Logo ={0} - Retour à l'accueil

présentation de la commune de Langrune-sur-Mer

Dossier IA14005246 réalisé en 2008

Fiche

Aires d'étudesLangrune-sur-Mer
AdresseCommune : Langrune-sur-Mer

Langrune-sur-Mer (2331 habitants lors du recensement de 1836, vivant principalement de l'agriculture) est amputée en 1851 d'une partie de son territoire pour donner naissance à la commune de Saint-Aubin-sur-Mer. Quelques familles caennaises fréquentaient sa plage et y prenaient des bains de mer sous le Second Empire, mais c'est surtout à partir des années 1880 que la station se développe, comme le prolongement de celle de Luc-sur-Mer. Modeste station familiale fréquentée par la petite bourgeoisie locale, elle est gravement touchée lors des bombardements de juin 1944, qui détruisent un nombre important d'édifices du front de mer.

Cette petite station balnéaire de la Côte de Nacre s'inscrit dans le prolongement de l'agglomération de Luc-sur-Mer, située à l'est. La digue-promenade longeant la plage est bordée par les rares villas qui ont échappé aux bombardements de juin 1944 et par des immeubles résidentiels construits à partir des années 1970. En retrait du rivage, le bourg ancien, signalé par l'église paroissiale Saint-Martin (13e siècle), est prolongé par des lotissements récents.

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Hébert Didier
Hébert Didier

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1993 à 2012, associé à l'étude sur le canton de Cambremer (Calvados), puis en charge des études sur les stations balnéaires de Deauville et Trouville (Calvados).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.