Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison dite Beau Rivage, dite la Sarabande

Dossier IA00121302 réalisé en 1993

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsMaison dite Beau Rivage, la Sarabande
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonLion-sur-Mer - Douvres-la-Délivrande
AdresseCommune : Lion-sur-Mer
Adresse : 46 boulevard du
Calvados
Cadastre : 1990 AC 44 A 46

Les maisons Beau Rivage et Sarabande ont été construites pour deux soeurs (traditon orale). Elles sont à l'origine de plan carré. La maison Beau Rivage, à l'ouest, date de 1866 et a été édifiée pour la veuve Jamard, née Capelle, originaire de Passy. La Sarabande, à l'est, a été bâtie en 1870 pour la veuve de Pierre Désirée Isaac Isabelle. Les deux maisons ont été reliées par deux pavillons réalisés, plus tard, par chacun des propriétaires. L'extension de la première, Beau Rivage, avec sa travée de fenêtres à meneaux, a été réalisée en 1882 par Auguste Nicolas, architecte départemental du Calvados. Ce dernier avait projeté de construire deux pavillons symétriques à un étage carré, mais par économie, il s'est restreint à un unique pavillon à deux étages carrés.

Une troisième maison, très semblable, existe au 28 boulevard du Calvados.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1866, daté par source
1870, daté par source
1882, daté par source
Auteur(s)Auteur : Nicolas Auguste
Nicolas Auguste (1857 - 1946)

Auguste Paul Célestin Nicolas, né à Lisieux (Calvados) le 19 mai 1857 et décédé en 1946, est élève de Louis Jules André. Il est admis en 2e classe le 16 août 1878, obtient le Prix Müller-Soehnée de l'École des Beaux-arts le 31 décembre 1879 et en sort diplômé le 5 janvier 1885. Architecte à Caen dès 1884, établi 33 rue de Geôle, il est nommé la même année architecte du département du Calvados puis architecte ordinaire des Monuments historiques. Associé à René Jacques Baumier (1864-1905), il réalise la villa Menier à Houlgate en 1889. Avec Léon Marcotte, il construit l'école normale de Caen. Il est l'auteur du monument commémoratif 1870-71, de l'orphelinat agricole d'Anctoville, de la mairie de Villers-sur-Mer, de l'église de Truttemer-le-Grand, de villas à Trouville, des châteaux de Cahan et Beaufossé, de la restauration des châteaux de Biéville et de Contrai, des villas, hôtels et église d'Aunay-sur-Odon, de l'église d'Équemauville, en collaboration avec Baumier de la prison cellulaire à Caen, de la succursale du Crédit Lyonnais à Caen. Il publie divers ouvrages sur Le Calvados agricole et industriel (1918) et L'Hôtel d'Escoville à Caen (1924). il est membre de la Société des anciens élèves de l'École des arts et métiers, de la S.A.D.G. en 1885, du conseil, démissionnaire et membre honoraire en 1936, de la Société centrale des architectes de 1900 à 1931, de la Société de défense mutuelle des architectes français et de l'Association provinciale des architectes.

Sources consultées le 24 septembre 2020 :

-site internet AGORGHA, https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00280867


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Personnalité : Jamard Veuve commanditaire attribution par travaux historiques
Personnalité : Isabelle Veuve commanditaire attribution par travaux historiques
Mursbrique et pierre
Typologiesstyle Louis XII
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Plum Gilles
Plum Gilles

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie entre 1992 et 1994, en charge de l'étude sur les stations balnéaires de Lion-sur-Mer et Hermanville-sur-Mer (Calvados).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.