Logo ={0} - Retour à l'accueil

ferme, actuellement maison

Dossier IA61002784 réalisé en 2019

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesgrange, remise, écurie, étable, toit à porcs, logis
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonParc naturel régional du Perche
AdresseCommune : Feings
Lieu-dit : (les) Moulineaux
Cadastre : 1830 F 123, 137 ; 2019 OF 47

D'après Jean Aubry (1982), des tas de "clines" (laitier et scories de fusions) sont encore visibles aux Moulineaux, attestant une activité métallurgique ancienne. De même, un moulin dont la roue était actionnée par les eaux de la Villette y aurait été construit cependant aucune trace n’a été décelée sur la carte de Cassini, le cadastre de 1830, ou dans la micro-toponymie des états de section du cadastre. Une ferme est citée sur les lieux dès le début du 18e siècle parmi les dépendances de la chartreuse du Val-Dieu.

Les parties les plus anciennes de la ferme correspondant aux bâtiments d'exploitation remontent effectivement au 18e siècle. Le volume général des bâtiments comme les encadrements d'ouvertures sommés de linteaux en arc segmentaire peuvent être rattachés à cette période. Dans la seconde moitié du 19e siècle, Ferdinand Dangereux, membre d'une famille de notables ruraux, en est le propriétaire. Il fait réaménager le bâtiment d'habitation vers 1880 : rehaussement des murs de façade, modification de la charpente, emploi de la brique pour le percement de nouvelles ouvertures et l’agrandissement des ouvertures préexistantes. A cette époque, le logement secondaire, situé à l'étage des étables et des écuries du bâtiment d'exploitation, est convertie en bâtiment agricole. L'activité agricole perdure jusqu'au quatrième quart du 20e siècle, date à laquelle sont construits des hangars et des stabulations à l'est et au nord des bâtiments anciens. Dès lors, la ferme devient une maison et une activité horticole (pépinière) se met en place au début du 21e siècle.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s)Personnalité : Dangereux Ferdinand
Dangereux Ferdinand

Propriétaire et exploitant agricole de la ferme des Moulineaux (Feings, Orne), également commanditaire des travaux de rénovation de la ferme au quatrième quart du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source

La ferme des Moulineaux se situe à environ un kilomètre au sud du bourg, à proximité du fond de la vallée de la Villette. Isolée, elle comprend trois bâtiments répartis en "U" autour d'une cour initialement ouverte à l'est. Au nord se trouve le bâtiment principal. Possédant une façade principale qui s'ouvre au sud, il est en rez-de-chaussée surmonté d'un haut comble. Il abrite le logis - comprenant salle et chambre séparées par un couloir central, laiterie et laverie sous appentis en façade nord dans le prolongement de la descente du toit - ainsi qu'une écurie et une étable. En retour d'équerre, au sud-ouest, se situe un deuxième bâtiment servant de cave, d'étable et d'écurie. Face au bâtiment principal, un troisième bâtiment abrite au rez-de-chaussée une étable, une écurie (peut-être anciennement une grange, dont la porte a été obsturée) et une petite soue à cochon, séparée de l'étable par une simple cloison en bois. Mitoyenne, une remise a été bâtie à l'est dans son prolongement. A l'étage, accessible au sud par un escalier extérieur droit, se situe un petit logement à pièce unique qui conserve, entre la porte et la fenêtre, un évier surmonté d'étagères murales, ainsi qu’une cheminée modernisée postérieurement.

Les murs sont en moellons de grès roussard, de calcaire et de silex couverts d'un enduit. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en pierre de taille de grès roussard, en partie basse, et de calcaire, à l'exception des ouvertures en brique du bâtiment principal. Les toits à longs pans sont couverts en tuile plate.

Mursgrès moellon enduit
silex moellon enduit
calcaire moellon enduit
grès pierre de taille
calcaire pierre de taille
Toittuile plate
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionparc naturel régional
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Orne. H 5510. Censier du Valdieu (1747-1783).

  • AD Orne. 3 P 3-160/1 à 3 P 3-160/7. Matrices cadastrales de la commune de Feings.

Documents figurés
  • AD Orne. 3 P 2-160/1 à 3 P 2-160/12. Plans cadastraux de 1830 de la commune de Feings.

Bibliographie
  • AUBRY, Jean. Feings et le Val-Dieu – Regards sur le passé… monographie communale. (s.l.) : (s.d.), 1982.

  • FISCHER, Roger. Les maisons paysannes du Perche. Paris : Eyrolles, Maisons paysannes de France, 1994.

(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent
Maillard Florent

Chercheur associé au Parc naturel régional du Perche depuis 2011, en charge de l'architecture rurale du PNR.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.