Logo ={0} - Retour à l'accueil

filature de coton puis scierie de la Queue de Bois

Dossier IA27003001 réalisé en 2015

Fiche

Précision dénominationfilature de coton
usine de galoches
Parties constituantes non étudiéeslogement patronal, cour
Dénominationsfilature, scierie, brosserie
Aire d'étude et cantonbassin hydrographique de l'Andelle - Romilly-sur-Andelle
Hydrographiesle Héron (affluent de l'Andelle)
AdresseCommune : Vascœuil
Lieu-dit : La Queue de Bois
Adresse : 6 route
de la Queue de Bois
Cadastre : 1848 A 43 à 47 ; 2018 OA 74

Cette filature de coton, dite de la Queue de Bois, est fondée en 1838 par Louis Ernest Quesnel. L'usine est réglementée par l’ordonnance royale du 23 septembre 1838 qui valide son implantation à l'extrémité aval de la rivière du Héron juste avant sa confluence avec l’Andelle. L'industriel confie l’exploitation de sa filature à M. Lebailleur en qualité de locataire. D’après l’enquête industrielle de 1847, la filature de la Queue de Bois a une valeur locative de 10 500 F et est assujettie à une patente de 922 F. La valeur annuelle des matières premières qui y sont utilisées s’élève à 215 000 F et la valeur annuelle des produits finis se monte à 332 800 F. L’usine emploie à cette date 102 personnes dont 24 hommes, 63 femmes et 15 enfants et elle est équipée de 33 métiers et de 39 machines utilisant exclusivement l’énergie hydraulique. L'année 1847 est aussi celle où Louis Ernest Quesnel rachète le moulin à papier amont pour le reconvertir en filature de coton. Pour suppléer aux faiblesses de la rivière du Héron, il est autorisé à dériver les eaux de l’Andelle sur son usine par l'arrêté préfectoral du 23 novembre 1853. La filature de coton de la Queue de Bois est à nouveau réglementée par l’arrêté préfectoral du 3 mai 1858.

L’activité textile est interrompue durant les années 1870, puis définitivement arrêtée à la fin des années 1880. La filature, toujours propriété de la famille Quesnel, est alors reconvertie en scierie mécanique spécialisée dans la fabrication de galoches et exploitée par Georges Leroy en qualité de locataire. En 1894, la scierie est rachetée par Ovide Morel domicilié à Nolléval, puis en 1920 par René Martinot, successeur des établissements E. Drouilly à Charleval. Dès son arrivée, ce dernier équipe le site d’une machine à vapeur provenant de la scierie qu’il exploitait à Thieffrain (Aube). En 1932, Georges Boucaut devient le nouveau propriétaire de l’usine et y installe une chaudière à vapeur provenant des ateliers Labodière et Cie (Paris). La scierie de la Queue de Bois se spécialise alors dans la production de brosses. En 1942, elle appartient à M. Joly et est équipée d’une turbine hydraulique d’une force de 20 CV. On ignore si l’énergie thermique est toujours utilisée à cette époque. L’usine fonctionne encore à la fin des années 1960 et appartient alors à Ernest Perdoux. Elle cesse définitivement son activité au milieu des années 1970 et est entièrement détruite. Ne subsiste aujourd’hui que le logement patronal.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 2e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates1838, daté par travaux historiques
1920, daté par travaux historiques
1942, daté par travaux historiques
Auteur(s)Personnalité : Quesnel Louis Ernest
Quesnel Louis Ernest

Fondateur d'une filature de coton à Vascoeuil (27) en 1838.

Fondateur d'une filature de coton à Ry (76) en 1850.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, commanditaire attribution par source

L'usine, aujourd'hui détruite, consistait en un bâtiment à étages en brique s'élevant sur 3 nivaux, couvert d'une série de 3 toits à longs pans et arborant une façade ordonnancée de 7 travées. Ne subsiste du site que le logement du directeur également construit en brique sur un étage carré et un étage de comble.

Mursbrique
Toitardoise
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
énergie thermique produite sur place
État de conservationdétruit

Annexes

  • Détail des sources.

    Ordonnance royale, 23 septembre 1838.

    Réglant la filature de M. Quesnel dite de la Queue de Bois

    AD Eure. 19 S 2.

    AD Eure. 18 S 91.

