Logo ={0} - Retour à l'accueil

cité dite ZUP Divette

Dossier IA50001563 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsZUP Divette
Parties constituantes non étudiéescour, jardin
Dénominationscité
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : 3, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 47, 49, 55 boulevard, Maurice Schumann, 1, 3, 5, 7, 9, 11 rue, Paul Doumer, 3, 5, 7 rue, Thomas Henry, 27, 31, 33 avenue, Delaville, 2, 4, 6 rue, Charles Péguy, 8, 10 rue du, Vieux Pont, 1, 3, 5 rue, François 1er, 2, 4 rue, Ernest Psichari, 7, 9, 11 rue, Vastel, 1, 3, 5, 7, 9 square, Saint-Exupéry, 72, 74 quai
Alexandre III
Cadastre : 2008 AS 13, 15, 17, 18, 20, 21, 22, 24 et 28, 29, 39 et 635, 636, 637 ; 2008 AV 26, 28, 38, 63, 64, 101, 102, 113, 284, 285, 306, 309 ; 2008 AW 1, 3, 5, 7, 38, 337

L'aménagement de la ZUP Divette, dont le chantier s'intègre dans un contexte de résorption de l'habitat insalubre défendu par le maire René Schmitt (1954 - 1959), débute en 1961, avec le soutien logistique et financier du ministère de la Reconstruction et du Logement. Confiée à l'architecte Paul Vimond, prix de Rome en 1949 et architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux en 1954, l'opération prévoit la construction, au sud de la vieille ville, de 1350 logements, 83 magasins avec arrière-boutique, 850 garages et un parking pour 160 voitures, établis dans le prolongement de l'ancien centre de Cherbourg. Cette volonté d'intégrer la nouvelle zone de bâtiments au bâti ancien se traduit alors par le percement d'un grand axe nord-sud, dénommé boulevard Schumann, destiné à relier la cité nouvelle à la ville ancienne, ainsi que par une division de l'ensemble en deux secteurs où la hauteur des bâtiments, par souci d'harmonie, est croissante : l'un au nord, proche du centre ancien, où les constructions, associées à des boutiques, ne doivent pas dépasser vingt mètres de hauteur, l'autre au sud, derrière la place Divette, entièrement dévolu à l'habitat et agrémenté d'espaces verts, où les hauteurs maximales peuvent atteindre 37 mètres. Les travaux, réalisés par l'Office Public d'HLM et la Société Anonyme Immobilière d'Economie Mixte, s'achèvent en 1967. La plupart des voies, dont l'emprise subsiste partiellement, sont alors maintenues dans leur appellation antérieure, excepté trois nouvelles rues, le boulevard Robert Schumann, la rue Ernest Psichari et la rue Charles Peguy ainsi que trois nouveaux squares qui assurent la desserte des immeubles situés au sud de la place Divette, entre l'avenue Delaville et la rue du Vieux Pont : le square du 11 novembre 1918 à l'Est, le square Lionel Audigier au Centre, le square du 8 mai 1945 à l'Ouest. Au cœur du dispositif, l'ancienne place Divette, dont la forme carrée demeure préservée, est désormais transformée en parking.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1961, daté par source
Auteur(s)Auteur : Vimond Paul
Vimond Paul (20/06/1922 - 29/01/1998)

Élève à l'École préparatoire des Beaux-arts de Rennes - élève d’Alexandre Courtois, Félix Dumail, Auguste Perret et André Remondet -, puis à l'École des Beaux-Arts de Paris. Premier Grand Prix de Rome le 26 juillet 1949, il est pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome, de janvier 1950 à avril 1953. Architecte et urbaniste à Paris entre 1953 et 1984, et en 1994 ; architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux en 1954, architecte en chef de plusieurs Zup et Zac, dont Cherbourg ; architecte du cadre du ministère des P. et T. ; architecte du Conseil économique et social, de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris. Chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du Mérite, chevalier des Palmes académiques, des Arts et des Lettres et du Mérite pontifical, Meilleur ouvrier de France honoris causa, Médaille d'argent de la Ville de Paris (voir le Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts (1800-1968), notice de Vimond, Paul © INHA__PERSONNES__156529, URL : http://www.purl.org/inha/agorha/002/156529 ; http://agorha.inha.fr).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

La Zone d'Urbanisation Prioritaire baptisée Divette forme un ensemble de 23 barres et tours qui occupent, au sud de la ville, dans le quartier de l'ancien faubourg, un territoire délimité au nord par la rue Gambetta et la rue Vastel, à l'est par la rue Louis XVI et le quai Alexandre III, au sud par 'avenue Pierre Mendés France, à l'ouest les rues de Sébastopol et de l'Alma. La zone d'habitat, qui intègre également d'anciens immeubles rénovés car jugés salubres, se divise en deux secteurs séparés par l'avenue Delaville : un secteur nord où les bâtiments, regroupés le long de l'avenue Maurice Schumann et autour de la place Divette ne dépassent pas sept étages, et un secteur sud où les immeubles, dont la hauteur peut atteindre 37 mètres, se regroupent autour d'une succession de squares bordés de pergolas.

Mursbéton
Toitbéton en couverture
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
Escaliersescalier intérieur
Techniquespeinture

La ZUP Divette est le premier grand ensemble construit à Cherbourg.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.