Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à blé de l’Église, puis scierie Douville, puis usine de pièces en bakélite Isodio

Dossier IA27000588 réalisé en 2015

Fiche

Précision dénominationusine de pièces détachées en bakélite
Appellationsmoulin à blé de l'Eglise, scierie Douville, usine de pièces en bakélite Isodio
Parties constituantes non étudiéeslogement patronal, atelier de fabrication, hangar industriel
Dénominationsmoulin à blé, scierie, usine de pièces détachées en matière plastique
Aire d'étude et cantonbassin hydrographique de l'Andelle - Romilly-sur-Andelle
Hydrographiesla Lieure (affluent de l'Andelle)
AdresseCommune : Charleval
Adresse : 14 ter, 16 rue, Réquillard, 45 rue
Grande
Cadastre : 1836 C 328 ; 2019 AM 1, 374, 443, 444

Le moulin à blé dit moulin de l’Église est construit sans autorisation par André Pellerin en 1791. Il est établi sur la Lieure, à 30 m en aval du moulin à papier Leroux et en amont du moulin à blé de la Halle.

En 1806, le moulin est racheté par Pierre Charles Levavasseur qui est autorisé à le conserver par arrêté ministériel du 24 septembre 1813. Un repère est posé le 28 août 1821.

En 1822, Pierre François Lebret devient propriétaire du site et entreprend aussitôt de doubler le coursier pour y placer une seconde roue, jumelée à l'ancienne. Dans le même temps, il fait édifier un autre bâtiment le long de la rivière.

Le moulin est racheté par Antoine Barbier en 1828 et est réglementé par arrêté préfectoral du 11 décembre 1845. En 1846, il revend son moulin à Louis Pierre Gest qui le loue à l'année à un meunier exploitant pour la somme de 1200 F. A cette date, le moulin de l’Église bénéficie de la réunion de sa chute avec celle du moulin à papier Le Roux implanté immédiatement en aval et détruit par un incendie en 1839.

Le moulin de l’Église est à nouveau réglementé par l'arrêté présidentiel du 28 janvier 1849. Il est désormais alimentée par une chute de 1,90 m de hauteur. L'édifice demeure la propriété de la famille Gest jusqu'en 1907 (Louis Pascal Gest à partir de 1861, puis Mme Vve Gest à partir de 1895) mais est amodié, à partir de 1895, à Gabriel Crespin, farinier, qui est propriétaire exploitant du moulin de la Halle situé immédiatement en aval. L’année suivante, il équipe son moulin d’une turbine à cloche d’une puissance de 35 000 kW et fait installer des flotteurs régulateurs pour remédier aux fréquentes baisses de débit de la Lieure dont se plaignent les riverains. Ces appareils agissent sur la vanne lançoire pour procurer une force constante ce qui permet au moteur de conserver une vitesse régulière. Malgré ces améliorations, le niveau du bief ne cesse de subir des variations excessives au point que l’ingénieur des Ponts et Chaussées propose la révision de l’arrêté présidentiel du 28 janvier 1849 portant règlement du moulin de l’Église. Un nouvel arrêté préfectoral révisant le niveau de la retenue du moulin et modifiant son vannage de décharge de façon à ne pas nuire aux riverains utilisateurs de la rivière est promulgué le 22 janvier 1898.

En 1907, Marcel Douville rachète le moulin à blé de l’Église pour le transformer en scierie. Le moulin proprement-dit est alors détruit et le site est entièrement réaménagé. L'espace de production comprenant deux ateliers de plain-pied est installé sur la rive gauche de la rivière, alors que la halle de stockage (seul témoin conservé de l'activité meunière précédente) et le nouveau logement patronal occupent la rive droite. La scierie Douville dispose d'un effectif de six ouvriers et l'un de ses deux ateliers (celui bâti le long de la Lieure) est équipé d'un moteur hydraulique pour entrainer les ban de scie (on ignore s'il s'agit du réemploi de la turbine à cloche installée en 1895 dans le moulin de l’Église).

