Logo ={0} - Retour à l'accueil

hospice Napoléon III, puis hôpital Pasteur, actuellement Centre Hospitalier Public du Cotentin

Dossier IA50001619 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsNapoléon III, Louis Pasteur, Centre hospitalier public du Cotentin
Dénominationshospice, hôpital
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 46 rue du
Val de Saire
Cadastre : 2008 AD1

La décision de faire construire à Cherbourg un nouvel hospice, destiné à remplacer l'ancien hôtel-Dieu situé dans le quartier intramuros, est entérinée par Napoléon 1er le 9 juin 1811. Adopté une dizaine de jours après la visite officielle de l'Empereur à Cherbourg, le décret prévoit que le financement du nouvel édifice doit être assuré par la vente d'une partie des terrains dits des Mielles, concédés à la Ville le 6 juin 1811. Suite aux troubles politiques et aux problèmes financiers que connaît la cité dans la première moitié du XIXe siècle, les projets définitifs pour la construction du futur établissement ne sont adoptés que le 10 mai 1858. Les plans dressés par l'architecte de la ville François-Dominique Geufroy le 4 août 1857 et le 3 juin 1861 (péristyle d'entrée) prévoient l'installation sur l'ancien champ de Mars d'un vaste complexe de plan en H, conçu pour 300 malades, composé de huit corps de bâtiments et d'une chapelle répartis autour d'une double cour, ainsi que de plusieurs dépendances destinées à accueillir à l'est les filles publiques, à l'ouest les aliénés et les épileptiques (plan du 28 août 1869). Autour de la cour d'honneur (plan du 26 septembre 1862), l'aile orientale est alors réservée aux femmes, l'aile occidentale aux hommes. L'administration et la communauté des sœurs sont installées dans le bâtiment qui borde la rue du Val de Saire. Commencé le 20 novembre 1859, l'édifice est inauguré le 15 novembre 1862 et baptisé aussitôt hospice Napoléon III par le conseil municipal. Nommé hôtel-Dieu le 16 septembre 1870 après la chute du second Empire, hospice civil en 1904 puis hôpital Pasteur le 22 décembre 1923, il fait l'objet de deux campagnes d'extension sous la Troisième République. La première aboutit en 1886 à la construction au sud, par l'architecte Gaston-Louis Gutelle, des deux ailes destinées à servir d'orphelinat et de services des vieillards, initialement prévues par Geufroy, puis en 1907 à l'érection à l'est, sous la direction de Maurice Métivier, d'une salle d'opérations (plans du 6 octobre 1906 et du 24 août 1907) et d'une crèche (plans du 24 mai et 24 août 1907). Entre 1985 et 1991, le Centre Hospitalier Louis Pasteur est restructuré et agrandi par l'architecte Eugène Leseney. La partie sud et ses abords qui accueillaient la chapelle, les magasins généraux, les deux ailes réservées aux vieillards ainsi que plusieurs dépendances (crèche, salle d'opérations, pavillons des aliénés) sont entièrement rasés pour laisser place à un grand hémicycle, construit et mis en service en 1989, puis à un nouveau bloc médico-technique inauguré en 1991.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle, 4e quart 20e siècle
Dates1862, daté par source
1886, daté par source
1907, daté par source
Auteur(s)Auteur : Geufroy François-Dominique
Geufroy François-Dominique (1823 - 1874)

Né à Elbeuf-sur-Andelle (Seine-Maritime) le 3 octobre 1823, mort à Cherbourg (Manche) le 23 juillet 1874. Geufroy étudie l'architecture à l’École des beaux-arts de Paris. Nommé architecte municipal de Cherbourg en 1851, il est notamment l’auteur de l’hôpital Louis Pasteur, de l’église Saint-Clément, des flèches de l’église Notre-Dame du Vœu, du piédestal de la statue équestre de Napoléon et intervient sur la restauration de l’église de la Trinité. Chevalier de la Légion d’honneur en 1867, il réalise l’année suivante l’hôpital Saint-Léon de Bayonne (1864-1867).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source
Auteur : Gutelle Gaston-Louis-Eugène
Gutelle Gaston-Louis-Eugène (1853 - 1900)

