Logo ={0} - Retour à l'accueil
hôtel particulier dit hôtel Dumouriez puis résidence du préfet maritime

table à jeu dite table de trictrac

Dossier IM50000559 réalisé en 2006

Fiche

Dénominationstable à jeu
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 12 rue des Bastions
Emplacement dans l'édificeGrand Salon

Le jeu de trictrac, particulièrement répandu dans les milieux aristocratiques aux XVIIe et XVIIIe siècles, connut une renaissance sous la Restauration, suite au retour des Emigrés, avant de tomber définitivement en désuétude à la fin du XIXe siècle. Il s'agit d'un jeu de hasard, joué par deux personnes qui se font face, dont le but est, à travers la réalisation d'un circuit, de marquer le maximum de points. Le matériel du jeu comprend : un espace de jeu compartimenté en deux, appelé tablier, dont le fond est orné de 24 flèches délimitant des cases et les bords, appelés bandes, percé de 12 trous sur les longs côtés et de trois trous sur les petits côtés ; quinze dames noires et quinze dames blanches ; deux dés et deux cornets à dés ; trois petits jetons dont l'un est appelé bredouille ; deux fichets qui parcourent les douze trous des bandes ; un petit drapeau appelé pavillon. Au début de la partie, chaque joueur place ses dames en trois ou quatre piles sur le talon situé de son côté. Celui qui a son talon à droite déplace ses dames dans le sens des aiguilles d'une montre, celui qui a son talon à gauche les déplace en sens inverse. Le fichet est placé dans le trou de la bande latérale situé le plus près du talon. L'inventaire des objets appartenant à la Marine formant le mobilier de l'hôtel occupé par M. Pouyer, maître des requêtes, Préfet maritime, à l'époque du 25 mai 1827, ainsi que le second inventaire dressé en l'hôtel de la Préfecture maritime le 31 décembre 1830 signalent la présence de deux tables de trictrac.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle

La table de jeu comprend un tablier compartimenté en deux par une traverse ainsi qu'une ceinture à tiroir, reposant sur quatre pieds en fuseau. Le jeu ne comprend plus aujourd'hui que neuf dames noires et neuf dames blanches, deux gobelets et un seul dé. Le fond du plateau a conservé ses 24 fléches ainsi que les 24 trous percés sur les longs côtés et les 6 autres percés sur les petits côtés.

Catégoriesmenuiserie ébénisterie, marqueterie
Matériauxbois
acajou
ébène
ivoire
Précision dimensions

h = 130, l = 73, la = 57

Iconographiesornement géométrique: flèche
Précision représentations

Les 24 fléches du tablier sont composés de motifs marquetés en ivoire.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.