Logo ={0} - Retour à l'accueil

halle aux poissons dite halle des pêcheurs chalutiers

Dossier IA50001362 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationhalle aux poissons
Appellationshalle des pêcheurs chalutiers
Dénominationshalle
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : bassin de commerce
Cadastre : 2008 AW 326

Le débarquement, le tri et la vente du poisson, se pratiquent traditionnellement à Cherbourg en deux endroits : le quai ouest de l'avant-port, où dès 1832 l'architecte municipal Louis-Pierre Le Sauvage édifie une petite poissonnerie, et l'esplanade sud du bassin de commerce, aménagée pour la circonstance au début du siècle dernier. Jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale, l'ensemble de ces opérations s'effectue à l'air libre, sous des tentes et abris provisoires, qui rendent les conditions d'exercices particulièrement difficiles. Après 1945, la croissance des activités halieutiques, associées aux doléances des pêcheurs qui protestent contre la dureté de leur condition, conduisent les autorités municipales puis la Chambre de Commerce, à entreprendre la construction de deux établissements en dur : un hall de stockage pour les pêcheurs cordiers et une halle aux poissons pour les pêcheurs chalutiers. L'édification d'une halle aux poissons pour la criée en gros des chalutiers est entérinée par le conseil municipal le 28 février 1952. Dès cette année, plusieurs projets sont déposés par les architectes René Levavasseur et Gilles Lebreton qui, faute de moyens suffisants, ne sont pas réalisés. Suite à la convention du 5 février 1958 qui prévoit le transfert de l'exploitation de la criée, autrefois assurée en régie par la municipalité, à la Chambre de Commerce, la construction de l'établissement est finalement assurée par cette dernière et l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Maurice Gallien. Installé comme il était prévu au sud de l'esplanade du bassin de commerce, à proximité des noeuds routiers et ferroviaires, le nouveau bâtiment, influencé dans sa conception générale par la criée de Dieppe inaugurée au début des années 50, est terminé au début des années 60.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1958, daté par source
Auteur(s)Auteur : Gallien Maurice René Jean
Gallien Maurice René Jean (1907 - 1989)

Né le 24 juin 1907 à Cholet (Maine-et-Loire), de Mélaine Gallien gendarme et de Marie-Madeleine Citoleux, et mort le 5 janvier 1989. 1925 : entrée à l’École Polytechnique. Admis en 1927 dans le corps des Ponts et Chaussées. En service détaché au Service du Ministère des Affaites Étrangères (Haut Commissariat de la République française en Sarre). 1er juillet 1950 : réintégré dans le cadre de l'administration des Travaux Publics et chargé des fonctions d'ingénieur en chef adjoint au département de la Manche, en résidence à Coutances. Référencé en 1973 ingénieur en chef des Ponts et Chaussées à l'Inspection générale de l’Équipement, 7e circonscription de Bretagne en tant que chargé de mission. Ingénieur général des Ponts et Chaussées.

Sources consultées le 30 novembre 2017 :

Site internet Bibliothèque Centrale École Polytechnique, base La famille polytechnicienne, URL : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/7JT846IMTE49H6YXYPIDISF9BCABUQDS7H1DHVCEG6YTGCA693-37678?func=find-b&request=Gallien+Maurice&find_code=WPE&adjacent=N&x=0&y=0&local_base=bcxc2.

Ministère de l'Aménagement du Territoire, de l’Équipement, du Logement et du Tourisme, URL : http://www.histoire-dac.developpement-durable.gouv.fr/structure/pdf/1973.pdf.

Bulletin du P.C.M., septembre 1950, n°9, p. 2, URL : http://www.unipef.org/sites/unipef/files/PCM/avant1973/1950_09_Integrale.pdf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source

La halle est un édifice de plan rectangulaire, délimité au nord par le bassin de commerce, au sud l'avenue Jean-François Millet, à l'est le quai de l'Entrepôt réel, à l'ouest le quai Alexandre III. L'ensemble comprend trois parties : au nord une halle pour le tri, la présentation et la vente du poisson, au sud 26 cases de mareyeur et un bâtiment administratif pour la direction et le personnel à l'est. La halle adopte la forme d'un vaisseau de 20 mètres de large sur 110 mètres de long. Elle est précédée par un quai de déchargement. Derrière la halle proprement dite les 26 cases de mareyeurs sont disposées symétriquement le long d'un axe est-ouest et desservies par un couloir de circulation. Elles ont chacune une profondeur uniforme de 14,m 75 et une largeur variant de 6,m 13 à 7,m 70. Chaque case possède un étage partiel pour le stockage des caisses. Ces dernières sont bordées au sud par un quai de chargement. L'ossature générale du bâtiment est constituée par une charpente métallique légère. Le bardage du long pan nord est constitué par des plaques de polyester. Le bâtiment administratif, accolé à la halle aux poissons à l'est est une construction maçonnée en béton armé dont les pannes de la charpente sont métalliques et la couverture en amiante ciment.

Mursmétal
béton béton armé
Toitciment amiante en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à un pan
toit à deux pans
Escaliersescalier intérieur : escalier droit
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Périodiques
  • GALLIEN, Maurice. Le port de Cherbourg. Travaux publics, novembre 1963.

Liens web

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.