La scierie Douville ferme à la fin des années 1930, date à laquelle la société Isodio, implantée depuis 1937 à Rosay-sur-Lieure dans l'usine du Roule, rachète les bâtiments pour y développer la fabrication de pièces détachées en bakélite. Cette activité va perdurer jusqu'à la fin des années 1970.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates1791, daté par travaux historiques
1907, daté par travaux historiques
Auteur(s)Personnalité : Pellerin André
Pellerin André

Fondateur du moulin à blé de l’Église à Charleval (27) en 1791.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire attribution par source
Personnalité : Levavasseur Pierre Charles
Levavasseur Pierre Charles

Propriétaire du moulin à blé de l'Eglise à Charleval (27) de 1806 à 1822.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Personnalité : Lebret Pierre François propriétaire, commanditaire attribution par source
Personnalité : Barbier Antoine
Barbier Antoine

Propriétaire du moulin à blé de l'Eglise à Charleval de 1828 à 1846.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Personnalité : Gest Louis Pierre
Gest Louis Pierre

Propriétaire du moulin à blé de l’Église à Charleval (27) de 1846 à 1861.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Personnalité : Gest Louis Pascal
Gest Louis Pascal

Propriétaire du moulin à blé de l'Eglise et maire de Charleval (27) de 1861 à 1895.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Personnalité : Gest (Veuve)
Gest (Veuve)

Propriétaire du moulin à blé de l’Église à Charleval (27) à partir de 1895.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Auteur : Crespin Gabriel
Crespin Gabriel

Meunier.

Fils de Lucien Crespin, fondateur de la minoterie de la Halle à Charleval (27).

Propriétaire exploitant de la minoterie de la Halle en 1893.

Exploitant locataire du moulin à blé de l’Église de 1895 à 1907.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant attribution par source
Personnalité : Douville Marcel
Douville Marcel

Propriétaire exploitant d'une scierie à Charleval (ex moulin à blé de l’Église) qui fonctionnera de 1907 à la fin des années 1930.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire attribution par source
Personnalité : société Isodio
société Isodio

Transforme la filature puis scierie du Roule à Ménesqueville en usine de pièces moulées en bakélite en 1937.

Rachète la scierie Douville (ex moulin de l'Eglise) à Charleval (27) à la fin des années 1930 pour y développer la production de pièces en bakélite.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire attribution par source

Le moulin à blé proprement-dit est détruit. Les bâtiments qui subsistent sont ceux de la scierie fondée au début du XXe siècle, à savoir sur la rive gauche de la Lieure correspondant à l'espace de production : deux ateliers de fabrication de plain-pied dont un en brique bâti le long de la rivière et l'autre en pan de bois sur un soubassement de brique édifié perpendiculairement au cours d'eau. Sur la rive droite de Lieure correspondant à l'espace de stockage et d'habitation se trouvent une vaste halle en brique partiellement enduite construite le long de la rue Louis Réquillard et le logement patronal édifié en brique sur un étage et un étage de comble et positionné en milieu de parcelle.

Mursbrique enduit partiel
bois pan de bois
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît, 1 étage carré, étage de comble
Couvrementscharpente en bois apparente
Couverturestoit à un pan
toit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Détail des sources.

    Plan de situation et élévation des moulins Levavasseur et Le Roux 18 Mars 1813.

    AD Eure. 18 S 82.

    1846 : M. Gest a fait construire un moulin à blé sur la même chute que le moulin à papier Leroux incendié en 1839.

    AD Eure. 18 S 508.

    Plan masse du moulin de l’Église avant et après modification de sa roue, 20 mai 1846.

    AD Eure. 19 S 41.

    AD Eure. 18 S 508.

    Arrêté Présidentiel, 28 jan 1849.

