Logo ={0} - Retour à l'accueil

ensemble fortifié dit enceinte de l'arsenal

Dossier IA50001363 réalisé en 2006

Fiche

Appellationsenceinte de l'arsenal
Parties constituantes non étudiéesfossé
Dénominationsensemble fortifié
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : arsenal de Cherbourg-Octeville
Cadastre : 1823 C1, C2 ; 2008 BI non-cadastré ; domaine public

La création d'une enceinte fortifiée, destinée à protéger les établissements maritimes du nouvel arsenal, est décidée le 25 germinal an II (15 avril 1803), lors de la publication du décret ordonnant le creusement d'un nouvel avant-port et d'un bassin à flot dans la fosse du Galet. Composée de huit bastions dessinant une boucle entre le fort du Homet et le fort du Galet, le tracé de cette première enceinte, réalisée par l'officier du Génie Brulley de St Rémy, est modifié dès le 26 août 1826 par une ordonnance de Charles X, qui enjoint aux ingénieurs d'en repousser les limites à l'ouest et au sud, afin de permettre à la Marine d'aménager un troisième bassin à flot. La volonté de cette même institution d'établir dans le périmètre de l'arsenal un nouvel hôpital maritime, destiné à remplacer les locaux de l'abbaye du Voeu aux capacités jugées insuffisantes, provoque, sous la monarchie de Juillet, une ultime modification du tracé de l'enveloppe, dont les limites, selon l'ordonnance du 19 juillet 1837, sont alors portées plus à l'ouest, en direction d'Equeurdreville. Initiés en 1841, suite au vote de la loi du 25 juin qui accorde 8 millions de crédits à l'achèvement de l'enceinte du port militaire, les travaux, effectués sous la direction d'Alexandre-Henri-Adéodate du Moncel, directeur des fortifications, puis de son successeur Simon, ne s'achèvent qu'en 1849. Confiés aux entrepreneurs Lanzeray puis Leconte, ils aboutissent à l'érection d'un mur de fortification étendu sur près de 4 kilomètres, organisé en trois fronts principaux : un front côté mer au nord, pourvu de deux bastions numérotés 1 et 2, un front côté terre au sud et à l'ouest, doté de 7 bastions numérotés de 3 à 8, un front côté rade à l'est avec trois bastions numérotés 9, 10 et 11. L'ensemble est alors pourvu de trois accès : une entrée principale au sud et deux entrées secondaires à l'ouest, baptisées respectivement porte des Trois Hangars et porte de Querqueville. Conformément à une délibération du comité des fortifications en date du 21 août 1848, la protection du front oriental, pourvu d'un parapet et d'un chemin de ronde de 10 mètres de largeur, est renforcée, entre 1849 et 1861, par un cavalier dont le soubassement est exécuté par les ingénieurs des ponts et Chaussées Reibell et Bonnin, la superstructure par l'officier du Génie Bodson de Noirfontaine. L'enceinte, progressivement déclassée au cours du XXe siècle, connaît par la suite de nombreuses modifications. En 1907, le grand cavalier disparaît lors de la construction de la nouvelle forme du Homet et de la digue du même nom ; en 1927, les bastions 9 et 11 sont rasés, suite à l'agrandissement du centre d'hydraviation de Chantereyne, puis les bastions 1 et 2 dans les années 70. Les fossés sont définitivement comblés au début de cette même période.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1803, daté par source
Auteur(s)Auteur : Brosselin Gustave Pierre
Brosselin Gustave Pierre (1832 - )

Date de retraite : 1902.

Source : Archives nationales de France consulté le 5 octobre 2017, Ministère des travaux publics, Ingénieurs des Ponts-et-Chaussées (1748-1932), Inventaire-index (F/14/11466), URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Reibell Félix Jean-Baptiste Joseph
Reibell Félix Jean-Baptiste Joseph (1795 - 1867)

Sources :

Archives nationales de France consulté le 6 octobre 2017, Ministère des travaux publics, Ingénieurs des Ponts-et-Chaussées (1748-1932), Inventaire-index, cote : F/14/2310/2, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/edi/sm/sm_pdf/F14%20Ingenieurs%20Ponts.pdf.