Architecte municipal de Cherbourg de 1883 à 1900. Officier d'académie (12 janvier 1892), vice-président de la société artistique et industrielle de Cherbourg, membre de la société d'horticulture de Cherbourg Le piédestal de la statue de Millet, la fontaine Mouchel, le monument à la mémoire des soldats et marins morts aux colonies, l'hôtel des postes, l'agrandissement de l'hôpital et l'aménagement du jardin public comptent parmi ses réalisations.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source
Auteur : Métivier Maurice
Métivier Maurice

Actif début 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source
Auteur : Leseney Eugène
Leseney Eugène (1931 - 2014)

Médaille d'argent de l’Académie d’architecture en 1978.

S'installe à Saint-Lô en 1964. Réalise l'école Calmette et Guérin (Saint-Lô, 1972), des maisons individuelles et, des logements collectifs (boulevard de la Dollée, Saint-Lô), le CROSS de Cherbourg, l'école Jacques Prévert de Coutances, la Citadelle douce à Hérouville-Saint-Clair. Intervient à l'hôpital Pasteur à Cherbourg.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Les trois ailes qui bordent de manière symétrique au nord, à l'est et à l'ouest l'ancienne cour d'honneur, ainsi que les bâtiments en retour d'équerre donnant sur la rue du Val de Saire, sont les seuls témoins architecturaux de l'ancien hôpital. L'aile nord compte, rue du Val de Saire, deux niveaux d'élévation en brique reposant sur une assise en granite, éclairés par une suite de baies cintrées, ainsi qu'un porche en pierre de taille. Coiffé d'un fronton brisé, ce dernier présente au rez-de-chaussée une arcade encadrée par deux portes dont la silhouette évoque celle d'un petit temple égyptien. Les deux ailes est et ouest, perpendiculaires à la première, également en brique, sont pourvues d'un étage supplémentaire. Leurs façades sur la rue principale sont articulées par une grande travée centrale, éclairée par deux baies monumentales, ainsi que par deux autres travées, rythmées par des ouvertures plus petites. Côté cour, les trois ailes présentent des élévations uniformes. Le rez-de-chaussée est occupé par un promenoir et la partie centrale par un avant-corps en pierre de taille qui vient souligner la symétrie de la composition. Au sud, la galerie du rez-de-chaussée est la seule partie qui subsiste de l'aile méridionale. Sur l'ensemble des élévation des pierres de taille de calcaire dessinent des bandeaux horizontaux et soulignent les chaînes d'angle et l'encadrement des ouvertures.

Mursgranite grand appareil
calcaire grand appareil
brique

Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à deux pans croupe

Escaliersescalier intérieur : escalier en équerre en maçonnerie
Techniquessculpture
Représentationsarmoiries ornement végétal symbole religieux
Précision représentations

L'entrée de l'ancien hôpital est ornée de deux statues et d'un groupe sculpté représentant les vertus théologales. La Foi et l'Espérance figurent de chaque côté de la porte cochère, la Charité dans le tympan du fronton, au-dessus des armoiries de la ville de Cherbourg. Deux autres statues, représentant également la Foi et l'Espérance, décorent le vestibule.

L'ancien hospice Napoléon III est une des plus importantes constructions édilitaires réalisée à Cherbourg au XIXe siècle, aux côtés des églises paroissiales Saint-Clément (IA50001321) et Notre-Dame du Vœu (IA50001307), bâties par François-Dominique Geufroy en 1856 et 1859, ainsi que du théâtre à l'italienne, inauguré en 1882 (IA50001617). Il s'agit d'un monument de style éclectique influencé dans sa conception générale par l'architecture de la Renaissance italienne ainsi que par le style Louis XIII comme en témoigne l'appareillage en brique et pierre.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • MESNAGE, Victor. Notice sur l'’hôpital Pasteur, hospice de Cherbourg. Cherbourg : Impr A. Périgault, 1925.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Hirard Barbara - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.