    Enquête industrielle 1847

    FILATURE de coton : LEBALLEUR (locataire)

    Valeur locative : 10 500 FF

    Patente : 922 FF

    Valeur annuelle des matières premières : 215 000 FF

    Valeur annuelle des produits finis : 332 800 FF

    Effectif : HOMME: 24, FEMME: 63, ENFANT: 15

    Salaire : HOMME: 3.25 FF, FEMME: 1.30 FF, ENFANT: 0.60 FF

    Moteur : ENERGIE HYDRAULIQUE

    Machines : FORGE: 1, METIER: 33, MACHINE: 39

    BN O 600 (11), p208, n°145 (3° arrondissement des Andelys)

    Plan cadastral, 1848

    Section A, parcelles 47

    AD Eure. 3 PL 726/2

    Pétition, 12 février 1852.

    Par laquelle M. Louis Quesnel demande l’autorisation d’utiliser une pente d’eau de l’Andelle pour faire mouvoir une filature hydraulique.

    AD Eure. 19 S 2.

    Arrêté préfectoral, 23 novembre 1853.

    Autorisant M. Louis Quesnel à utiliser une pente d’eau de l’Andelle pour faire mouvoir une filature hydraulique.

    AD Eure. 19 S 2.

    Pétition Quesnel, propriétaire de la filature, 28 aout 1857.

    AD Eure. 19 S 2.

    Arrêté préfectoral, 3 novembre 1857.

    Portant règlement de l’usine de la Queue de Bois.

    AD Eure. 19 S 2.

    Plan de situation, 1857.

    L’usine appartient à M. Quesnel

    AD Eure. 18 S 91.

    Plan de situation des usines Quesnel et du barrage projeté pour dériver les eaux de l’Andelle sur son usine de la Queue de Bois, 28 aout 1857

    AD Eure. 19 S 2.

    Plan masse de la filature Quesnel dite de la Queue de Bois, sur le Héron (ou petite rivière d’Elbeuf) et les modifications projetées, 27 décembre 1857.

    AD Eure. 19 S 2.

    Arrêté préfectoral, 3 mai 1858.

    Portant règlement de l’usine de la Queue de Bois.

    AD Eure. 19 S 2.

    Louis Quesnel propriétaire, 1868-1871

    1872 : La filature est arrêtée.

    Plan, pétition Quesnel, 9 novembre 1883.

    AD Seine-Maritime. 7 SP 416, rivière Andelle, Vascoeuil

    Lettre de M. Georges Leroy, Les Andelys, 29 aout 1889.

    Manufacture de bois de galoches

    Scierie mécanique

    AD Seine-Maritime. 7 SP 416, rivière Andelle, Vascoeuil

    M. Ovide Morel demeurant à Nolléval « propriétaire d’une usine anciennement à usage de filature et présentement de scierie… » Juil-aout 1894.

    AD Seine-Maritime. 7 SP 395, rivière Andelle, Vascoeuil

    Plan, scierie d’Ovide Morel, 20 septembre 1894.

    AD Eure. 18 S 8.

    Pétition, 7 février 1904.

    Par laquelle M. Morel, propriétaire de l’usine de la Queue de Bois demande l’autorisation d’ouvrir un canal de dérivation afin de lui permettre de restaurer le vannage de décharge de la dite usine.

    AD Eure. 19 S 2.

    Lettre de René Martinot au préfet de l’Eure, 9 novembre 1920.

    L’informant qu’il a installé dans sa scierie mécanique de Vascoeuil une machine à vap demi fixe provenant de son ancien établissement à Thieffrain (Aube).

    M. Martinot est le successeur des établissement E. Drouilly à Charleval.

    AD Eure. 5 M 313.

    Etat récapitulatif des usines hydrauliques existantes au 31-12-1926.

    Titre en vertu duquel l’usine est autorisée : ordonnance royale 23 septembre 1838

    Concessionnaire : Martinot

    Hauteur de chute : 1,80m

    Puissance brute : 7 kw

    Le moulin est à usage de scierie.

    AD Eure. 1 J 465.

    Lettre de Georges Boucaut au préfet de l’Eure, 13 octobre 1932.

    L’informant qu’il met en service dans sa scierie et fabrique de bois de brosses sise à la Queue de Bois une chaudière à vapeur construite par les ateliers Labodière et Cie à Paris

    AD Eure. 5 M 313.

    Lettre de M. Georges Boucaut à M. le conservateur des Eaux et Forêts, 29 septembre 1937.

    M. Boucaut est propriétaire de l’usine établie à Vascoeuil au lieu-dit Moulin de la queue de bois. L’usine est à usage de scierie mécanique, spécialisée dans la fabrication de bois pour la brosserie. L’usine est encore en activité en 1943.

