Dossier d’œuvre architecture IA50001391 | Réalisé par
Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Cherbourg-Octeville
établissement administratif dit Direction des travaux hydrauliques
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Normandie - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Cherbourg-Octeville - Cherbourg
  • Commune Cherbourg-Octeville
  • Adresse bassin Napoléon III
  • Cadastre 2008 BK non-cadastré  ; domaine public
  • Dénominations
    établissement administratif
  • Appellations
    Direction des travaux hydrauliques
  • Dossier dont ce dossier est partie constituante

Envisagée dès la publication du Plan général des établissements de l'arsenal en 1841, la construction du nouveau bâtiment de la Direction des travaux hydrauliques, destiné à remplacer l'ancien édifice de la rue du Val-de-Saire situé à l'extérieur du port militaire, débute en 1842 et s'achève en 1845. Etabli à l'ouest du futur bassin Napoléon III alors en plein chantier, la direction, réalisée par l'ingénieur Reibell alors directeur des travaux hydrauliques, abrite, dès son inauguration, les bureaux des ingénieurs affectés à la construction des ouvrages maritimes (Digue du Large, forts etc...), plusieurs séries d'ateliers et de magasins, ainsi qu'une antenne des constructions navales à partir de 1860. L'ensemble de ces services est une nouvelle fois déplacé en 1909 lors de la transformation du bâtiment en casernement des sous-marins. Les bureaux s'installent alors dans l'aile ouest de l'hôtel de la Majorité tandis que les ateliers sont établis à l'ouest du casernement près du réservoir d'eau. Les bâtiments construits sous la monarchie de Juillet disparaissent définitivement lors de l'incendie de l'arsenal par les Allemands en juin 1944. La terrasse située en bordure de la façade principale est le seul témoignage qui subsiste de cet établissement remplacé dans les années 50 par un nouveau bâtiment.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle
    • Secondaire : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1842, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Reibell Félix Jean-Baptiste Joseph
      Reibell Félix Jean-Baptiste Joseph

      Sources :

      Archives nationales de France consulté le 6 octobre 2017, Ministère des travaux publics, Ingénieurs des Ponts-et-Chaussées (1748-1932), Inventaire-index, cote : F/14/2310/2, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf.

      Site internet Wikipedia consulté le 6 octobre 2017, URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lix_Jean-Baptiste_Joseph_Reibell.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      ingénieur civil attribution par source

La Direction des travaux hydrauliques se présentait comme un bâtiment de forme rectangulaire, centré autour d'une cour de 127 mètres de long sur 20 mètres de large. La façade orientale, du côté du bassin Napoléon III, était interrompue en son milieu par un pavillon à deux étages et précédée par une terrasse, percée de portes en plein cintre, d'une hauteur de 4m65, construite entre 1854 et 1856. De sa création à la Seconde Guerre mondiale l'un de ses bâtiments accueillit la fameuse « salle des modèles » riche de nombreuses maquettes de vaisseaux ainsi que de plusieurs plans-reliefs.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
    • granite pierre de taille
    • schiste moellon enduit
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan rectangulaire symétrique
  • Étages
    1 étage carré
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à deux pans
  • État de conservation
    détruit
Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2008
(c) Région Normandie - Inventaire général
Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Dossier d’ensemble
Fait partie de