Logo ={0} - Retour à l'accueil
arsenal

bateau de combat dit la Dévastation

Dossier IM50000493 réalisé en 2006
Dénominationsbateau de combat
Appellationsla Dévastation
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville

Mise sur cale le 5 septembre 1854 et lancée le 17 avril 1855, la Dévastation est appareillée pour la première fois à Cherbourg le 16 août 1855. Quelque temps plus tard, le navire est remorqué par l'Albatros jusque dans la Mer Noire, à Kinburn. Elle y parvient après un voyage de 45 jours et plusieurs escales à Cadix, Alger, Malte et Beikos. Le 17 octobre 1855, après la chute de Kinburn, la Dévastation, accompagnée de 31 autres navires français rentre à Toulon en juillet 1856. En 1859, elle est réarmée pour la guerre d'Italie et des opérations dans l'Adriatique. A partir de 1863, la Dévastation est mise en réserve. En 1867, elle sert d'annexe au vaisseau école de canonnage Louis XIV sur la rade de Toulon. Elle est détruite à Toulon en 1872.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1854
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Basse-Normandie, 50, Cherbourg-Octeville

La Dévastation est une batterie flottante en bois, à fond plat et formes pleines, surnommée « boîte à savon ». La coque est doublée de zinc. Elle dispose d'un gréement particulier de trois-mâts qu'il faut démonter avant chaque mise en service et lors des combats. La voilure a une envergure de 1230 m2 bien qu'elle ne soit plus que de 350 m2 après la guerre de Crimée. La propulsion se fait par une hélice alimentée par une chaudière de type identique à celle des locomotives à vapeur, type Mazeline, alimentée par de l'eau de mer. Les machines font 225 chn, et 317 che. La machine à propulsion nécessite 100 t de charbon. L'armement du navire se compose d'une première batterie de 16x50 + 2x12 cm, et d'une deuxième batterie de 2x24 + 6x19 + 3x16 cm. Elle a une capacité d'équipage de 260 à 282 hommes.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxbois, blindage
Précision dimensions

la = 13.35 m, l = 53.02 m, tirant d’eau = 2.66 m, déplacement = 1.674 tpc, exposant : 490 tonneaux, TL vapeur : 574 tonneaux, Vitesse = 4 nœuds

État de conservationoeuvre détruite
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Masliah Marine - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.