    AD Seine-Maritime. 7 S 1106.

    Rapport sur les chutes d’eau inemployées sur l’Andelle, 1942.

    La scierie appartient à cette date à M. Joly. Elle est équipée d’une turbine d’une force de 20 cv en état de marche. L’usine a été arrêtée en janvier 1941 et reprendrait son activité si le contremaître actuellement prisonnier était libéré.

    AD Eure. 18 S 73.

    Lettre de M. Ernest Perdoux à l’Ingénieur du Génie rural, 2 juin 1966.

    Par laquelle il informe que l’envasement anormal de la rivière Héronchelle entrave le fonctionnement de la turbine servant à entrainer une petite scierie artisanale.

    AD Eure. 19 S 2.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Ordonnance royale, 23 septembre 1838.
  • AD Eure. Série S. Sous-Série 18 S : 18 S 91. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle. Vascoeuil.

    Ordonnance royale, 23 septembre 1838.
  • AD Eure. Série PL 3 PL 726/2. Cadastre Napoléonien, Vascoeuil, 1848.

    Section A, parcelles 47.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Pétition, 12 février 1852.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Arrêté préfectoral, 23 novembre 1853.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Pétition Quesnel, propriétaire de la filature, 28 août 1857.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Arrêté préfectoral, 3 novembre 1857.
  • AD Eure. Série S. Sous-Série 18 S : 18 S 91. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle. Vascoeuil.

    Plan de situation, 1857.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Plan de situation des usines Quesnel et du barrage projeté pour dériver les eaux de l’Andelle sur son usine de la Queue de Bois, 28 août 1857
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Plan masse de la filature Quesnel dite de la Queue de Bois, sur le Héron (ou petite rivière d’Elbeuf) et les modifications projetées, 27 décembre 1857.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Arrêté préfectoral, 3 mai 1858.
  • AD Seine-Maritime. Série S. Sous série 7S. 7 SP 416. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Plan, pétition Quesnel, 9 novembre 1883.
  • AD Seine-Maritime. Série S. Sous série 7S. 7 SP 416. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Lettre de Mr Georges Leroy, Les Andelys, 29 août 1889.
  • AD Seine-Maritime. Série S. Sous-série 7 S : 7 SP 395.

    Mr Ovide Morel demeurant à Nolléval « propriétaire d’une usine anciennement à usage de filature et présentement de scierie… » Juil-août 1894.
  • AD Eure. Série S ; Sous-série 18 S : 18 S 8. Andelle - Police Fluviale 1813-1939, affaires diverses.

    Plan, scierie d’Ovide Morel, 20 septembre 1894.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Pétition, 7 février 1904.
  • AD Eure. Série M. Sous-série 5 M : 5 M 313. Établissements industriels, dangereux et insalubres. Appareils à vapeur.

    Lettre de René Martinot au préfet de l’Eure, 9 novembre 1920.
  • AD Eure. Série J ; Sous-série 1 J : 1 J 465. État récapitulatif des usines hydrauliques existantes au 31/12/1926 dans l’Eure.

    Concessionnaire : Martinot
  • AD Eure. Série M. Sous-série 5 M : 5 M 313. Établissements industriels, dangereux et insalubres. Appareils à vapeur.

    Lettre de Georges Boucaut au préfet de l’Eure, 13 octobre 1932.
  • AD Seine-Maritime. Série S. Sous-série 7 S : 7 S 1106. Cours d'eau et usines hydrauliques. Travaux sur berges. Rivière de l'Andelle.

    Lettre de M. Georges Boucaut à M. le conservateur des Eaux et Forêts, 29 septembre 1937.
  • AD Eure. Série S. Sous-série 18 S : 18 S 73. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle. Fleury-sur-Andelle.

    Rapport sur les chutes d’eau inemployées sur l’Andelle, 1942.
  • AD Eure. Série S ; sous-série 19 S : 19 S 2. Cours d'eau et usines hydrauliques. Rivière de l'Andelle.

    Lettre de M. Ernest Perdoux à l’Ingénieur du Génie rural, 2 juin 1966.
Bibliographie
  • BN Paris-Richelieu-Louvois. O 600. Enquête industrielle, 1847.

    FILATURE de coton : LEBALLEUR (locataire)
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Real Emmanuelle
Real Emmanuelle

Chargée de recherches à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Haute-Normandie, puis de Normandie, depuis 1992. Spécialité : patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.