Logo ={0} - Retour à l'accueil

cité dite résidence Charcot-Spanel

Dossier IA50001668 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsrésidence Charcot-Spanel
Parties constituantes non étudiéesboutique, jardin, garage, remise
Dénominationscité
Aire d'étude et cantonCherbourg-Octeville - Cherbourg
AdresseCommune : Cherbourg-Octeville
Adresse : rue du
docteur Charcot
Cadastre : 2008 BH 158, 159, 396, 398, 399, 400-440, 445

Les premiers projets d’aménagement d’une cité familiale dans le quartier de la Polle, où plusieurs habitations avaient été gravement sinistrées lors de la Libération, remontent à l’année 1953, lors de la constitution de la société HLM Les Cités Cherbourgeoises dont la présidence est alors assurée par René Schmitt, futur maire de 1954 à 1959.

Adopté en 1956, le plan masse, réalisé par l’architecte Neudelssdin, associé à Maurice de Parcevaux, désigné comme architecte d’exécution, prévoit la construction d’un ensemble de 156 logements, doté de plusieurs parkings, de garages, disposés à l’entrée de la cité côté rue de la Polle, ainsi que d’un jardin d’enfants, géré par du personnel spécialisé. Une attention particulière est portée à la qualité des appartements, clairs et spacieux, pourvus chacun d’une cuisine avec vide-ordure, ainsi que d’une salle à manger, équipée de jardinières pour recevoir des fleurs.

Commencés le 21 septembre 1957, date de la pose de la première pierre, les travaux, financés avec l’aide du ministère de la Reconstruction, s’achèvent en 1960.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1960, daté par source
Auteur(s)Auteur : Neudelssdin architecte attribution par source
Auteur : Parcevaux Maurice de
Parcevaux Maurice de ( - 1978)

Architecte en chef des Cités cherbourgeoises. Auteur dans la Manche des groupes scolaires de Querqueville, des immeubles de la cité Charcot-Spanel, de l'église Sainte-Marie-Madeleine Postel et de la piscine municipale à Cherbourg, des laiteries de Benoistville et Quettehou. En charge de l'aménagement du château de Tocqueville, il intervient également dans la construction de l'église de Millières.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Établie sur un vaste terrain en pente, la résidence comprend 11 barres de 4 étages carrés, réparties de chaque côté d’une artère centrale, reliant du nord au sud la rue Pierre de Coubertin et la rue de la Polle. Une place avec commerces occupe le bas de la cité. L’ensemble abrite 277 logements collectifs. Une barre abrite 17 logements, sept, 20 logements et trois, 40 logements.

Mursbéton
Toittuile
Étages4 étages carrés
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe

La cité du docteur Charcot-Spanel est une des plus importantes réalisations de la IVe République dans le domaine du logement social, aux côtés des cités Pierre de Coubertin (IA50001557), Amont-Quentin, Adrien Macé et Tours Casino (IA50001667). Son édification s'intègre dans un programme quinquennal de construction de logements sociaux, adopté en 1954 par la municipalité, avec le soutien du Ministère de la Reconstruction, qui visait alors à satisfaire les besoins de 1126 foyers.

Statut de la propriétépropriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Normandie - Inventaire général (c) Région Normandie - Inventaire général - Allavena Stéphane
Allavena Stéphane

Chercheur (Conservateur du patrimoine) à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Basse-Normandie de 2005 à 2012, en charge de l'étude sur la ville de Cherbourg-Octeville (Manche).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.