Dossier d’œuvre objet IM61004177 | Réalisé par
Libourel Jean-Louis (Rédacteur)
Libourel Jean-Louis

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 1979 à 1988. Conservateur régional du service bas-normand de 1988 à 1991.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • opération ponctuelle, Haras du Pin
voiture hippomobile, squelette, haras national du Pin
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Normandie - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Exmes - Exmes
  • Commune Le Pin-au-Haras
  • Lieu-dit Le Haras du Pin
  • Emplacement dans l'édifice remise

Squelette d'entraînement construit par la maison Lelorieux dans la seconde moitié du 19e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
  • Stade de création
  • Lieu d'exécution
    Commune : Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Lelorieux
      Lelorieux

      Victor Lelorieux installe une fabrique de voiture hippomobile au rond-point des Champ-Elysées en 1844. Il obtient une médaille d'honneur à l'exposition universelle de 1855 à Paris pour une "Calèche-Berline à quatre mains, montée sur neuf ressorts" (Catalogue officiel de l'exposition Paris, 1855). Entre 1861 et 1864, la raison sociale de la maison est Lelorieux et Fils, puis Lelorieux frères entre 1865 et 1877. Les ateliers se trouvent alors sur l'avenue de la Grande Armée. Une succursale est créée à Lille en 1871. L'entreprise s'installe rue de Wagram en 1878 en devenant Lelorieux et Compagnie, et absorbe la maison de carrosserie Stiebel en 1890. 72 voitures Lelorieux sont conservées dans les haras nationaux, ce qui en fait leur constructeur privilégié.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      carrossier signature

Squelette de dressage, à quatre roues, découvert, attelé à deux chevaux ou plus. Voiture sans caisse, constituée d'un train à forte flèche en bois, surmonté d'un siège de cocher élevé sur des ferrures. L'avant-train est monté sur ressorts à pincettes, tandis que l'essieu arrière est en bois cintré en forme d'arbalète. La mécanique est à volant vertical. De larges marchepieds, une corde tendue dans la longueur reliant des poignées de fer ainsi qu'une plate-forme en bois, tous fixés sur la flèche, permettent aux aides du cocher de monter et descendre rapidement.

  • Catégories
    patrimoine hippomobile
  • Structures
    • à énergie animale
  • Matériaux
    • bois
    • cuir
    • fer
  • Mesures
    • h : 215
    • la : 340
    • pr : 156
  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant l'auteur, sur l'oeuvre
    • inscription concernant le lieu d'exécution, sur l'oeuvre
  • Précision inscriptions

    Les chapeaux de roues portent la marque Lelorieux Paris.

  • État de conservation
    • bon état
  • Statut de la propriété
    propriété de l'Etat
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
  • Protections
    inscrit au titre objet, 1987/03/24

Bibliographie

  • LIBOUREL, Jean-Louis, MERRET, Patrick (phot.). Voitures hippomobiles Haras national du Pin - Orne. Lyon : LieuxDits, 2014. (Parcours du patrimoine ; n°5). 56 p.

Date d'enquête 1986 ; Date(s) de rédaction 2014
(c) Région Normandie - Inventaire général
Libourel Jean-Louis
Libourel Jean-Louis

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire de Basse-Normandie de 1979 à 1988. Conservateur régional du service bas-normand de 1988 à 1991.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Édifice
haras national du Pin

haras national du Pin

Commune : Le Pin-au-Haras
Lieu-dit : Le Haras du Pin