Dossier d’œuvre architecture IA50001394 | Réalisé par
Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Cherbourg-Octeville
chapelle Notre-Dame du Port
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Normandie - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Cherbourg-Octeville - Cherbourg
  • Commune Cherbourg-Octeville
  • Adresse rue des Casernes
  • Cadastre 2008 BK non-cadastré  ; domaine public
  • Dénominations
    chapelle
  • Appellations
    Notre-Dame du Port
  • Dossier dont ce dossier est partie constituante

La construction d'une chapelle à destination des corps organisés de la Marine (infanterie, artillerie et équipage de la flotte) est arrêtée par le ministre de la Marine et des Colonies, Ferdinand Alphonse Hamelin, le 29 octobre 1856. Commencé en 1861 suite à une première adjudication passée le 17 juin, l'édifice, dessiné par l'ingénieur des Ponts et Chaussées Brosselin, est achevé en 1863 et béni la même année par Monseigneur Bravard, évêque de Coutances et d'Avranches. Désaffectée en 1905, puis transformée temporairement en musée en 1909, la chapelle est détruite le 18 juin 1940 lors de l'arrivée des troupes allemandes, suite à un incendie qui se déclara dans une caserne voisine.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1861, daté par source
  • Auteur(s)

Implantée au nord de la rue des Casernes, entre les établissements réservés à l'équipage de la flotte à l'est et ceux destinés à l'infanterie de marine à l'ouest, la chapelle Notre-Dame du Port ne comprenait qu'une seule nef, d'une longueur de 25 mètres et d'une hauteur de 11 mètres 50. Conçue sur le modèle de la petite église des soeurs de la Charité rue de la Bucaille, construite quelques années plus tôt sur les plans de l'ingénieur Louis-Napoléon Robert, la chapelle du port militaire était capable d'accueillir près de 440 fidèles. La façade principale, ornée d'un portail en arc brisé et d'une rose polylobée, intégrés dans un arc aux proportions monumentales, était surmontée par un gable et un clocher couvert par une flèche polygonale. Divisée en sept travées, rythmées extérieurement par des contreforts, la nef aboutissait à un choeur de forme polygonale. Ce dernier était garni d'un maître-autel orné d'une statue de la Vierge de l'Immaculée Conception offerte par le ministre de la Marine et des Colonies en 1866, miraculeusement épargnée lors de l'incendie de juin 1940. Celle-ci se trouve actuellement dans la chapelle Notre-Dame des armées de l'ancien hôpital de la Marine au 61 rue de l'Abbaye (voir IM50000418).

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan rectangulaire symétrique
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvrements
    • voûte d'ogives
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à deux pans
    • flèche polygonale
  • Protections
    détruit
Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2008
(c) Région Normandie - Inventaire général
Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Dossier d’ensemble
Fait partie de