Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison puis établissement médical dit clinique Saint-Yves

Dossier IA50001489 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsclinique Saint-Yves
Dénominationsmaison, établissement médical
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 19 rue
Henri Bondor
Cadastre : 2008 AX 64

Cette maison a été construite par Auguste-Gustave Leblanc, négociant au 23, rue Henri Bondor en 1894. Dotée dès sa création d'une écurie et d'une remise ainsi que de 26 ouvertures imposables, elle appartient ensuite, entre 1913 et 1929, à Albert Leconte, à Louis Meunier, entre 1929 et 1939, domicilié au 34 quai de Caligny, puis, entre 1955 et 1967, au docteur Robert Guillout, qui transforme alors ses locaux en clinique. Lors de cette conversion, une aile est construite en retour d'équerre de la façade antérieure de la maison.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1894, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Leblanc Auguste-Gustave
Leblanc Auguste-Gustave

Négociant de profession.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Guillout Robert
Guillout Robert

Docteur de profession.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source

Bâtie sur un plan en L, la maison est précédée par un jardin, délimité du côté de la rue Henri Bondor, par un portail en demi-lune (détruit), privé de sa grille d'entrée. La façade comprend un rez-de-chaussée, un premier étage, séparé du niveau précédent par un bandeau mouluré, et un étage de comble. Le rez-de-chaussée et le premier étage sont éclairés par de grandes baies rectangulaires dont l'encadrement est souligné par des chaînes de pierre et le linteau couronné par un fronton cintré au premier étage uniquement ; des tables rentrantes ornent les allèges des baies du premier étage. A l'étage de comble, les lucarnes sont surmontées par des frontons brisés. L'ensemble est couvert par un toit brisé en pavillon à terrasse faîtière.

Murscalcaire pierre de taille
brique revêtement
schiste moellon
Toitardoise
Étagesétage de comble, 1 étage carré
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit brisé en pavillon
Escaliersescalier intérieur
État de conservationrestauré
Techniquessculpture
Représentationsvolute

Cette demeure de style éclectique s'inspire de l'époque Louis XIII, comme en témoignent l'usage de la brique et de la pierre pour le gros-oeuvre ainsi que la forme complexe des toits. Les grandes baies rectangulaires, qui procurent aux pièces un éclairage abondant, rappellent l'architecture anglaise du XVIe siècle. Les maisons de style brique et pierre se multiplient à Cherbourg dans le dernier quart du XIXe siècle. On en compte encore de nombreux exemples dans les quartiers du faubourg et de la Bucaille au 57, rue Montebello (IA50001408) rue 2, rue Magenta (IA50001542) ou encore au 41, rue de l'Alma (IA50001412).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.