Site internet Wikipedia consulté le 6 octobre 2017, URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lix_Jean-Baptiste_Joseph_Reibell.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Bodson de Noirfontaine Camille Louis Gabriel
Bodson de Noirfontaine Camille Louis Gabriel (1777 - 1817)

Né le 16 octobre 1877 et mort le 26 mars 1817. Élève à l’École du Génie en 1793. Sous-directeur du Génie en 1801 : servit à Utrecht et Paris. Directeur à Maastricht en 1813, puis à Saint-Omer et Valenciennes. Démissionna en 1815. Nommé à Lille en 1816.

Source :

Archives nationales de France, consulté le 6 octobre 2017, Personnel des armées, Consulat, AF/III/196, dossier 902, pièces 107-108, URL : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/series/pdf/AFIII-196-197.pdf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source
Auteur : Moncel Alexandre-Henri-Adéodat du
Moncel Alexandre-Henri-Adéodat du (1784 - 1861)

Source :

Site internet WikiManche consulté le 9 octobre 2017, URL : https://www.wikimanche.fr/Alexandre_du_Moncel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source
Auteur : Simon Auguste-Laurent
Simon Auguste-Laurent

Admis au service du génie. Lieutenant-colonel ingénieur en chef à Cherbourg.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source
Personnalité : Charles X
Charles X (1757 - 1836)

Roi de France (1814-1830).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Louis-Philippe
Louis-Philippe (1773 - 1850)

Roi de France (1830-1848).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Bonaparte Charles-Louis-Napoléon
Bonaparte Charles-Louis-Napoléon (1808 - 1873)

Empereur sous le nom de Napoléon III (1851-1870).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Auteur : Bonnin Joseph ingénieur civil attribution par source
Auteur : Brulley des Hallières de Saint-Remy Henry-Venant
Brulley des Hallières de Saint-Remy Henry-Venant (1771 - 1851)

Baron. Maréchal de camp. Corps royal du Génie, Etat-major, Colonnel directeur des fortifications de Cherbourg.

Sources :

Site internet du Service historique de la Défense consulté le 13 octobre 2017, Répertoire alphabétique des officiers généraux de l'armée de Terre et des services (Ancien Régime-2010), URL : http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/sites/default/files/SHDGR_REP_YD.pdf.

Annuaire de l'état militaire de France pour l'année 1819, Strasbourg, F. G. Levrault, 1819, numérisé par Google, consulté le 13 octobre 2017, p. 494.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire attribution par source
Auteur : Lanzeray
Lanzeray

Avec Lefrançois et Lebuhotel, cet entrepreneur a participé à la construction de l'établissement des bains de mer à Cherbourg (1828-1829).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Auteur : Leconte Victor
Leconte Victor

Entrepreneur de travaux publics à Granville, a notamment travaillé au bassin à flot de la même ville. Source : site internet des Archives de la Manche consulté le 13 octobre 2017, cote 2 J 1590, URL : http://www.archives-manche.fr/search?keywords[0]=THEMA%3Eport&print=pdf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur (?), attribution par source

Les bastions et les courtines côté terre, jadis numérotés de 3 à 8, ainsi qu'une petite portion du bastion numéroté 10 du côté de la rade, sont les seuls ouvrages à avoir subsisté. Les murs, ponctués de canonnières, sont adossés à une importante masse de terre, permettant à l'ouvrage de mieux résister aux tirs de l'artillerie. L'intérieur de l'enceinte, édifiée en schiste et granite de Fermanville, est traversé par une longue galerie voûtée, équipée d'un rail destinée, à l'origine, à l'acheminement des hommes et du matériel.

Mursgranite pierre de taille
schiste moellon
État de conservationvestiges

Réalisées à la même époque que les fortifications de Paris aujourd'hui disparues, l'enceinte de l'arsenal de Cherbourg forme un précieux témoignage pour la connaissance de l'architecture militaire sous la monarchie de Juillet.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.