Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, puis hôtel de voyageurs et casino dits Le Grand Hôtel Casino, puis colonie de vacances, actuellement immeuble dit Résidence du Sextant

Dossier IA50002818 réalisé en 2008
AppellationsLe Grand Hôtel, Le Grand Hôtel Casino, Résidence du Sextant
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéescour, enclos, tennis
Dénominationshôtel de voyageurs, casino, colonie de vacances
Aire d'étude et cantonCarolles - Granville
AdresseCommune : Carolles
Lieu-dit : Carolles-Plage
Adresse : 7 chemin des
Pêcheurs
Cadastre : 2005 AC 292

Le Grand Hôtel, bâti en 1901, n'a jamais été achevé, comme le montre le projet définitif représenté sur une carte de visite de l'établissement : la construction de l'aile sud a en effet été abandonnée. Au début des années 1910, un casino y est intégré. Des courts de tennis, aménagés au sud de l'établissement au cours de la décennie suivante, sont supprimés dans les années 1940 pour laisser place à un parking. C'est également durant l'entre-deux guerre qu'une verrière est aménagée sous la grande terrasse adossée à la façade maritime. L'édifice est converti en colonie de vacances après la Seconde Guerre mondiale, puis divisé en appartement dans les années 1970.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates1901, daté par travaux historiques

Implanté en retrait du rivage, cet édifice, organisé selon un plan irrégulier à pans coupés, comprend un rez-de-chaussée, deux étages carrés et deux étages de comble éclairés par de grandes lucarnes-pignon. Construit en moellons de granite, il est coiffé par de hautes toitures en ardoise. La façade maritime, à deux pans, est précédée d'une terrasse prolongeant le premier étage, sous laquelle fut aménagée une verrière en bois. Les élévations sont rythmées par l'alternance des baies et des pilastres. Cet édifice présente des références architecturales assez éloignées de celles qui composent traditionnellement le programme du casino. Ce dernier s'inscrit dans une démarche régionaliste, qui s'affiche notamment dans le matériau de construction.

Murspierre
granite
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, 2 étages de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
Typologiesfonctions associées : logement et distraction ; style régionaliste
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Hébert Didier
Hébert Didier

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 1993 à 2012, associé à l'étude sur le canton de Cambremer (Calvados), puis en charge des études sur les stations balnéaires de Deauville et Trouville (Calvados).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.