Logo ={0} - Retour à l'accueil
arsenal

bateau de combat dit le Friedland

Dossier IM50000487 réalisé en 2006
Dénominationsbateau de combat
Appellationsle Friedland
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville

C'est en 1812 que débute la construction du vaisseau initialement baptisé l'Intrépide. Le montage sur cale est mis en route en juillet 1813 à l'ouest de l'avant port Napoléon Ier. La chute du Premier Empire entraîne l'arrêt de la construction. Le 19 décembre 1820, la coque du navire est rebaptisée Duc de Bordeaux. Le ministre de la Marine fait couvrir les quatre cales de l'avant port et à cette occasion, sauve le navire de la pourriture. Les travaux de construction du vaisseau reprennent sous la cale couverte n°4, malgré les dégâts causés par les intempéries lorsque la cale n'était pas couverte. Le 9 août 1830, le navire est définitivement baptisé le Friedland, et le roi Louis-Philippe Ier le visite le 2 septembre 1833. Le Friedland prend enfin la mer le 4 avril 1840, après 28 années de chantier. Il est alors armé à Cherbourg. Entre 1853 et 1854, il appareille au sein de la 1ère escadre pour l'expédition de Crimée. Il participe à la bataille de Sébastopol le 17 octobre 1854 en canonnant les forts de la rade. C'est à son bord qu'on comptabilise le plus de victimes : 10 morts et 30 blessés. Il rentre à Toulon en 1857, où il est transformé en vaisseau mixte avec une machine de 2400 chevaux. Le 31 décembre 1864, le Friedland est condamné, et change son nom pour celui de Colosse. Le nom Friedland est alors attribué à une frégate cuirassée. De 1865 à 1877, il est utilisé en tant que ponton-caserne à Toulon. la navire est finalement démoli en 1880.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Basse-Normandie, 50, Cherbourg-Octeville
Auteur(s)Auteur : Besuchet Anne-François-Joseph
Besuchet Anne-François-Joseph (1790 - après 1843)

Né le 23 décembre 1790 à Salins (Jura). 1825 : sous-ingénieur à la direction des constructions navales de Toulon. 1er janvier 1826 : sous-ingénieur de 1ère classe. 1er juillet 1834 : ingénieur de 2e classe. 3 octobre 1842 : ingénieur de 1ère classe. 1843 : retraite.

Sources consultées le 22 novembre 2017 :

Annales maritimes et coloniales, Paris : Imprimerie royale, 1825, p. 139, URL : cans.library.utoronto.ca/pdf/7/22/tablemthodique24pari/tablemthodique24pari.pdf.

Annales maritimes et coloniales, Paris, imprimerie royale, 1833 ; id., 1838. (numérisé par Archives.org)

Bulletin des lois du royaume de France, IXe série, règne de Louis-Philippe roi des Français, Paris : imprimerie royale, février 1744, t. XXIV, p. 334. (numérisé par Google)

La Presse, 3 octobre 1842, URL : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k428990c/texteBrut.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur
Personnalité : Louis-Philippe
Louis-Philippe (1773 - 1850)

Roi de France (1830-1848).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source

Le Friedland est un vaisseau de 1er rang de 120 canons, avec une coque en bois. Il dispose de trois mâts et d'une voilure d'une envergure de 3265 m2. En 1817, son armement est de 32 canons de 36 cm sur la 1ère batterie, de 34 canons de 24 cm sur la 2e batterie, de 34 canons de 18 cm sur la 3e batterie et de 14x8 + 12x36 sur le gaillard. En 1841, son armement augmente : 1ère batterie = 32x30 cm ; 2e batterie = 30x30 + 4x22 cm ; 3e batterie = 34x16 cm ; gaillard : 16x30 + 4x16 cm. Enfin, en 1853, nouveaux changements dans son armement : 1e batterie = 24x30 + 8x22 cm ; 2e batterie = 26x30 + 8x22 cm ; 3e batterie : 34x130 cm ; gaillard = 12x30 cm. Il a une capacité d'équipage de 851 hommes en temps de paix et de 1087 hommes en temps de guerre. Son tirant d'eau est de 7.88 m et son déplacement de 5082 tonnes.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxbois
Précision dimensions

l = 63.80 m, la = 19.94 m

État de conservationoeuvre détruite
Statut de la propriétépropriété de la commune
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Masliah Marine - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.