Logo ={0} - Retour à l'accueil

hôtel des Postes et Télégraphes, puis perception, actuellement foyer

Dossier IA50001478 réalisé en 2006

Fiche

AppellationsHôtel des Postes et Télégraphes
Dénominationsposte, perception, foyer
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 28 rue
Gambetta
Cadastre : 2008 AX 430

La décision d'établir un hôtel des Postes et Télégraphes dans le centre de Cherbourg est entérinée le 16 septembre 1881 par le conseil municipal. Suite à la nomination d'une commission de cinq membres chargée de déterminer un emplacement propice à la construction des nouveaux locaux, le conseil décide le 17 août 1882, en accord avec le directeur des Postes, d'implanter la nouvelle administration dans l'ancien hôtel de l'Univers, propriété d'Alfred Liais, sis entre la rue de la Fontaine (actuelle rue Albert Mahieu) et la rue Corne-de-Cerf (qui prendra le nom de rue Gambetta en 1883). Adopté le 21 janvier 1883, le projet final prévoit de confier l'acquisition du terrain et la construction du nouvel hôtel des Postes à la Ville de Cherbourg au moyen d'un emprunt contracté par elle-même auprès de la Caisse des Dépôts, à charge pour L’État, locataire des lieux, d'en rembourser le montant sous forme d'annuités versées à la commune pendant quarante ans. La direction des travaux est confiée, par délibération du 15 septembre 1883, à l'architecte municipal Gaston Drancey. Inauguré le 16 avril 1885, sous le mandat du maire Emmanuel Liais, l'édifice comprend alors un service de départ, établi à l'entrée principale rue de la Fontaine, et un service d'arrivée, rue Gambetta. Le service de départ regroupe au rez-de-chaussée une grande salle réservée au public, dotée de boîtes aux lettres et de huit guichets, ainsi qu'une salle des vaguemestres et facteurs, située à l'étage ; le service d'arrivée abrite l'entrée du personnel et des voitures, le passage de porte cochère, la grande salle de la poste d'arrivée, le bureau du commis principal, ayant vue sur tous les services du rez-de-chaussée, le vestiaire du personnel, la cour des services, les magasins du télégraphe et le bureau du contrôleur. Un grand escalier communique avec les appartements du receveur, aménagés au premier étage.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1885, daté par source
Auteur(s)Auteur : Drancey Gaston
Drancey Gaston (1823 - 1910)

Gaston Drancey débute sa carrière en 1875. Architecte de la ville de Cherbourg de 1879 à 1883, il la clôture en 1907. Il est l'auteur de plusieurs maisons à Cherbourg, à la Butte-Fauconnière (6 et 8 rue du Roule et 4bis allée Marguerite), 2 de la rue Sébastopol, 41 rue de l'Alma, 3 quai Lawton Collins et 40 rue Aristide-Briand. Il est le père de René Drancey, également architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source

L'édifice est implanté sur une parcelle en forme d'équerre, située entre la rue Albert-Mahieu et la rue Gambetta. Les deux façades sur rue comprennent un rez-de-chaussée surmonté d'un étage carré couronné par une corniche à modillons et un petit étage-attique orné de motifs floraux sculptés en bas-relief. Le rez-de-chaussée est éclairé par trois grandes baies de forme rectangulaire, l'étage par des ouvertures de forme cintrée. Les trumeaux de chaque niveau sont occupés par des pilastres superposés qui apportent à la façade un élan vertical.

Mursschiste
calcaire
maçonnerie
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
Techniquessculpture
Représentationsornement végétal fleur

Cet édifice, de style fonctionnel, est contemporain de plusieurs grands chantiers publics comme celui du théâtre municipal ( IA50001617) ou encore du Jardin public (IA50001343) commencé par Gaston Drancey et achevé par son successeur Gaston-Louis Gutelle.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.