Logo ={0} - Retour à l'accueil

école professionnelle dite Ecole Pratique d'Industrie de Garçons

Dossier IA50001574 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationécole professionnelle
AppellationsEcole Pratique d'Industrie de Garçons
Dénominationsécole
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 23 quai de l' Entrepôt

Les plans pour la création à Cherbourg d'une école pratique d'industrie pour garçons sont adoptés par la conseil municipal le 23 mars 1907. Dressé par l'architecte de la ville Maurice Métivier, le projet d'ensemble, validé quelques mois plus tard par le ministre du commerce et de l'industrie, envisage d'installer les classes et les ateliers dans les locaux d'une ancienne minoterie, propriété d'un certain Lucas, acquise par la ville de Cherbourg en 1906 en vertu d'un contrat passé devant le notaire Pannier. Financés au trois quarts par la Ville et au quart par l'Etat sous forme d'annuités, les travaux, déclarés d'utilité publique en 1908 s'achèvent en 1910, ce qui permet à l'établissement d'ouvrir en 1911. L'enseignement est alors centré, en relation avec les industries navales de Cherbourg, sur l'apprentissage du travail des métaux (mécanique, serrurerie, chaudronnerie, forge) ainsi que sur le travail du bois (menuiserie, ébénisterie, modélisme). L'école, qui fournira tout au long de son existence de nombreux ouvriers à l'arsenal voisin, a une capacité d'accueil maximale de 240 élèves. Elle disparaît à la fin des années 70 lors de l'aménagement du centre commercial.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1911, daté par source
Auteur(s)Auteur : Métivier Maurice
Métivier Maurice

Actif début 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de la ville attribution par source

L'ancienne Ecole Pratique d'Industrie de Garçons se trouvait au 23 quai de l'Entrepôt. Les ateliers et les classes étaient installés dans l'ancienne minoterie dont le bâtiment rectangulaire, en brique et pierre, avait été complètement transformé pour la circonstance. Le rez-de-chaussée et l'étage carré étaient éclairés par des baies en arc segmentaire, l'étage de surcroît par des lucarnes à deux pans. Ce bâtiment était encadré par deux ailes plus basses dont l'une abritait le logement du directeur. Il était également précédé par une cour bordée au nord, du côté du quai de l'Entrepôt, par un portail pourvu d'une grille finement ouvragée et de deux pavillons carrés réservés au concierge.

Mursbrique
calcaire
maçonnerie
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à deux pans
Escaliersescalier intérieur
État de conservationdétruit
Techniquesferronnerie
sculpture
Représentationsornement végétal pomme de pin
Précision représentations

Le portail d’'entrée était occupé par deux piédroits surmontés par des motifs sculptés en forme de pomme de pin. La grille était traitée dans le style Art nouveau.

Implantée en bordure d'un quartier à vocation ouvrière, cette école témoignait de l'importance pour la ville des activités industrielles et nautiques.

Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.