    Portant règlement du moulin à blé dit moulin de l’Église appartenant à M Gest qui est autorisé à le conserver à condition de modifications apportées au système hydraulique : afin de ne pas nuire aux riverains.

    AD Eure. 19 S 41.

    AD Eure. 18 S 508.

    Lettre au préfet de l’Eure, 20 juillet 1849.

    Le moulin à blé de M. Gest est loué 1200 F et donne un impôt de 300f

    AD Eure. 19 S 31.

    Plan de situation du moulin à blé Gest (exploitant) et de la filature Brasil (ex Pottier) 1862.

    AD Eure. 19 S 41.

    AD Eure. 18 S 507.

    Rapport de l’Ingénieur ordinaire, 13 novembre 1895.

    Le moulin à blé de l’église qui appartenant à la famille Gest est amodié à M. Crespin depuis 1895. Il a été réglé par arrêté présidentiel du 28 janvier 1849.

    AD Eure. 18 S 508.

    Lettre au préfet, 6 décembre 1896.

    Des riverains de l’usine Gest exploitée par M. Crespin, suite à la mise en place d’une turbine qui empêche l’eau de la rivière de rester à niveau constant. Pour régler le problème, il est demandé à Crespin d’établir un flotteur régulateur pour faire cesser ces variations.

    AD Eure. 19 S 41.

    Plan de situation des moulins de l’Église et de la Halle, 10 février 1896.

    Les deux moulins sont exploités par M. Crespin, le moulin de la Halle lui appartient, le moulin de l’Église appartient à Mme Vve Gest.

    AD Eure. 19 S 41.

    AD Eure. 18 S 508.

    Plan de situation des moulins de l’Église et de la Halle appartenant à M. Crespin, 1/2500 par Maurice ingénieur des Ponts et Chaussées, 10 février 1896.

    AD Eure. 18 S 82.

    Rapport ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées, 10 février 1896.

    Suite à la plainte de 28 usagers des eaux du bief de l’usine dite moulin de l’Église, sur les variations d’eau de la rivière. Description des lieux : La Lieure met en jeu plusieurs usines dont deux exploitées par M. Crespin. La première dite moulin de la Halle appartient en propre à cet usinier. Elle a été réglementée par OR des 31 mars 1824 et 29 juin 1838. Ses ouvrages hydrauliques et de décharge sont en état et un repère de police est convenablement établi. La chute est de 2,45m. L’usine d’aval dite moulin de l’Église appartient à Mme Vve Gest et est louée à M. Crespin. Elle a été réglementée par Décret présidentiel du 28 janv 1849. Ses ouvrages hydrauliques et de décharge sont en état et son repère de police est en règle, le zéro indiquant le niveau légal de la retenue. La chute est de 1,90 m. Le bief de cette usine est bordé de constructions, de cours, jardins, de dalles à laver… les eaux étant utilisées par les riverains…Le débit de la Lieure n’est pas uniforme, son débit ordinaire est de 800 à 900 l/sc il augmente en temps de crue et baisse en temps de basses eaux. Les riverains se plaignent que depuis 4-5 mois c'est à dire depuis que M. Crespin est locataire du moulin de l’Église le niveau du bief de cette usine subit des variations excessives. M. Crespin a fait réponse qu’il usait des eaux selon son bon droit…les deux moulins qu’ils exploitent marchant par éclusées ce qui constitue un abus. Est donc proposé, la révision du décret portant règlement de l’usine dite moulin de l’Église.

    AD Eure. 19 S 41.

    Plan de situation des moulins de l’Église et de la Halle, 1/2500e, 4 juin 1897.

    AD Eure. 18 S 508.

    AD Eure. 19 S 41.

    Plan de détails des moulins de la Halle et de l’Église, 1/200e, 1897.

    AD Eure. 19 S 41.

    Plan de détail du moulin de la Halle, 4 juin 1897.

    AD Eure. 18 S 508.

    Arrêté préfectoral, 22 janvier 1898.

