de 3114 m2. A l'origine, son armement est le suivant : 1ère batterie = 30 canons de 30 cm NR1 ; 2e batterie = 32 canons de 30 cm NR2 ; gaillard = 24 caronades de 30 cm + 4 canons de 18 cm. En 1839-1840 il est réarmé : 1ère batterie = 26 canons de 30 cm NR1 + 4 canons obusiers de 22 cm ; 2e batterie = 32 canons de 30 cm NR2 ; gaillard = 24 caronades de 30 cm + 4 canons obusiers de 16 cm. Il a une capacité d'équipage de 800 à 850 hommes.Son tirant d'eau est de 7,40 m et son déplacement de 4069 tonnes.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxbois
Précision dimensions

l = 60.50 m, la = 16.28 m

État de conservationoeuvre détruite
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Masliah Marine - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.