Logo ={0} - Retour à l'accueil

jardin public

Dossier IA50001343 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

  • monument à Jean-François Millet
Parties constituantes non étudiéesbassin, grotte artificielle, kiosque, monument, monument aux morts, rocher artificiel, volière
Dénominationsjardin public
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 109 avenue de
Paris
Cadastre : 2008 AR 199

Le premier projet de création d'un jardin public à Cherbourg remonte à 1846, année au cours de laquelle la Société d'Horticulture, fondée en 1844, suggère à la Ville l'établissement d'un espace planté dévolu à la promenade et à la botanique, en un lieu qui reste néanmoins à déterminer. Quelques années plus tard, en 1859, la Société propose d'implanter le jardin à proximité de la colline du Roule, sur les terrains de l'ancien ermitage du bas, acquis en partie, depuis 1849, par la municipalité. En 1869, un plan signé de l'architecte de la ville François Dominique Geufroy, fortement influencé par la mode du jardin à l'anglaise, est proposé à l'examen du Conseil municipal. Celui-ci est repoussé pour des raisons financières et ce n'est finalement qu'en 1882, lors de l'acquisition de nouveaux terrains voisins de l'ancien ermitage, que le principe d'aménagement d'un square à cet endroit est adopté. Sa réalisation est confiée en 1883 à l'architecte municipal Gaston Drancey puis, à partir de 1884, à son successeur Gaston-Louis Gutelle associé à l'horticulteur Edmond Cavron. Inspiré par les dispositions envisagées en 1869 par François-Dominique Geufroy, le projet prévoit la création d'un jardin de forme quadrangulaire comprenant, depuis l'entrée principale située à l'ouest, une grande pièce d'eau entourée par deux vastes allées, un espace pour la musique militaire bordé par des massifs de plantation et de la pelouse, et un bosquet d'arbres agrémenté d'un petit cours d'eau. Initiés en 1884, les principaux travaux sont terminés en 1887, à l'exception des pavillons d'entrée, pavillon du concierge au nord et pavillon de police au sud, achevés entre 1888 et 1889. Ouvert au public après son inauguration officielle le 5 juin 1887, le « square du Roule », devient rapidement l'un des principaux lieux de promenade et de rencontre de la population cherbourgeoise. Il accueille peu après sa création des animaux (canards et cygnes auxquels s'ajoutent un couple de daims noirs mis en dépôt par le Muséum national d'histoire naturelle), une statue érigée à la mémoire de Jean-François Millet conçue par Henri Chapu et Jean-Ernest Bouteiller, des serres édifiées en 1893 et disparues depuis, ainsi que le fameux portail de l'église abbatiale Notre-Dame du Voeu, redécouvert en 1892 lors du percement dans le mur d'une porte cochère. D'autres aménagements se succèdent par la suite : en 1914 le kiosque à musique au toit de chaume, installé en 1889, est remplacé par un ouvrage en métal réalisé par l'architecte Maurice Métivier. Le 20 décembre 1924 un monument aux morts, oeuvre du sculpteur Alexandre Descatoire, est inauguré en face du bassin.

RemploiCommune : 50, Cherbourg, Abbaye du Voeu
Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1887, daté par source
1888, daté par source
1889, daté par source
1914, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bouteiller Jean-Ernest sculpteur attribution par source
Auteur : Cavron Edmond horticulteur attribution par source
Auteur : Chapu Henri sculpteur attribution par source
Auteur : Drancey Gaston
Drancey Gaston (1823 - 1910)

Gaston Drancey débute sa carrière en 1875. Architecte de la ville de Cherbourg de 1879 à 1883, il la clôture en 1907. Il est l'auteur de plusieurs maisons à Cherbourg, à la Butte-Fauconnière (6 et 8 rue du Roule et 4bis allée Marguerite), 2 de la rue Sébastopol, 41 rue de l'Alma, 3 quai Lawton Collins et 40 rue Aristide-Briand. Il est le père de René Drancey, également architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source
Auteur : Gutelle Gaston-Louis-Eugène
Gutelle Gaston-Louis-Eugène (1853 - 1900)

Architecte municipal de Cherbourg de 1883 à 1900. Officier d'académie (12 janvier 1892), vice-président de la société artistique et industrielle de Cherbourg, membre de la société d'horticulture de Cherbourg Le piédestal de la statue de Millet, la fontaine Mouchel, le monument à la mémoire des soldats et marins morts aux colonies, l'hôtel des postes, l'agrandissement de l'hôpital et l'aménagement du jardin public comptent parmi ses réalisations.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source
Auteur : Métivier Maurice
Métivier Maurice

Actif début 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source

Le jardin public occupe une parcelle de forme rectangulaire, bordée au sud par l'avenue Etienne Lecarpentier, à l'ouest par l'avenue de Paris, au nord par la place Jacques Demy, à l'est par la rue du Maupas. Du côté de l'avenue de Paris où se situe l'entrée principale, les deux pavillons d'angle sont en brique polychrome, formant différents motifs géométriques. La pierre de taille soulignent les chaînes d'angle harpées et l'encadrement des baies. Le jardin s'organise autour d'un espace découvert central où prend place un kiosque à musique à l'est duquel se trouve un bassin. L'ensemble est parcouru par des allées sinueuses entourant des pelouses agrémentées de massifs de fleurs et d'arbres d'essences locales ou exotiques, parmi lesquels un if commun (Taxus Baccata), un cyprès de Monterey (Cupressus Macrocarpa), un peuplier d'Italie (Populus Nigra), un févier d'Amérique (Gleditschia Triacanthos) et un cèdre de l'Atlas (Cedrus Atlantica Glauca).

Mursbrique
calcaire pierre de taille
Plansjardin irrégulier
Élévations extérieuresjardin de niveau

Le Jardin public est une des grandes réalisations municipales des débuts de la Troisième République. Sa création, qui s’'insère dans un contexte de forte croissance démographique, est contemporaine de la construction du théâtre à l'’italienne inauguré en 1882 (IA50001617), ainsi que de l'’hôtel des Postes et des Télégraphes achevé en 1885 (IA50001478).

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreintérêt botanique
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Faisant Etienne - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.