Logo ={0} - Retour à l'accueil
arsenal

bateau de combat dit la Belle-Poule

Dossier IM50000494 réalisé en 2006
Dénominationsbateau de combat
Appellationsla Belle-Poule
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville

La Belle-Poule, premier navire construit sous une cale couverte, est mise sur cale en 1824, et baptisée en 1834. Initialement, son nom de baptême est la "Belle Paule", pour commémorer le nom d'une femme issue d'une noble famille du Languedoc, Paule Viguier, réputée pour sa beauté, son intelligence et sa vertu. En 1533 elle rencontre François Ier qui tombe sous son charme et la surnomme « Belle Paule ». Mais très vite, l'orthographe imparfait de l'époque et les prononciations régionales, changent le nom en « Belle-Poule ». La frégate est armée pour la première fois en juillet 1835. Le 1er août 1839, elle quitte Cherbourg pour le Levant, avec à son commandement le prince de Joinville, troisième fils du roi Louis-Philippe. Elle appareille le 27 juillet 1840 pour Sainte-Hélène afin de ramener la dépouille mortelle de Napoléon Ier jusqu'au Havre. En 1841, la Belle-Poule fait campagne à Terre-Neuve, au Canada, puis à New-York. Elle fait de nombreuses campagnes sur les côtes d'Afrique, au Brésil, au Maroc, et dans l'océan Indien où elle subit de graves avaries suite au passage d'un cyclone. Elle est armée en flûte lors de la guerre de Crimée en 1854, et demeure en Orient jusqu'en 1856. A son retour de campagne, la marine militaire n'arme plus de navires à voiles pour la guerre. La Belle-Poule appareille pour Gênes en 1859 pour servir de poudrière, et est désarmée à Toulon le 19 mars 1861. Elle est alors supprimée de la flotte militaire, mais sert de poudrière jusqu'en 1888.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Basse-Normandie, 50, Cherbourg-Octeville
Cale couverte n°5 de Chantereyne
Auteur(s)Auteur : Besuchet Anne-François-Joseph
Besuchet Anne-François-Joseph (1790 - après 1843)

Né le 23 décembre 1790 à Salins (Jura). 1825 : sous-ingénieur à la direction des constructions navales de Toulon. 1er janvier 1826 : sous-ingénieur de 1ère classe. 1er juillet 1834 : ingénieur de 2e classe. 3 octobre 1842 : ingénieur de 1ère classe. 1843 : retraite.

Sources consultées le 22 novembre 2017 :

Annales maritimes et coloniales, Paris : Imprimerie royale, 1825, p. 139, URL : cans.library.utoronto.ca/pdf/7/22/tablemthodique24pari/tablemthodique24pari.pdf.

Annales maritimes et coloniales, Paris, imprimerie royale, 1833 ; id., 1838. (numérisé par Archives.org)

Bulletin des lois du royaume de France, IXe série, règne de Louis-Philippe roi des Français, Paris : imprimerie royale, février 1744, t. XXIV, p. 334. (numérisé par Google)

La Presse, 3 octobre 1842, URL : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k428990c/texteBrut.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur
Personnalité : Orléans, prince de Joinville François Ferdinand d'
Orléans, prince de Joinville François Ferdinand d' (1818 - 1900)

Troisième fils de Louis-Philippe, duc d'Orléans puis roi des Français et de Marie-Amélie de Bourbon, princesse des Deux-Siciles, né le 14 août 1818 à Neuilly-sur-Seine et décédé à Paris le 16 juin 1900.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source
Personnalité : Bonaparte Napoléon
Bonaparte Napoléon (1769 - 1821)

Premier consul (1799-1804). Empereur (1804-1814) sous le nom de Napoléon Ier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre attribution par source

La Belle-Poule est une frégate de 60 canons faite d'une coque à membrures en bois de forme semi-sphérique. Elle se compose de trois-mâts carrés, d'un faux pont, d'un pont à batterie et deux gaillards réunis, d'un tableau, et d'une proue ornée de la « Belle-Paule ». Son armement est de 26 caronades de 30, de 4 obusiers de 30, de 28 canons de 30 de long, et de 2 obusiers de 80. Elle a une capacité d'équipage de 450 à 500 hommes. Jaugeant 1500 tonneaux, elle possède un tirant d'eau de 3,80 m et une hauteur de batterie de 2 m.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxbois
Précision dimensions

l = 54,40 m, la = 14.50 m

État de conservationoeuvre détruite
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Masliah Marine - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.