Logo ={0} - Retour à l'accueil

usine de clôtures en ciment armé Fréret, puis Sabla

Dossier IA27002398 réalisé en 2015

Fiche

Précision dénominationusine de clôtures en ciment armé
Appellationssociété Fréret, société Sabla
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, aire des matières premières, aire de fabrication, bureau, aire des produits manufacturés, quai, voie ferrée, transformateur, château d'eau
Dénominationscimenterie
Aire d'étude et cantonbassin hydrographique de l'Andelle - Pont-de-l'Arche
AdresseCommune : Pîtres
Lieu-dit : Adresse : rue
des Ecluses
Cadastre : 2016 AZ 643 à 646
Précisions

En 1910, Paul Fréret, originaire de Pîtres, fonde dans cette commune (dont il sera maire de 1910 à 1926), une importante usine dédiée à la fabrication de clôtures en ciment armé vibré et immergé. L’usine, implantée en bordure de Seine, reçoit ses matières premières (gravier, sable, ferraille) par voie fluviale et expédie sa production essentiellement par train grâce au raccordement privé qui relie l’usine à la ligne de chemin de fer Gisors-Pont de l’Arche.

Paul Fréret utilise dans son établissement une nouvelle technique de fabrication de pieux en ciment grâce à l’emploi d’une machine à pilonner qu’il a inventée en 1900 et fait breveter en 1904 avec contrat d'exclusivité pendant 15 ans. Cette machine lui permet d’obtenir une compression du ciment 30 fois supérieur à celle obtenue jusqu’alors à la main.

A partir de 1912, il met au point la technique du ciment armé vibré immergé qu’il fait breveter également. Contrairement à la pratique traditionnelle de prise à l’air libre qui donnait un ciment poreux entraînant l’oxydation de l’armature en fer et l’éclatement des pieux, cette nouvelle technique lui permet d’obtenir une production de très grande qualité et d’étendre les ventes de l’entreprise sur l’ensemble du territoire français. Au lendemain de la Grande-Guerre il ouvre une usine du même type à Nevers. En 1919, Paul Fréret fonde une société de secours mutuel dont les statuts seront modifiés en 1928. A la fin des années 1920, Paul Fréret se lance dans la fabrication de « silos tours » démontables préfabriqués. Huit silos de ce type sont vendus en 1928 et 16 en 1929. Un de ses premiers clients est le constructeur automobile Louis Renault pour sa ferme modèle d’Herqueville, située à 1O km de Pitres. L’entrepreneur va produire également, selon cette technique de préfabrication quelques maisons de style moderne dans le quartier dit du Nouveau Pitres pour ses enfants, quelques clients privés et quelques-uns de ses ouvriers. En 1935, son fils Paul prend la direction de l’usine, poste qu’il occupera jusqu’au lendemain de la guerre.

A la fin des années 1940, l’usine Fréret est rachetée par la société Sabla qui va poursuivre la production de clôtures en ciment armé vibré et immergé et développer la fabrication d’autres articles en béton. De nouveaux bâtiments sont construits en remplacement des ateliers primitifs en 1958 et 1971. L’entreprise Sabla ferme à son tour en 2013, laissant l’usine en friche et 40 employés au chômage.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1910, daté par travaux historiques
1958, daté par travaux historiques
1971, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Fréret Paul
Fréret Paul (1867 - 1958)

Inventeur en 1900 une machine à pilonner pour pieux en ciment (brevetée en 1904).

Fondeur en 1910 à Pîtres (27) d'une usine dédiée à la fabrication de clôtures en ciment armé vibré et immergé.

Maire de Pîtres de 1910 à 1926 puis de 1939 à 1941


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire attribution par source

L'usine de clôtures en ciment armé Fréret comprenait initialement un quai de déchargement en bord de Seine, une aire de stockage des matières premières, deux ateliers de fabrication en rez-de-chaussée construits en parpaings de ciment avec charpente métallique dont un de 20 travées occupant une très vaste surface au sol, un château d'eau, une aire de stockage des produits fabriqués, un raccordement ferré pour les expéditions et une maison en brique de deux niveaux construite antérieurement le long du chemin de halage et servant de bureau pour l'administration. De cet ensemble, il ne subsiste aujourd'hui que le transformateur électrique installé dans les années 1930, le parc de stockage des matières premières comprenant six travées en panneaux de ciment préfabriqués desservies par un convoyeur, les silos métalliques et les ateliers en bardage de tôle ondulée édifiés par la société Sabla.

Mursciment parpaing de béton
essentage de tôle
Étagesen rez-de-chaussée
Couvrementscharpente métallique apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
Énergiesénergie électrique achetée
État de conservationétablissement industriel désaffecté, vestiges
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Détail des sources

    Arrêté préfectoral, 8 juillet 1958.

    Autorisant la société Sabla à exploiter une fabrique de produits en béton. La société a été fondée en 1947 et est constitué par les étalissements de clôtures et silos Fréret.

    AD27, 18W252

    Plan masse Sabla avec extension projetée, 1958.

    AD27, 18W252

    Plan détaillé de l’usine Sabla, 1/400e, 1958.

    AD27, 18W252

    Lettre au Préfet, 21 décembre 1961.

    Par laquelle l’inspecteur des établissements classés fait connaître que la société Sabla, antérieurement Fréret, fabriquait des poteaux en ciment coulé et immergé. La Sabla utilise pour cela deux centrifugeuses et trois tables vibrantes.

    AD27, 18W252

    Permis construire pour agrandissement, 25 janvier 1971.

    Usines Sabla, spécialisée dans la fabrication d’éléments divers en béton moulé ou vibré. L’usine comprend outre l’atelier de fabrication, un poste de malaxage, bureaux et vestiaires…

    AD27, 18W252

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Eure. Série W. Sous-série 18 W : 18 W 252. Administrations, depuis 1940. Installations classées. Pîtres.

    Arrêté préfectoral, 8 juillet 1858.
  • AD Eure. Série W. Sous-série 18 W : 18 W 252. Administrations, depuis 1940. Installations classées. Pîtres.

    Plan masse de l'usine de la société Sabla avec extension projetée, 1958.
  • AD Eure. Série W. Sous-série 18 W : 18 W 252. Administrations, depuis 1940. Installations classées. Pîtres.

    Plan détaillé de l’usine Sabla, 1/400e, 1958.
  • AD Eure. Série W. Sous-série 18 W : 18 W 252. Administrations, depuis 1940. Installations classées. Pîtres.

    Lettre au Préfet, 21 décembre 1961.
  • AD Eure. Série W. Sous-série 18 W : 18 W 252. Administrations, depuis 1940. Installations classées. Pîtres.

    Permis construire pour agrandissement, 25 janvier 1971.
Bibliographie
  • BIENVENU, Michel. L’entreprise Fréret. A la recherche des temps perdus, bulletin n°2, 2011

    p.30-35
  • PETIT-DECROIX Yvette, BODINIER Bernard. Les fermes du domaine Renault d’Herqueville dans l’Eure. In Situ [En ligne], 21 | 2013, mis en ligne le 10 juillet 2013, consulté le 1 décembre 2018.

Périodiques
  • Eure. L’Illustration économique et financière, n° spécial, septembre 1923.

    p. 67

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Real Emmanuelle
Real Emmanuelle

Chargée de recherches à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Haute-Normandie, puis de Normandie, depuis 1992. Spécialité : patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.