    Modifiant l’arrêté présidentiel de 1849 et réglant l’usage de la force motrice que la Vve Gest emprunte à la rivière Lieure pour la mise en jeu de son usine amodiée à M. Roger Crespin. Révision du niveau de la retenue du moulin de l’Eglise et modification du vannage de décharge…pour ne pas nuire aux riverains utilisateurs de la rivière.

    AD Eure. 19 S 41.

    AD Eure. 18 S 508.

    1907 : Le moulin est racheté par Marcel Douville à Mme Vve Gest.

    AD Eure. 18 S 508.

    Pétition de M. Douville exploitant du moulin de l’Église, 28 avril 1907.

    Par laquelle il demande la pose d’un nouveau repère plus à proximité des ouvrages régulateurs. L’usine de M. Douville est à usage de scierie.

    AD Eure. 19 S 41.

    État récapitulatif des usines hydrauliques existantes au 31-12-1926

    Titre en vertu duquel l’usine est autorisée : arrêté du 19 mai 1862

    Concessionnaire : Douville

    Hauteur de chute : 2,35m

    Puissance brute : 6 kw

    AD Eure. 1 J 465.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 82. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle. Charleval.

    Rappel historique
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 82. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle. Charleval.

    Plan de situation et élévation des moulins Levavasseur et Le Roux 18 Mars 1813.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    1846
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Plan masse du moulin de l’Eglise avant et après modification de sa roue, 20 mai 1846.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Plan masse du moulin de l’Eglise avant et après modification de sa roue, 20 mai 1846.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Arrêté Présidentiel, 28 janvier 1849.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Arrêté Présidentiel, 28 janvier 1849.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 19 S : 19 S 31. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière du Fouillebroc.

    Lettre au préfet de l’Eure, 20 juillet 1849.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Plan de situation du moulin à blé Gest (exploitant) et de la filature Brasil (ex Pottier) 1862.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 507. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Plan de situation du moulin à blé Gest (exploitant) et de la filature Brasil (ex Pottier) 1862.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Rapport de l’Ingénieur ordinaire, 13 novembre 1895.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Lettre au préfet, 6 décembre 1896.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Plan de situation des moulins de l’Eglise et de la Halle, 10 février 1896.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Plan de situation des moulins de l’Eglise et de la Halle, 10 février 1896.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 82. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle. Charleval.

    Plan de situation des moulins de l’Eglise et de la Halle, 1/2500 par Maurice ingénieur des Ponts et Chaussées, 10 février 1896.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Rapport ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées, 10 février 1896.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Plan de situation des moulins de l’Eglise et de la Halle, 1/2500e, 4 juin 1897.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Plan de situation des moulins de l’Eglise et de la Halle, 1/2500e, 4 juin 1897.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Plan de détails des moulins de la Halle et de l’Eglise, 1/200e, 1897.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Plan de détail du moulin de la Halle, 4 juin 1897.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Arrêté préfectoral, 22 janvier 1898.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    Arrêté préfectoral, 22 janvier 1898.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 508. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure. Charleval.

    1907
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 19 S : 19 S 41. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de la Lieure.

    Pétition de M. Douville exploitant du moulin de l’Eglise, 28 avril 1907.
  • AD Eure. Série J ; Sous-série 1 J : 1 J 465. État récapitulatif des usines hydrauliques existantes au 31/12/1926 dans l’Eure.

    Informations sur le système hydraulique.
Bibliographie
  • TAUPIN, Robert. Moulins et usines à Charleval. 1997.

    p. 24-26
  • SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU BASSIN DE L'ANDELLE. Plan Pluriannuel de Restauration et d'Entretien de l'Andelle et de ses affluents 2015-2019. 369 p.

    p. 222-225 (ROE 50243)

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Real Emmanuelle
Real Emmanuelle

Chargée de recherches à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Haute-Normandie, puis de Normandie, depuis 1992. Spécialité : patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.